25 avril 2014

Eloge de l'amour de Godard

Dans Les Inrockuptibles de l'an 14, une des seules pages assurément roborantes (peut-être parce qu'elle s'adresse, au contraire du reste du magazine, à des lecteurs censément âgés de plus de onze ans et demi) est l'éditorial de Bonnaud. Cette semaine, l'excellent Frédéric se réjouit, et nous avec lui, de la présence de Adieu au langage dans la prochaine compétition cannoise. Qu'il sache que s'il fallait, fin mai, tremper les jurés dans le goudron et les plumes, nous serions à ses côtés. ~ Verbatim : « L’événement le plus... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 février 2011

Nos films préférés en 2010 - Pascale Bodet

Pascale Bodet Bad Lieutenant : Port of Call, New Orleans, de Werner Herzog, États-Unis Mes sept lieux, de Boris Lehman, Belgique Renault-Seguin, la fin, de Cécile Decugis, France Morrer como un homen [Mourir comme un homme], de Joăo Pedro Rodrigues, Portugal Ballet aquatique, de Raoul Ruiz, France The Ghost Writer, de Roman Polanski, Royaume-Uni Nostalgia de la luz [Nostalgie de la lumière], de Patricio Guzman, Chili Misterio de Lisboa [Mystères de Lisbonne] (1e partie), de Raoul Ruiz, Portugal ... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
16 avril 2010

Kitano is back

Dix-sept ans après Sonatine, Kitano revient au noir. En Superscope. En mai, Outrage sera sur les écrans cannois. ~ « A Venise, Jane Campion était présidente du jury. Je l'ai rencontrée au moment de la remise du prix. Nous avons un peu bavardé par interprète interposé. Elle a dit des choses comme: "Nous détestons la violence." Puis: "La première moitié du film est violente, mais la seconde fait oublier cette violence. Et je pense que c'était une violence nécessaire." J'ai répondu: "Ah bon ?"  mais à vrai dire, je... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,