09 juin 2008

Les jargonautes

"Arrive l'Euro et l'occasion pour le Français d'épanouir sa passion première: le verbe sans savoir et sans conséquence. [...] En foot, cela donne le tic du pronostic. Et nos spécialistes de se payer chacun une minute de majesté oraculaire, qui inspirant par le nez pour finalement lâcher qu'il voit l'Allemagne, qui laissant passer dix secondes mystiques avant de confier qu'il voit l'Espagne." [...] - La majuscule à Euro (pour "Euro 2008") indique qu'on parle de ballon, pas de boursicotage. La faute... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 juin 2008

Silenzio, imbecille !

"Con la morte di Dino Risi l'Italia perde una parte nobile e vitale della sua cinematografia e della sua cultura. Risi è stato osservatore e cronista attento dei pregi e dei difetti, dei vizi e delle virtù del nostro popolo. I suoi lavori non sono solo film, sono pagine di un minuzioso lavoro di un amatore del mondo e del proprio Paese". Gianni Alemanno est un fasciste accompli, aucun préfixe (ex, néo, crypto) n'y changera rien. Ce haut responsable du MSI et de l'Alliance nationale, secrétaire national du Front de la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 22:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 juin 2008

Les cris de la grenouille et les yeux du lapin

Suite et fin du florilège Brisset. (Comme une vache espagnole, la semaine dernière.) Est-ce comme on le prétend l'auteur de la Science de Dieu qui déclara: "Il est inutile d'utiliser le flash pour photographier un lapin qui a déjà les yeux rouges"? Eh bien non. Il s'agit d'une remarque, non dénuée de pertinence, de Jean-Claude Van Damme dans le film presque homonyme (JCVD) qui vient de sortir et dont on sait le bien que j'en pense. Contrairement au film récent d'un autre acteur belge versé dans l'introspection, il ne... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 juin 2008

Clochemerle démago

Lu dans un journal belge, cette chute d'un publi-rédactionnel consacré à Eldorado, le road-movie autobiographique, gentillet et mal foutu de Bouli Lanners: "Y a pas que le Standard qui oeuvre à la reconstruction de l'imaginaire wallon !" Si le cinéma et le football s'y mettent, tous les espoirs sont permis.  Imaginaire wallon avant la reconstruction
Posté par charles tatum à 08:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 juin 2008

Une bise et au lit 5

Je salue Jacques Ledoux, patron de la Cinémathèque royale, qui nous montra en leur temps les films de Shuji Terayama (l'Empereur Tomato-Ketchup, Jetons les livres, sortons dans la rue !, Adieu l'arche, etc.). Rétrospectives, festivals, musées, dévédés: au milieu des titans de la nouvelle vague du cinéma japonais - Oshima, Imamura, Yoshida -, Terayama fait figure de grand oublié. L'odeur de soufre est-elle si tenace ? extrait de la Photothèque imaginaire de Shuji Terayama (1935-1983)
Posté par charles tatum à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 juin 2008

Studios en feu

Les studios Universal, Universal-City, le 2 juin 2008. [photos: Mike Meadows (Associated Press), Juan Guerra (Associated Press)]
Posté par charles tatum à 06:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juin 2008

Sale temps

Patrice Enard est mort le 1er juin. Noël me rappelle que c'était Patrice qui s'était débrouillé pour introduire au Palais des Festivals, à Cannes, le 10 mai 1985, la tarte à la crême dont la trajectoire allait croiser le chemin de Jean-Luc Godard. Tels des comploteurs russes, nous avions passé la nuit à peaufiner notre communiqué. Stephan Holmes filma l'événement, et je fis modestement rempart de mon corps pour protéger Noël du courroux de Claude Brasseur et couvrir sa fuite par le premier escalator venu. La chère Britt... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:28 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 juin 2008

Cinéma frontal

Le billet copinage du premier lundi du mois. Philippe Garrel (ici)Marie-Noëlle Kauffmann (là) La banlieue nord n'est pas toujours ce que l'on croit. Ainsi, le cinéma Jean-Vigo à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) déploie ces temps-ci un cycle de films intitulé "Une certaine idée de la contre-culture"*. Le 6 juin par exemple sera projeté Je meurs de soif, j'étouffe, je ne puis... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 juin 2008

Hi, Monty !

The best of all of them Monte Hellman, 2008
Posté par charles tatum à 20:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mai 2008

Don Ameche, 31 mai 1908

Excellency (Laird Cregar). "And your funeral... was it satisfactory ?"Henry (Don Ameche). "Well, there was a lot of crying, so I believe everybody had a good time." Don Ameche, Gene Tierney, Heaven Can Wait (Ernst Lubitsch, 1943) (DR Criterion Collection)
Posté par charles tatum à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,