14 janvier 2015

Nos films préférés en 2014 : Thomas Gombaud

Année cinématographique globalement assez molle pour ce qui est des sorties salles, pour ne pas dire une quasi-bérézina. Heureusement il y a d’autres voies (car le cinéma trouve toujours un chemin, comme disait le professeur Malcolm, ou presque). Sans ordre, ni hiérarchie Les Sorcières de Zugarrmurdi (Alex de la Iglesia, Espagne, 2013)Pas le meilleur film du cinéaste espingouin, mais assurément une perle frondeuse, morveuse et romantique qui plonge de plain pied dans la mythologie de son pays pour mieux faire ressortir un discours... [Lire la suite]

07 janvier 2014

Nos films préférés en 2013 : Gashade

Killer Joe, de William Friedkin (États-Unis, 2011) Le voyage en Arménie, de Robert Guédiguian (France, 2006)Chorik Grigorian Mia Aioniotita Kai Mia Mera (L’éternité et un jour), de Théo Angelopoulos (Grèce, 1998) Another Day In Paradise, de Larry Clark (États-Unis, 1998) Vincent Kartheiser À la place du cœur, de Robert Guédiguian (France, 1998) Alexandre Ogou, Laure Raoust Perdita Durango, de Alex de la Iglesia (Espagne, 1997) Rosie Perez Le jeune Werther, de Jacques Doillon (France, 1993) Simon Clavière, Pierre... [Lire la suite]
31 décembre 2011

Nos films préférés en 2011 : Louis Danvers

1. Une séparation, de Asghar Farhadi 2. Drive, de Nicholas Winding Refn 3. Hugo, de Martin Scorsese 4. The Fighter, de David O. Russell 5. Thirteen Assassins, de Takashi Miike 6. Balada triste de trompeta, de Alex De La Iglesia 7. The Artist, de Michel Hazanavicius 8. Le Skylab, de Julie Delpy 9. Tomboy, de Céline Sciamma 10. Pina, de Wim Wenders Images : The Fighter, Pina
31 décembre 2011

Nos films préférés en 2011 : Caroline Vié

dans le désordre : Drive, de Nicholas Wending Refn Melancholia, de Lars von Trier Polisse, de Maïwenn Balada triste de trompeta, de Alex De La Iglesia Intouchables, d’Éric Tolédano et Olivier Nakache Un monstre à Paris, d’Éric Bergeron Rango, de Gore Verbinski Hugo, de Martin Scorsese L’Exercice de l’État, de Pierre Schoeller Shame, de Steve McQueen Donoma, de Djinn Carrenard Incendies, de Denis Villeneuve Images : Balada triste de trompeta, Shame
25 juin 2011

Pourquoi les clowns sont tristes

« Je n'ai jamais compris pourquoi les gens disent que les clowns sont tristes. » [Fiona Gordon, actrice et coréalisatrice de La Fée, à la dernière soirée des Magritte, en mai.] On peut poser  la question à Jerry Lewis, à Pierre Etaix, à Raphael et à Alex De La Iglesia.  Raphael dans Sin un adios (Vicente Escriva, 1970), « Balada triste de la trumpeta »
Posté par charles tatum à 14:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,