12 octobre 2014

Hotties Reading 368

Kevin Christy dans Masters of Sex [S02 E10]
Posté par charles tatum à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2014

A Bruxelles, le prix de l'Age d'Or revient par la grande porte

Enfin séparé du programme plus consensuel de Cinédécouvertes (primes à la distribution en Belgique), le prix de l'Age d'Or en sa nouvelle mouture se déploie cette semaine sur les écrans de la Cinémathèque royale de Belgique (ou, dans l'inepte jargon du service publicitaire de cette vénérable institution, Cinematek). C'est, quarante ans plus tard, EXPRMNTL (1949-1958-1963-1967-1974) de Jacques Ledoux qui renaît de ses cendres. Les trois capitaines de ce galion pirate* flambant neuf, Olivier Dekegel, Ph!l Delvosalle et Xavier... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
02 octobre 2014

Micheline Presle, Sophie Marceau, télescopage

Aux dernières secondes de la folle screwball comedy à la française qui déboule ces jours-ci, Tu veux ou tu veux pas ?, on se frotte les yeux. Pendant un instant, Sophie Marceau et Micheline Presle (la mère de Tonie Marshall, la réalisatrice) se croisent sur un trottoir parisien, elles échangent un regard. Lucrezia Cenci et Eloïse d'Artagnan, à un demi-siècle d'intervalle, dans le même plan. Un battement d'ailes au-dessus de nos têtes : l'ombre de Riccardo Freda est déjà repartie. Tonie, on l'aime plus que jamais. (Et je ne parle... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
02 octobre 2014

Feue Mme Desnoyers [Elina Labourdette]

Elina Labourdette vient de mourir. Elle avait prêté son sourire et sa délicatesse à Jacques Becker, Jean Renoir, Jean-Pierre Mocky, Guy Gilles, Robert Bresson et quelques autres. Pour nous, elle fut surtout la délicieuse Mme Desnoyers, papillonnante bourgeoise nantaise et mère de la petite Cécile. Dans Lola. ~ Scène de la librairie de la rue du Calvaire, rencontre avec Roland Cassard. Un mauvais plaisant, un maniaque sans doute, a cru bon devoir noter le nom de l'assassin à la page 13. C'est scandaleux ! Quant à l'autre, n'en... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
01 octobre 2014

Le cinéma, sous les couvertures 16

Armand Colin, 640 p., 39 €, ISBN 9 782200 286453 ~ Une somme. Le dernier livre de notre cher Michael, emporté au début de l'été par une tumeur sans merci. A la porte du paradis (Cent ans de cinéma américain. Cinquante-huit cinéastes) est sorti quelques semaines avant sa mort.  
Posté par charles tatum à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 septembre 2014

Tout Sade, chez Pauvert

Lu ce "titre de tête", au petit matin, sur le site Internet d'une station de radio d'information continue.  Où une coquille typographique (un mésusage des guillemets) révèle l'abyssale inculture et la somptueuse bêtise des petits valets du service public. je cite :   Jean-Jacques Pauvert est décédé ce samedi à l’âge de 88 ans. Défenseur des libertés contre toute forme de censure, il avait notamment édité le roman érotique "Histoire d’O" et l’intégralité de "Sade".    
Posté par charles tatum à 07:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 septembre 2014

Hotties Reading 365

La chute de la maison Usher, Jean Epstein 1928 [merci à Gérard Lenne]
Posté par charles tatum à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2014

Hotties Reading 364

Jean-Pierre Léaud dans Out 1 de Jacques Rivette, 1971
Posté par charles tatum à 00:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 septembre 2014

Hotties Reading 363bis

Frances Farmer (1913-1970). Comme Jérôme Baron, elle est née un 19 septembre.
Posté par charles tatum à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 septembre 2014

Le cinéma, sous les couvertures 15 (& à la Cinémathèque)

Un cinéaste retrouvé Les films de Guy Gilles nous reviennent de très loin: peu vus et mal compris à leur époque, ils sombrèrent peu à peu dans un oubli qu’entérina la mort du cinéaste en 1996. Car si le cinéma français des années 1960-1970 fut d’une extraordinaire richesse, quelques auteurs fragiles et solitaires en payèrent le prix, noyés par des courants trop puissants, condamnés au silence par des voix trop péremptoires – je pense aussi à Jean-François Adam, ce "suicidé du cinéma" qui fut un proche de Guy Gilles. Pourtant, dans... [Lire la suite]