07 octobre 2022

L'humanité, Dumont/Darmon

[Présentation de l’éditeur] « Les mots du roman, les espaces et les temps du livre laissent loisir au lecteur de postuler à son rythme l’intériorité des êtres et la vie secrète des choses et des paysages. Mais le cinéma n’ouvre à l’impalpable et à l’invisible que par des corps d’acteurs dans un monde construit par des machines optiques et leurs servants, pour les contraintes d’une séance. C’est de son impureté même que, dans l’éphémère retrait d’un lieu profane et la durée d’une représentation, il tire son irremplaçable... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,