07 août 2016

Hotties Reading 447

Claudette Colbert pendant le tournage de Cleopatra (1934) [merci à Ph!l]
Posté par charles tatum à 02:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 août 2016

Freaks and Geeks, Paul Feig, Judd Apatow 1999

***  
Posté par charles tatum à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 juillet 2016

Hotties Reading 446

Shirley Jones
Posté par charles tatum à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 juillet 2016

Bambi

Bambi. L'histoire d'une vie dans les bois (1923), de l'immense Felix Salten, on ne le sait pas assez, est un sommet de la littéraure allemande/autrichienne du XXe siècle. Kafka, Kraus, Rilke, Freud (semble-t-il) et quelques autres ne s'y trompèrent pas, qui le placèrent très haut, bien avant que la MGM n'en achète les droits pour les revendre à Walt Disney (qui en fit le produit industriel que l'on sait). [Les nazis n'y furent pas non plus indifférents, qui le brûlèrent dès 1936.] L'édition que vient de publier Rivages Poche... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 juillet 2016

This is comedy, Jacky Goldberg

Vu la nuit dernière l'excellent This is comedy. Judd Apatow & Co., Jean-Jacky Goldberg 2014 On aimerait tant que ce 60' soit un épisode d'une longue série à venir sur la comédie américaine (scène, télé & cinéma) depuis Blake et Jerry... Au boulot Jacky !
Posté par charles tatum à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 juillet 2016

Stanley Kubrick speaks for himself [entretien perdu, 1960]

Cet entretien avec Stanley Kubrick a été réalisé en 1960 par Robert Emmett Ginna pour le magazine Horizon, qui ne l’a jamais publié. Ginna l’avait retrouvé dans ses cartons et publié dans Entertainment Weekly le 9 avril 1999, au lendemain de la mort du cinéaste. [Merci à Jim Parish qui m'a permis de le lire.] ~ Peter Sellers, Lolita Before his unexpected death last month at 70, director Stanley Kubrick – always an elusive figure – had become the subject of intense speculation and mythologizing. With a minimal crew and a surplus... [Lire la suite]

24 juillet 2016

Fauteurs de guerre et marionnettes bienveillantes

Qui se souvient de l'infecte April Glaspie, du rôle qu'elle joua le 25 juillet 1990 dans la plus grande embrouille militaro-diplomatique de l'après-1945 (Bush et Cheyney en furent les Méphisto de pacotille et vrais fauteurs de guerre, et Saddam Hussein la marionnette bienveillante) ? Quelques jours plus tard, l'armée irakienne prenait possession du Koweit. Nous, nous construisions, à l'huile de coude, la bibliothèque de N&S. Fin août, nous les aidions à migrer de la rue Linné à la rue de la Poste.Ils y sont toujours.
Posté par charles tatum à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
18 juillet 2016

Je confie mon corps à la science

Ce lundi matin, je confie mon corps à la science. Oh, pour quelques heures seulement. J'ai une pensée pour le docteur Henenlotter, dont la collection de bistouris m'a toujours fasciné.
Posté par charles tatum à 07:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 juillet 2016

La Rochelle 18

Grâce à Thomas, j'ai retrouvé dans le Journal de Jean-Patrick Manchette cette remarque assassine (mais assez juste) à propos d'un vieux film de Rohmer, qui me semble s'appliquer assez exactement à tout ce pan du cinéma bourgeois auquel appartient le dernier Dreyer - que j'ai revu ce matin. "Lundi soir, nous avons vu à la télévision Ma nuit chez Maud d'Eric Rohmer. Ce serait une charge féroce de la sottise bourgeoise s'il n'apparaissait pas clairement que, de l'avis de l'auteur, les personnages sont non pas des sots, mais tout au... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 juillet 2016

La Rochelle 17

Cent quinze minutes plus tard (et trente ans après une première vision). Pas de la tarte, décidément, Gertrud. Pas du cinéma pour moi. Le drame bourgeois dans son horreur. Des gens très bien ont pourtant essayé de m'expliquer. Mais j'essaie toujours de comprendre qui sont ces êtres, riches et puissants, qui se font du bien à se faire du mal ("L'amour c'est la souffrance", mot d'auteur) sur une planète inconnue de mézigue. * Alien, qui ouvrira tout à l'heure la Nuit des planètes interdites, précisément, est beaucoup moins... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,