06 octobre 2008

Carole Lombard, 6 octobre 1908

« The Screwball Queen of the Screen » Mitchell Leisen, maître méconnu de la comédie loufoque, qui l'a dirigée dans plusieurs films, l'avait surnommée « l'Ange profane », parce qu'elle avait la beauté intemporelle d'un ange et qu'elle jurait comme un charretier. [ brève biographie ]     2 : Dans Twentieth Century (Howard Hawks, 1934) 4 : © Eugene Robert Richee 5 : Avec Shirley Grey dans Virtue (Edward Buzzell, 1932) 6 : Au générique de To Be Or Not To Be (Ernst Lubitsch, 1942) On connaît la fin... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

05 octobre 2008

Siné Hebdo cambriolé

Les locaux de Siné Hebdo ont été cambriolés dans la nuit de samedi à dimanche. Le voleur s’est introduit dans les lieux pendant le sommeil de Bob et de sa femme, Catherine. Il a dérobé plusieurs ordinateurs contenant les articles des prochains numéros du journal, le fichier des abonnés, la liste des pétitionnaires de l’été et différents projets de l’hebdomadaire, ainsi qu’une moumoute appartenant à l’éditorialiste Michel Onfray. Les victimes de cette indélicate lupinade affirment que rien ne n’opposera à la publication de Siné... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 23:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 octobre 2008

Scopitones, Pierre Léon, Jean-Luc Godard

Il y a une semaine, je déposais sur ce blogue un film de six minutes de Pierre Léon, magnifique et énigmatique. Magnifique parce que magnifique. Énigmatique parce qu'on n'avait pas identifié la voix ni la chanson que nous y entendons. Les curieux de tout poil et les amateurs de beaux textes russes seront satisfaits, nous avons la solution. Lisez ICI les réponses qu'on nous a faites (dans les "commentaires"), et revoyez le film. Voici, ce dimanche soir, la deuxième apparition de Pierre Léon sur le blogue. Il s'agit d'un... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 octobre 2008

Kracauer et les demoiselles sténos

« Les petites vendeuses vont au cinéma » (extrait)Siegfried Kracauer Frankfurter Zeitung, 11 mars 1927. In L'Ornement de la masse. Essais sur la modernité weimarienne, 1963. Traduit de l'allemand par Sabine Cornille, La Découverte, 2008. « Les films sont le miroir de la société existante. Ils sont financés par l'argent des firmes qui, pour réaliser leurs profits, doivent à tout prix toucher le goût du public. Certes, le public se compose aussi de travailleurs et de petites gens qui maugréent sur les conditions de vie dans... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
02 octobre 2008

Une bise et au lit 22

Man on the Flying Trapeze (Les Joies de la famille), 1935 Réalisé par Clyde Bruckman. Produit par William LeBaron pour la Paramount. Écrit par Ray Harris, Sam Hardy, Jack Cunningham et Bobby Vernon d'après une histoire originale de Charles Bogle (W.C. Fields) et Sam Hardy. Avec, dans la scène qui suit, W.C. Fields (Ambrose Wolfinger), Kathleen Howard (Leona Wolfinger), Tammany Young («Willie» the Weasel) et Walter Brennan («Legs» Garnett). L'ouverture des Joies de la famille est une de mes séquences préférées, tous genres... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
01 octobre 2008

Julie Andrews, 1 octobre

Dessus, une bio comme on aime (Éd. Hyperion, 2008). Un éditeur français la fera-t-il traduire un jour ? En bas, une scène de SOB, immense loufoquerie burlesque de Blake Edwards, où le cinéaste et sa légitime décidaient enfin (quelques mois avant de tourner leur chef-d'œuvre, Victor Victoria) de jouer cartes sur table. « You want to see my tiiiiits ? » Je connais de vieux adolescents qui ont, ce jour-là, jeté les photos de Mary Poppins qu'ils dissimulaient, tachées et froissées, entre les pages de leur édition de poche des... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 septembre 2008

Bêtes noires

Lu ceci tout à l'heure en rentrant de Paname - où il a plu toute la journée -, sous la plume de Lucien Logette, pénétrant critique ciné de La Quinzaine littéraire (livraison du 1er octobre): « Ainsi, le mystérieux livre-événement dont l'annonce émoustillait le tout-média depuis quelques semaines est enfin dévoilé : une correspondance entre Bernard-Henri Lévy et Michel Houellebecq. Sur le plan du cnéma, qui seul nous occupe, il n'y a pas de quoi être surpris par la formation de ce tandem. Leur point commun est d'avoir chacun... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 septembre 2008

Cinérotica, enfin (2)

On me souffle à l'oreille que la sortie de Cinérotica est repoussée de quarante-huit heures, en dépit d'une foudroyante demande populaire. Loin de Paris et de toute autre contrée ènèm-pépéisée (comme dans Cigarettes, whisky et p'tites NMPP), je n'ai aucun moyen de vérifier. Ce serait donc pour mercredi matin. En guise d'amuse-gueule, voici la page d'accueil du site de la revue (dont l'ouverture est un peu différée, elle aussi) et deux documents sans rapport immédiat avec le numéro 1 de Cinérotica, mais que leur beauté intemporelle et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 septembre 2008

No thanks, Mrs. Greer

Et vous, vous savez pourquoi on a autant de mal avec la mort de Paul Newman qu'avec -- disons -- la disparition de Budd, il y a sept ans ? (Ou celle de Coburn, un an plus tard, presque jour pour jour ?) Quand on saura ça, on comprendra la bizarreté du lien qu'on entretient avec le cinéma. Je répète la question, restée sans réponse depuis le mois de mai : qu'est-ce qu'il y a de si bouleversant dans le western, aujourd'hui ? [En plus, on me dit que la bizarreté, ça n'existe pas. Drôle de dimanche matin.] Randolph Scott, Nancy... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
27 septembre 2008

Bûcher anti-porno

On a le droit de penser que le rapprochement de ce document (magnifique)avec l'objet de mon dernier billet n'est pas dû au hasard. Fred N. Howser (clic), district attorney [procureur] du comté de Los Angeles (à gauche) s'apprête à détruire par le feu un stock de films réputés « obscènes », 1945. (La photo était légendée « La fin de la pornographie » !)
Posté par charles tatum à 22:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,