20 septembre 2018

Lectures pour tous : Hector Mathis

 ~ « Je l’ai assez écumée la solitude. Notre seule chance d’échapper aux petites destinées sans saveur, c’est la musique. [...] On n’est rien que de pauvres notes au fond. En plein milieu des portées, trimballées, bousculées, raturées. On se gonfle, on baratine pour avoir l’air d’une mélodie complète. On ne fait illusion qu’un temps ! Et malgré ça... Une fois que tout a foutu le camp, châteaux, lumières, restaurants, amis, grisâtre et souvenirs, tout ! Absolument tout ! Alors il ne reste plus que la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 juillet 2012

Annie Le Brun : Meckert vs. Céline

Dans un entretien recueilli à l'occasion de l'édition (déjà mentionnée ICI) de plusieurs livres de Jean Meckert [alias Jean Amila], Annie Le Brun célèbre l'écrivain dont Jean-Jacques Pauvert lui fit jadis rencontrer l'oeuvre. [« Chez [Merckert], la révolte s'enracine toujours dans l'enfance, pour puiser sa violence dans l'injure que le monde comme il va ne cesse de faire à ce qui y a été rêvé. »] Interrogée sur un possible "parallèle", sous prétexte d'un usage commun d'une langue populaire, entre l'homme des Coups et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 janvier 2011

Céline décélébré, Mitterrand décérébré

La république des carpettes « Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand vient donc d’annoncer sa décision de retirer Louis-Ferdinand Céline des célébrations nationales, cédant ainsi à la pression de Serge Klarsfeld qui avait exprimé son indignation. Quel crédit peut encore accorder à la moindre de ses décisions quand on constate la légéreté avec laquelle un ministre de la République, qui a dans un premier temps accepté, avalisé et préfacé le programme des célébrations nationales, se renie sous la simple menace d’une injonction... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:45 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 décembre 2009

Lettre de prison (solution)

Voici la solution, en forme de « Lecture pour tous », à la devinette du 13 courant [clic]. Tout le monde a donné la réponse. J'en déduis que la question était trop facile ou que le blog est fréquenté par plus de sadistes lettrés que de sombres célinomanes. [Allez, on ne parle plus de ce bouffon de Céline. Promis.] Les deux phrases citées étaient extraites de 50 lettres du marquis de Sade à sa femme, publiées par les éditions Flammarion sous la responsabilité de Jean-Christophe Abramovici et Patrick Graille, préfacées par Pierre... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 décembre 2009

L'haleine fécaloïde de Louis-Ferdinand

Un salaud qui sait tourner l'adjectif reste un salaud. Son amour des papillons et des petits chats n'y change rien. En matière de pourriture, Céline déçoit rarement. ~ « Il est beaucoup ergoté autour de Proust. Ce style ?... cette bizarre construction ?... D'où ? qui ? que ? quoi ? Oh c'est très simple ! Talmudique. Le Talmud est à peu près bâti, conçu comme les romans de Proust, tortueux, arabescoïde, mozaïque désordonnée - le genre sans queue ni tête. Par quel bout les prendre ? Mais au fond infiniment tendancieux,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,