17 juillet 2012

Annie Le Brun : Meckert vs. Céline

Dans un entretien recueilli à l'occasion de l'édition (déjà mentionnée ICI) de plusieurs livres de Jean Meckert [alias Jean Amila], Annie Le Brun célèbre l'écrivain dont Jean-Jacques Pauvert lui fit jadis rencontrer l'oeuvre. [« Chez [Merckert], la révolte s'enracine toujours dans l'enfance, pour puiser sa violence dans l'injure que le monde comme il va ne cesse de faire à ce qui y a été rêvé. »] Interrogée sur un possible "parallèle", sous prétexte d'un usage commun d'une langue populaire, entre l'homme des Coups et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 janvier 2011

Céline décélébré, Mitterrand décérébré

La république des carpettes « Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand vient donc d’annoncer sa décision de retirer Louis-Ferdinand Céline des célébrations nationales, cédant ainsi à la pression de Serge Klarsfeld qui avait exprimé son indignation. Quel crédit peut encore accorder à la moindre de ses décisions quand on constate la légéreté avec laquelle un ministre de la République, qui a dans un premier temps accepté, avalisé et préfacé le programme des célébrations nationales, se renie sous la simple menace d’une injonction... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:45 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 décembre 2009

Lettre de prison (solution)

Voici la solution, en forme de « Lecture pour tous », à la devinette du 13 courant [clic]. Tout le monde a donné la réponse. J'en déduis que la question était trop facile ou que le blog est fréquenté par plus de sadistes lettrés que de sombres célinomanes. [Allez, on ne parle plus de ce bouffon de Céline. Promis.] Les deux phrases citées étaient extraites de 50 lettres du marquis de Sade à sa femme, publiées par les éditions Flammarion sous la responsabilité de Jean-Christophe Abramovici et Patrick Graille, préfacées par Pierre... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 décembre 2009

L'haleine fécaloïde de Louis-Ferdinand

Un salaud qui sait tourner l'adjectif reste un salaud. Son amour des papillons et des petits chats n'y change rien. En matière de pourriture, Céline déçoit rarement. ~ « Il est beaucoup ergoté autour de Proust. Ce style ?... cette bizarre construction ?... D'où ? qui ? que ? quoi ? Oh c'est très simple ! Talmudique. Le Talmud est à peu près bâti, conçu comme les romans de Proust, tortueux, arabescoïde, mozaïque désordonnée - le genre sans queue ni tête. Par quel bout les prendre ? Mais au fond infiniment tendancieux,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,