05 juillet 2019

La Rochelle 09

Pas de festival sans un feu d'artifice McCarey. Ce matin, ce fut Love Affair (Elle et lui), formidable mélo lacrymal et (un peu) christique du grand Leo - que le présentateur appointé oublia de mentionner, tout comme il ignora le génie du scénariste Delmer Daves, du directeur de la photo Rudolph Maté et du monteur Edward Dmytryk. Pour une analyse sourcilleuse de ce film et de An Affair to Remember, le remake à l'identique mais en CinemaScope et couleurs Deluxe qu'en tourna Leo McCarey dix-huit ans plus tard [l'un et l'autre... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

29 mars 2018

Vinnie Burke Trio : Pile Driver

Eddie Costa (p, vib), Vinnie Burke (bass), Nick Stabulas (dms) ~ 1956
Posté par charles tatum à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 janvier 2018

nos films préférés en 2017 : Frédéric Cavé

Cinéma 1. Intégrale Eisenstein 2. Da hong deng long gao gao gua [Épouses et concubines], Zhang Yimou, Chine 1991 3. Illicit, Archie Mayo, USA 1931Girls About Town, George Cukor, USA 1931 4. Ossos, Pedro Costa, Portugal 1997 5. The Iron Horse [Le Cheval de fer], John Ford, USA 1924 ~ Émissions 6. Ni Dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme, Tandrède Ramonet, France 2016 (Arte) 7. L'utopie des images de la révolution russe, Emmanuel Hamon (Arte) ~ Livres de cinéma 8. Laurent Le Forestier, La Transformation Bazin... [Lire la suite]
28 décembre 2016

Rancière, Costa, Chou

"J’ai voulu me situer aux antipodes d’un cinéma de dénonciation sociale, à la Brillante Mendoza par exemple. Dans ce cinéma qui marche bien en festivals, qui plaît au public, il y a quelque chose qui me dérange. Sous couvert de bonnes intentions – il faut dénoncer la réalité, c’est horrible, etc. –, cette approche misérabiliste enferme les personnages dans la réalité de ceux qu’ils sont censés représenter. Le regard porté sur eux vient redoubler celui de la société. Mais personne n’a envie de faire pitié ! J’avais été frappé par... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
24 novembre 2016

Trois continents. Sur le programme "De l'Afrique et du Portugal"

DE L’AFRIQUE ET DU PORTULAL : MÉMOIRES, REPRÉSENTATIONS ET DESTINS par Aisha Rahim et Jérôme Baron, novembre 2016   En 1934, en pleine affirmation de la dictature portugaise, une grande exposition coloniale était organisée à Porto. Au regard des autres empires européens, une carte y mettait en valeur la vocation du Portugal à s’étendre au-delà de son étroit rectangle en bordure de l’Atlantique. Cette représentation idéologique se légitimait des découvertes maritimes et de leur dimension mythologique, le Portugal trouvant... [Lire la suite]
31 janvier 2016

Emile Parisien & Guests 2015

Marciac, 9 août 2015. Emile Parisien New Project & GuestsEmile Parisien saxophoneMichel Portal saxophoneJoachim Kuhn pianoManu Codjia guitareSimon Tailleu contrebasseMario Costa batterie
Posté par charles tatum à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Erwan Floch'lay

25 films vus en 2015 qui continuent de travailler 1. Nie yin niang [The Assassin], Hou Hsiao-hsien (Taiwan-Chine, 2015) Cavalo Dinheiro, Pedro Costa (Portugal, 2014) Feng ai [À la folie], Wang Bing (Chine-Japon, 2013) 4. The Smell of Us, Larry Clark (France, 2014) 5. Knight Of Cups, Terrence Malick (États-Unis, 2015) 6. Rak ti khon kaen [Cemetery of Splendour], Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande, 2015) 7. Rabo de Peixe [Le Chant d’une île], Joaquim Pinto et Nuno Leonel (Portugal, 2003-2015) 8. Hill of Freedom, Hong... [Lire la suite]
15 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Maxime Martinot

Cette année 2015 : Quinze films aimés et adorés, deux séries à jamais dans mon cœur, trois chefs-d’œuvre découverts, et enfin huit films mal-aimés, voire violemment détestés. Je mélange à la première place des films qui sont distribués en salle et d’autres non (le Costa, pourquoi ???), pour une raison: je pense que ces sept cinéastes (j'ajoute un huitième: Kiyoshi Kurosawa, mais je n’ai pas pu voir le dernier, ma théorie reste donc en suspens) sont les plus grands de ce début du XXIe siècle, et ils ont chacun réalisé,... [Lire la suite]
14 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Charles Tatum

I Cavalo Dinheiro, Pedro Costa (Portugal, 2014) Remerciements de Jean-Luc Godard à son Prix d’honneur du cinéma suisse, Jean-Luc Godard (Suisse, 2015) Blackstar, Johan Renck [pour une chanson de David Bowie] (Royaume-Uni, 2015) Hustle [La Cité des dangers], Robert Aldrich (États-Unis, 1975) Mad Max : Fury Road, George Miller (Australie-États-Unis, 2015) II Bridge of Spies [Le Pont des espions], Steven Spielberg (États-Unis, 2015) Histoire de Judas, Rabah Ameur-Zaïmeche (France, 2015) L’Innocente [L’Innocent], Luchino... [Lire la suite]
30 décembre 2015

"Alto cutelo" (pour Cavalo Dinheiro, de Pedro Costa)

"Alto cutelo", par Os Turabões Extrait de la bande son de Cavalo Dinheiro, de Pedro Costa (né un 30 décembre: bon anniversaire, l'ami) Comme nul de l'ignore, il s'agit d'un des films essentiels de la saison 2014-2015. Trouvera-t-il une place sur les écrans de France, de Navarre et de Belgique ?  
Posté par charles tatum à 10:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,