03 septembre 2020

Berlin Alexanderplatz : a "perpetuum mobile" of the human dance of love and death, par Tom Tykwer

Ce texte de Tom Tykwer (remarquable, essentiel) fut publié initialement dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung daté du 8 février 2007. Tykwer l’avait rédigé à l’occasion de la première berlinoise de Berlin Alexanderplatz (qui venait d’être restauré). Il affirma qu’il s’agissait d’un hommage au film et d’« une déclaration d’amour au cinéma expérimental ». La traduction anglaise que voici a été réalisée par Stephen Locke pour Criterion Collection, qui offrit au public américain une superbe édition du film en coffret de DVD/BD.... [Lire la suite]

14 avril 2020

Jess Franco par Jean-Claude Carrière 2012

[mci JiPé]
Posté par charles tatum à 13:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 décembre 2019

Le Tati de Taschen

Sur Jacques Tati, mes livres préférés étaient celui de Jacques Kermabon (Yellow Now, 1988), celui de Michel Chion (Cahiers du cinéma, 1987) et deux ou trois Jean-Claude Carrière illustrés par Pierre Etaix. Vient de les rejoindre sur l'étagère le monstrueux et magnifique ouvrage en cinq volumes coordonné par Alison Castle (Taschen, 2019). Près de 1200 pages au total, pas loin de six kilogrammes, des monceaux de documents et des myriades de textes érudits mais joyeux [On y retrouve l'ami Kermabon]. Un rêve pour qui n'a pas besoin de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 juillet 2019

Alain Petit : une préface à "Les Mémoires de l'oncle Jess", de Jess Franco

Sollicité par l’éditeur, l’ami Alain Petit [dont on aima beaucoup Jess Franco, ou les prospérités du bis, Artus 2015] rédigea une belle préface à l’ouvrage de Jess Franco, Les Mémoires de l’oncle Jess [Serious Publishing, traduit de l’espagnol et commenté par Edgard Baltzer, 450 pages joliment illustrées, 35 €]. Pour des raisons techniques, le texte d’Alain n’a pas trouvé sa place dans l’ouvrage. Le voici, in extenso. J’invite mes visiteurs à le faire circuler.   « Le Petit Jésus s’en va-t-à l’école / En portant sa croix... [Lire la suite]
05 février 2018

Luis Bunuel, qui était sourd, n'aimait pas trop les aveugles

... ce dont témoignent ces fragments de Mon dernier soupir(Luis Bunuel, Éditions Robert Laffont, 1982). ~ « Je n’aime pas beaucoup les aveugles, comme la plupart des sourds. Un jour, à Mexico, j’ai vu deux aveugles assis côte à côte. L’un était en train de masturber l’autre. Je fus quelque peu frappé par cette rencontre. [...] « Parmi tous les aveugles du monde, il en est un que je n’aime pas beaucoup, c’est Jorge-Luis Borges. Qu’il soit un très bon écrivain, c’est évident, mais le monde est rempli de bons écrivains. Au... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 juin 2013

Alain Resnais, 91

© Bertrand Carrière (CLIC) ~ Alain Resnais est né à Vannes, il y a quatre-vingt-onze ans. Il est toujours temps de voir ou revoir Muriel, par exemple. [Avec un clin d'oeil à Hélène, qui est née également un trois juin.]
Posté par charles tatum à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 juillet 2010

films que l'ennemi n'aura pas, 1

. Tant qu'on a la santé (version 2010)Cinémanivel, ce soir. 9 entrées payantes.
Posté par charles tatum à 21:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 août 2008

Jazz : par ici la sortie

C'est arrivé tellement vite qu'on ne l'a pas vu passer. Ça date du début de l'été, il y a un bon mois et demi. On vient de retrouver la "brève" sur le blogue de Jazzman. Comme son nom tient à nous le faire comprendre, ce magazine ne nous casse pas les roustons (faisons gaffe, Val va rameuter ses copines) avec les extinctions de voix des maîtresses d'hommes d'État. Pas plus qu'avec les sanglots de nageuses dodues qui nous font une déprime parce qu'elles ont leurs chaleurs au milieu de la piscine, dans le lointain Empire de la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,