17 septembre 2022

Capra, dix ans plus tard

Capra, trouvée dans les marais de Redon/Saint-Jean en août 2004, et que son coeur a lâchée le 17 septembre 2012. Emotion et chagrin. Ici, Capra et Seamus
Posté par charles tatum à 00:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 août 2022

Dance with wolf

Zephyr, South Salem (Etat de New York)
Posté par charles tatum à 18:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juin 2022

Nicolas, chien d'expérience [Queneau, Kosma, Gréco]

"Poème de Raymond Queneau et musique de Joseph Kosma. Acre morale de la fable de Queneau qui affirme la communauté de destin entre les humains et ce chien supplicié en laboratoire (dont il était parvenu à s'enfuir, selon un fait-divers de l'époque). Enregistrement live radio le 12/04/1953 dans l'émission ''La Joie de vivre'' diffusée un mois plus tard. Chanson éditée en 2003 dans l'intégrale "L'Éternel Féminin'' de Juliette Gréco (volume 20, inédits INA)." Merci à Richard Deux-Quarante, de YouTube. Et aussi à Eric Dussert, pour sa... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
14 juin 2022

Le corps, c'est la réalité / L'esprit, c'est le corps

« Si vous êtes assis dans la même pièce que votre chien, vous êtes dans le même espace mais dans une réalité différente. Votre réalité est créée par la vue, l’ouïe, l’odorat, etc., mais votre animal de compagnie voit différemment, sent autrement, il ne saisit pas les choses de la même manière que vous. Les araignées vivent dans le même monde que le nôtre, mais leur perception de la réalité n’a rien à voir avec ce que nous éprouvons. Donc, ce qui est vrai pour nous, ce qui existe, c’est la projection de notre corps, ni plus ni... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
30 avril 2022

Billie, dix ans jour pour jour

Posté par charles tatum à 00:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mars 2022

Lectures pour tous : Ludmila Oulitskaïa

« Il aimait bien vivre dans cet endroit désert, avec son chat et son chien. De temps en temps, il faisait un saut à skis jusqu’au village voisin pour acheter du pain et du lait. Il avait de l’alcool dans un jerrycan. Et des réserves de nourriture. C’était un retraité. Il lisait, dessinait, sculptait des morceaux de bois. Il buvait tout seul. Il philosophait quand il avait quelqu’un avec qui le faire. Un homme remarquable, un original. Il a été ravi quand nous avons débarqué chez lui. Il venait justement de recharger son poêle.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 mars 2022

Irma Ladouce, 9 ans

Posté par charles tatum à 13:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 janvier 2022

Les Marx avant les Marx, et un chien

Julius [1890-1977] et Adolph [1888-1964] Marx photo datant probablement de 1902 et... CLIC
Posté par charles tatum à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 décembre 2021

Jacques Drillon 1954-2021

"Dans le Jardin de Diane, au château de Fontainebleau, la tristesse de ces chiens, condamnés à pisser éternellement" écrivait Jacques Drillon dans une de ses dernières chroniques [septembre 2021]. Et puis (même si ça n'a rien à voir) : "Le contraste entre la poésie du prix Nobel Bob Dylan, précieuse, recherchée, travaillée, souvent obscure, et l’éprouvante vulgarité de sa musique." ~ Critique musical cruel, verbicruciste raffiné et grammarien de haute tenue, Jacques Drillon est mort le jour de Noël. Son Traité de la ponctuation... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 juillet 2021

Lectures pour tous : Amir Gutfreund

« Dès sa naissance, [Brandy] avait été habituée à une vie sans maître dans la fange, à l’impérieuse et difficile nécessité de sustenter son pauvre corps. L’excès de nourriture et l’inaction  n’avaient pas été sans incidence sur sa nature et son comportement. Dans un processus accéléré et non maîtrisé, sa queue s’était développée deux fois plus vite que son corps, ce qui avait conféré à ses pattes, lorsque sa croissance cessa, une dimension démesurée par rapport au reste de son anatomie. Ses oreilles, qui jusqu’à la fin de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,