29 mai 2019

Jean Epstein, vol. 2, toutes z'affaires cessantes

Chaud devant ! « En 1920, Jean Epstein a vingt-trois ans. Il rêve toujours de littérature, pressent sans doute que créer fait “vivre plus et davantage”, croit dur comme fer que la poésie existe et est bien réelle, et sait déjà que toute connaissance est connaissance d’amour et de raison. Mais il ignore encore que s’ouvre devant lui une décennie fantastique au cours de laquelle, dans la ferveur d’une création continue, il s’invente non seulement cinéaste, mais aussi écrivain de cinéma ; une décennie au fil de laquelle, une... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

27 mai 2019

François Weyergans

François Weyergans, né à Etterbeek en 1941, était un gentil garçon. Il fut un ardent cinéphile, un bon critique de cinéma [aux Cahiers années soixante, c'est-à-dire bien avant leur période Parcs et Jardins] et un écrivain couvert de prix quoique bourré d'humour et de talent. Il fut aussi, mais bien plus tard (à partir de 2009), le seul membre de l'Académie française à qui j'eus l'heur de serrer la main. Il est mort aujourd'hui à presque 78 ans. Nous devons au regretté Jean-Michel Vlaeminckx les deux portraits qui figurent ici. ... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 mai 2019

FDJ 140 : Mati Diop

Atlantiques, 2009 [En attendant que nous parvienne Atlantique, grand prix du festival de Cannes 2019] ~
Posté par charles tatum à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mai 2019

FDJ 139 : Parabellum

Keanu Reeves, John Wick. Parabellum, 2019 ~ Jean-François Rauger, dans Le Monde : "Le troisième volet de cette franchise achève de la faire basculer dans une catégorie peut-être nouvelle du cinéma d’action hollywoodien. Il n’y a en effet quasiment plus rien de ce qui pourrait constituer un récit au sens classique du terme dans John Wick Parabellum, œuvre construite sur la sédimentation de situations et de séquences reposant sur l’énergie des corps, la vitesse des mouvements, la plasticité des actions, tout autant que sur la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mai 2019

Le "politiquement correct", hypocrite et révisionniste

Suite à une plainte du syndicat local des étudiants noirs, le conseil d'administration de la Bowling Green University [Ohio] vient de décider de débaptiser la cinémathèque de l'université du même nom, au prétexte que Lillian Gish (1893-1993) jouait dans Birth of a Nation, chef-d'oeuvre censément raciste. [Cf : Article de Joseph McBride dans Variety] Vous avez dit: "Chasse aux sorcières" ? Pour comprendre comment nous en sommes arrivés là, je recommande une fois de plus la lecture du petit essai rentre-dedans de Laurent Dubreuil, La... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 mai 2019

Hotties Reading 576

Florence Delay dans Le procès de Jeanne d'Arc, Robert Bresson 1962 [merci à Gérard Lenne]
Posté par charles tatum à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 mai 2019

Hotties Reading 575bis (hors-série)

David Milch et les chiens, dans son garage/bureau de Santa Monica [photo : Ryan Pfluger pour The New Yorker, mai 2019]
Posté par charles tatum à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 mai 2019

John Carpenter

Le Monde, toujours à la pointe du sérieux journalistique et de l'humour crétin
Posté par charles tatum à 10:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 mai 2019

Hotties Reading 575

Gérard Depardieu dans Les confins du monde, Guillaume Nicloux 2018
Posté par charles tatum à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mai 2019

Brisseau périlleux, par Camille Nevers

Libération publie un article remarquable de Camille Nevers. Il me met les larmes aux yeux.Je le vole, je vous le copie ici. [Je vous fais grâce du châpo à la syntaxe crapoteuse, dont j'aime à penser qu'il lui a été imposé par le rédacteur en chef.] ~ Brisseau périlleux L’un des plus grands cinéastes français est mort. Il a rejoint cet outre-monde des grands cinéastes disparus. «Ceux que nous pleurons ne sont pas les absents, ce sont les invisibles.» Entre Victor Hugo à qui est empruntée la citation et Simone Weil, le marquis de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,