28 novembre 2014

La Malagueña

Enamorada (1946), lointaine adaptation de La mégère apprivoisée [où Emilio Fernandez montre sa préférence, aux dépens de la lumineuse Maria Félix, pour le duo de college buddies que constituent le beau militaire nationaliste (Pedro Armendariz) et le curé incarné par son propre demi-frère, Fernando Fernandez], illustre l'adage de Samuel Fuller, "un mélodrame, c'est un drame plus de la musique". Le drame, c'est l'amour longtemps empêché des deux protagonistes sur fond de guerre civile mexicaine (1821, au lendemain de l'indépendance du... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

26 novembre 2014

Pérennité du burlesque pileux

D'où venait le sentiment insistant hier soir, pendant la projection d'Iranien, de Mehran Tamadon (foutraque mais plutôt réussi), qu'en dépit de ses enjeux politiques et rhétoriques assez excitants et des risques évidents pris par le cinéaste, on avait affaire à un film burlesque ? Impossible de dormir là-dessus. Et puis ce matin, à l'aube, la pièce est tombée.
Posté par charles tatum à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 novembre 2014

Que viva la salsa !

Repost d'un message du 14 juillet dernier. Je rappelle que nous verrons ce soir Andrés Caicedo, unos pocos buenos amigos (Katorza, 18h30) en présence de Luis Ospina, son réalisateur. Le poète, lui, s'est suicidé à l'âge de 25 ans, en 1977. ~ Avec un clin d'oeil à Jérôme Baron, sans qui j'ignorerais encore l'existence de Andrés Caicedo (1951-1977), le petit Rimbaud de Cali. Et sans la lecture de Que viva la musica !, Traversé par la rage et La mer, je ne me serais peut-être pas remis à la salsa. « Guaguanco raro » ~ « Guaguanco... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
26 novembre 2014

Lectures pour tous : Andrés Caicedo, et les films de Luis Ospina

« Mes amis, ma chevelure a perdu de son éclat. D’or elle est devenue cendres. Non que quiconque puisse le voir aujourd’hui, à l’heure où je fais ce récit, car ces cheveux ont toute une histoire. Sur ma peau, toujours bronzée auparavant, sont apparues des plaques bleuâtres comme des écailles. J’ai passé au moins trois jours dans un état vraiment épouvantable; je courais comme un animal qui cherche à retrouver de l’énergie et j’acceptais les propositions les plus incohérentes pour m’ouvrir de nouvelles possibilités. C’est comme ça... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
21 novembre 2014

Demain, Action Painting au palais de justice de Nantes

L'ami Stéphane est fumasse, on le comprend. (Pas au point tout de même de jeter ses vieux Coltrane à la gueule des pandores ?)Mais son énergie et sa rage sont intactes. Et son art est splendide. « Samedi 22 novembre j'irai à Nantes, à 14h devant le palais de justice, et j'improviserai face aux flics une ou plusieurs peintures, avec mes couleurs mes pinceaux et les musiciens qui se joindront à moi, et moi à eux. Il n'y aura pas de musicien de jazz: j'en connais pourtant beaucoup, avec qui j'ai joué partout en moult... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 novembre 2014

Trois Continents, Nantes, #36. J moins 5

Nantes se prépare à accueillir le festival des Trois Continents, qui se déroulera du 25 novembre au 2 décembre. Outre les films choisis pour la compétition et une affriolante sélection d'inédits, le programme de cette 36e édition aligne une plongée dans l'histoire du cinéma colombien, un portrait du réalisateur et chef-opérateur Yu Lik-wai (formé à l'Insas), un bref hommage à la cinéaste sénégalaise Khady Sylla (disparue en 2013 à l'âge de 46 ans), une réflexion sur le cinéma inspiré par les révoltes qui ont traversé récemment une... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

11 novembre 2014

Carré de huit

L'énigme facile du jour. [Elle fera sourire Glaz, qui ne perd rien pour attendre.]
Posté par charles tatum à 01:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 novembre 2014

Yaël André et "Quand je serai dictateur" sont à Nantes

Commme je l'annonçais un peu plus bas, Yaël André sera à Nantes ce samedi 8 novembre. Quand je serai dictateur (Belgique, 2013, 90') sera projeté à 11h30 en sa présence. L'événement prend place dans le cadre d'un "focus" sur le cinéma belge organisé par le Lieu Unique, ou Labo Unique (ou Lefèvre-Utile, on ne sait plus trop). Yaël participera dans l'après-midi, en compagnie des autres cinéastes invités (Jérôme Le Maire, Claudio Pazienza, Eric Pauwels) et de notre pote Javier Packer-Comyn (aujourd'hui secrétaire général du Centre de... [Lire la suite]
05 novembre 2014

Yaël André et "Quand je serai dictateur" sont à Rennes

Yaël André est à Rennes. Ce soir, elle présentera son film Quand je serai dictateur (Belgique, 2013, 90'), dans le cadre du Comptoir du Doc. Projection et rencontre auront lieu à l'Auditorium Le Tambour, à partir de 20h30. Samedi 8, elle sera à Nantes, dans l'ancienne biscuiterie LU (aujourd'hui Lieu Unique) dans le cadre d'un "focus" sur le cinéma belge. Outre son Dictateur (11h30), on montrera des films de Jérôme Le Maire, Claudio Pazienza et Eric Pauwels. Notre ami Javier Packer-Comyn sera également des... [Lire la suite]
29 octobre 2014

Alphonse Allais, poète marin

Comme il est des femmes gentilles, Il est des calembours amers : Le phare illumine les mers, Le fard enlumine les filles ! "Phares", in Contes humoristiques
Posté par charles tatum à 00:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,