21 juillet 2017

Hotties Reading 485

Billie Dove, années vingt
Posté par charles tatum à 00:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 juillet 2017

Hotties Reading 483

Jean-Luc Godard
Posté par charles tatum à 00:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 juillet 2017

Bologne, c'est fini

Bologne 2017 (Il Cinema Ritrovato, 31e) est bouclé. Avons beaucoup transpiré, pas mal marché, connu un sommeil modérément reconstituant, souvent papoté et consommé une nourriture de premier choix en compagnie de personnes de qualité. Vu en neuf jours quelque trente-cinq films de diverses durées venus de France, des États-Unis, d'Iran, d'Italie, du Japon, du Mexique et de Suède. Pas une seule fois, on n'a vu le moindre personnage user d'un téléphone portable ou se trémousser dans une boîte de nuit. [Exception faite de Saturday... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
02 juillet 2017

Copacabana, depuis Bologne

[FDJ] Mitt hem är Copacabana (Chez moi à Copacabana), Arne Sucksdorff 1965 Bologne, dimanche midi. Diantre. Bénis soient les restaurateurs (ici, le Svenska Filminstitutet) et le numérique.
Posté par charles tatum à 15:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 juillet 2017

Gai dimanche ! à Bologne

[FDJ] Gai dimanche !, Jacques Berr 1935. Bologne n'a pas dit son dernier mot. Témoin, ce court métrage rarissime quoique restauré - écrit et interprété (douze ans avant L'école des facteurs) pars Jacques Tati et le clown Rhum. Bon dimanche.
Posté par charles tatum à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 juillet 2017

The house of prostitution of the Sisters of St. Francis [Thanks to Monte Hellman]

A man is driving down a deserted stretch of highway when he notices a sign out of the corner of his eye... It reads: SISTERS OF ST. FRANCIS HOUSE OF PROSTITUTION 10 MILES He thinks this is a figment of his imagination and drives on without second thought. Soon he sees another sign which reads: SISTERS OF ST. FRANCIS HOUSE OF PROSTITUTION 5 MILES Suddenly he begins to realize that these signs are for real and drives past a third sign saying: SISTERS OF ST. FRANCIS HOUSE OF PROSTITUTION NEXT RIGHT His curiosity gets the best of... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 juin 2017

Retour du péplum

Bientôt nous reparlerons d'Hercule, de ses avatars et du péplum en général en compagnie de Steve (Stefano) Della Casa et de Marco Giusti. Chaque chose en son temps.
Posté par charles tatum à 00:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 juin 2017

Samuel Khachikian, Bologne 2017

A Bologne (Il cinema ritrovato, 31e), c'est presque la mi-temps. On a fait le tour de l'hommage à Samuel Khachikian, l'Arménien de Téhéran, fou furieux d'un cinéma de genre oublié là-bas depuis l'arrivée des mollahs, film noir, horreur, mélodrame à orphelines, gangster movie et documentaire permanent de l'Iran - société de classes sous dictature, en cours d'industrialisation dans les années cinquante et soixante -, abusivement baptisé l'Alfred Hitchcock iranien (son cinéma évoque plutôt celui de William Castle ou d'un Roger Corman qui... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
18 juin 2017

Fuller et Stridsberg, l'enfer de Corée

Affaire de circonstances ? Parce que j'ai revu tous les films de Samuel Fuller ces derniers mois, que j'ai lu nombre de textes récents consacrés à son oeuvre ? Cette page de Sara Stridsberg (dans un livre plutôt dédié à Nabokov et à Lolita) me fait penser à lui, à certaines scènes de ses films de guerre. La romancière/poète suédoise, pourtant, est à la fois plus sentimentale et plus radicale que le réalisateur de The Steel Helmet. Allez savoir. « Quelques petites minutes plus tard le paysage était dévasté par des... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
17 juin 2017

Gens de Dublin, la gaffe

Dans la dernière livraison du Monde, l'écrivaine (sic) Alice Zeniter évoque "Gens de Dublin de John Ford". Pas foutus de faire relire les textes, à la rédaction ? [Les bons correcteurs en maraude ne manquent pas, pourtant. Envoyez vos propositions au gérant du blog. Elles seront, selon les cas, étudiées avec l'attention qu'elles méritent ou parcourues d'une fesse distraite (Tristan B.)]  
Posté par charles tatum à 20:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,