23 mai 2018

Qu'est-ce que vous dites de ça ?

Idella do Brasil, pile poil vingt-cinq heures après sa naissance. La petite pète le feu (je l'ai vue s'essayer au galop). Rita, la mère, n'en pense pas moins. Le patron, Monsieur Lester, et la famille boiront demain le champagne. Qu'est-ce que vous dites de ça ?
Posté par charles tatum à 20:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mai 2018

Les non-événements d'un jour férié

Une triple nouvelle a attiré notre attention, en ce mardi 8 mai 2018. On nous prie de faire savoir à nos adhérents que Les Lépidoptéristes de France, le bulletin de la Fédération départementale des chasseurs du Morbihan et Médiapart ne « couvriront » pas, cette année encore, le festival du film de Cannes. On s'en fout ? On s'en contrefout.
Posté par charles tatum à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 mars 2018

Jean Bart, Jacques Tati et Immensity of the Territory

Retour de Saint-Nazaire, à peine surpris de découvrir que le concert, formidable comme toujours, de nos amis Immensity of the Territory (chapter 3) avait lieu ici [C'était, aux années soixante, un cinéma d'été où nous allions, le samedi soir, courir la prétentaine] : à trente mètres de là : Le territoire est immense, mais tous les chemins nous ramènent vers M. Hulot. Merci à EUX, et à NOS HOTES
Posté par charles tatum à 22:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mars 2018

Ce mercredi soir, à Saint-Nazaire

Immensity of the Territory /vol.3 Mercredi 28 mars 2018 / à 19h30 Saint-Nazaire, Théâtre Jean Bart CHARLES-HENRY BENETEAU,  CHRISTOPHE HAVARD et ANTHONY TAILLARD (Studio d’en Haut) En images et musique(s), Charles-Henry Beneteau, Christophe Havard et Anthony Taillard offrent sous la bannière Immensity of the Territory leur vision fantasmée des grands espaces américains. Les deux premiers spectacles faisaient référence à la fois aux westerns, aux road movies et à la Nouvelle Vague. Ce nouvel épisode est plus orienté du... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 septembre 2017

Le blanc bourru de septembre

Bon an mal an, peu d'occasions nous sont offertes de nous poivrer à peu de frais(notre ordinaire est plutôt constitué d'eau gazeuse et de caféine à l'eau du robinet). Mais là, le bourru du pays nantais, chaque mois de septembre... La chair est faible.
Posté par charles tatum à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 août 2017

Histoire de docks (de Lowry à Deville)

Approchant de la fin du formidable Taba-Taba, et revenant à Mindin et Saint-Nazaire après un détour de quatre cent vingt pages pleines de l’infernale érudition géopolitique de Patrick Deville, nous tombons sur ces quelques lignes de Malcolm Lowry (Ultramarine) : « Qu’est-ce donc qui, toujours, nous attira vers les docks ? Souvent déserts, hormis quelques bateaux de pêche, un ou deux chalutiers, mais nous aimions les odeurs de ces lieux, et les bruits. Le pont basculant, le coup de sifflet du gardien des docks, la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 juin 2017

Election, accordéon

Dimanche dernier, le bretonnant Paul Molac a été élu à la députation pour la 4e circonscription du Morbihan. Je n'ai donc pas besoin, aujourd'hui, de m'abstenir. Une fois n'est pas coutume, j'ai pu acheter mon pain et passer devant l'église sans que les braves gens me montrent du doigt. [Ci-dessous, Molac (en chemise bleue) et son groupe, Ferzaé, lors d'un fest-noz à Questembert.]  
Posté par charles tatum à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 janvier 2017

Nos films préférés en 2016 : Thomas Gombowhicks

Sans hiérarchie, ni ordre particulier The Hired Hand [L’Homme sans frontière], de Peter Fonda, 1971 Étrange western de Fonda, narrativement assez relâché mais doté de beaux personnages (Fonda et Warren Oates) et surtout d’une photo superbe de Vilmos Zsigmond – qui amène de belles idées de mise en scène notamment lors d’une discussion autour du feu dans le premier tiers. ItalianAmerican, de Martin Scorsese, 1974 Scorsese filme ses parents en 1974, à l’aise dans leurs salons, racontant leurs parcours et leurs vies. La mama est... [Lire la suite]
20 novembre 2016

Trois Continents, J-2 : les titres des chapitres

Nous y sommes presque. Voici de quoi il s'agit [le détail est sur le site] Neuf longs métrages en compétition Une poignée de séances spéciales Les théâtres de mémoire de Rithy Panh : un cinéma du temps présent Présences du cinéma indien De l'Afrique et du Portugal : Mémoires, destins et représentations Li Han-hsian : le maître oublié Dansez ! Chantez ! Des films pour les mômes Atelier Produire au Sud *** Quand une femme monte l'escalier, Mikio Naruse 1960
Posté par charles tatum à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
14 novembre 2016

Le mot du jour : Périgée

Sens numéro un. Lundi 14 novembre, la distance de la Lune à la Terre est à son minimum (356 509 km). On n'avait pas connu cela depuis 1948. Sens numéro deux. Le projet d'aéroport de Nantes/Notre-Dame-des-Landes n'a jamais été aussi proche des poubelles de l'histoire, sa place légitime. Nous connaîtrons en début d'après-midi la décision de la cour administrative d'appel de Nantes. Elle se prononcera sur la validité d'arrêtés préfectoraux permettant de démarrer le chantier. Les juges pourront (comme en première instance, en juin... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,