06 décembre 2018

FDJ 117 : Jean-Pierre Melville

Deux hommes dans Manhattan 1959 Glenda Leigh [aka Glenda Grainger] chante A Street in Manhattan Gary Lawrence (piano), Christian Chevallier (vibes) ~
Posté par charles tatum à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

11 novembre 2018

Chevallier, Remarque, Dix, Gance, et du côté d'Orouet

Pour célébrer le onze novembre, on peut lancer un commando pâtissier sur les dizaines de chefs d'Etat hypocrites, emperruqués et propres sur eux qui vont plastronner sur les Champs-Elysées en jurant qu'il ne se feront plus jamais la guerre, mais il est vrai que ça peut être dangereux, car Trump et ses copains ont la main leste. On peut relire La Peur de Gabriel Chevallier, ce chef-d'oeuvre absolu de dissuasion anti-belliciste [et alter ego de A l'ouest rien de nouveau, de l'Allemand E.M. Remarque], toujours disponible en Livre de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 avril 2014

Contre la guerre

« C’est la cendre des morts qui créa la patrie. » Alphonse de Lamartine ~ © Jacques Tardi ~ « Je vis comme une bête, une bête qui a faim, puis qui est fatiguée. Jamais je ne me suis senti si abruti, si vide de pensées et je comprends que l’accablement physique, qui ne laisse pas aux êtres le temps de réfléchir, qui les réduit à ne plus éprouver que des besoins élémentaires, soit un sûr moyen de domination. Je comprends que les esclaves se soumettent si aisément, car il ne leur reste plus de forces disponibles pour... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 juillet 2013

Adieu au langage : une bande-annonce

Avec des chiens et du relief, un film de Jean-Luc Godard avec également Héloïse Godet, Zoé Bruneau, Richard Chevallier, Kamel Abdelli.
Posté par charles tatum à 14:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,