04 janvier 2023

Nos films préférés en 2022 : Gérard Lenne

Dans le désordre Nightmare Alley, Guillermo del Toro (États-Unis/Mexique, 2021) Crimes of the Future [Les crimes du futur], David Cronenberg (Canada/Grèce, 2022) Coupez !, Michel Hazanavicius (France, 2022) Triangle of Sadness [Sans filtre], Ruben Őstlund (Suède/France, 2022) Novembre, Cédric Jimenez (France, 2022) L’origine du mal, Sébastien Marnier (France/Canada, 2022) X, Ti West (États-Unis, 2022) The Menu [Le menu], Mark Mylod (États-Unis, 2022) Fumer fait tousser, Quentin Dupieux (France, 2022) Le torrent,... [Lire la suite]

04 janvier 2023

Hotties Reading 763

Judith Chemla dans Versailles, Pierre Schoeller 2008
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2023

Nos films préférés en 2022 : Thomas Gombowhicks

Once again, nous allons savamment doser un snobisme insupportable et des goûts douteux assumés avec une morgue incroyable mais qui a le mérite d’être sèche. Nos plus belles découvertes de l’année, hors films de 2022 – ce top parade se faisant en d’autres lieux (radiophoniques). Sans hiérarchie, ni ordre particulier. ~ Huo shao hong lian si [Le Temple du Lotus Rouge/Burning Paradise], Ringo Lam (Hong Kong, 1994). Un des sommets du wu xia pian made in HK, avant le départ de Ringo Lam pour les États-Unis. Résolument fabuleux et... [Lire la suite]
01 janvier 2023

Une bise et au lit 182

Jack Lemmon et Virna Lisi dans How to Murder your Wife de Richard Quine, 1965
Posté par charles tatum à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 décembre 2022

Sirk toujours

On lira dans le numéro de janvier 2023 du Monde diplomatique un article érudit de Bernard Eisenschitz sur Douglas Sirk, sur ses racines berlinoises et sa trajectoire hollywoodienne, interrompue abruptement à la fin des années cinquante. Ce qui incitera peut-être quiconque ne connaît pas encore ce cinéaste majeur à se pencher sur ses films et à lire Douglas Sirk, né Detlef Sierck, la brique qu'Eisenschitz a publiée cette année aux éditions de l’Œil. Où l'on pourra constater que l'histoire critique du cinéma de haute tenue (ou la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 décembre 2022

Une bise et au lit 181

Nils Asther et Loretta Young dans Laugh, Clown, Laugh de Herbert Brenon 1928 [photo d'exploitation en couleur]
Posté par charles tatum à 00:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 décembre 2022

Une bise et au lit 180

Cary Grant et Ingrid Bergman dans Notorious, Alfred Hitchcock 1946
Posté par charles tatum à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 décembre 2022

Hotties Reading 760

George Sanders dans Summer Storm, Douglas Sirk 1944
Posté par charles tatum à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 décembre 2022

Angelo Badalamenti 1937-2022

Consignes pour l'improvisation aux musiciens de Thought Gang: « Imaginez que vous êtes un poulet avec la tête tranchée et que vous courez avec un millier de dollars dans le gosier ! » ~  
Posté par charles tatum à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 décembre 2022

Une bise et au lit 179

Alain Tanner et Miou-Miou, tournage de Jonas qui aura 25 ans en l'an 2000, 1975
Posté par charles tatum à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,