27 juillet 2016

Stanley Kubrick speaks for himself [entretien perdu, 1960]

Cet entretien avec Stanley Kubrick a été réalisé en 1960 par Robert Emmett Ginna pour le magazine Horizon, qui ne l’a jamais publié. Ginna l’avait retrouvé dans ses cartons et publié dans Entertainment Weekly le 9 avril 1999, au lendemain de la mort du cinéaste. [Merci à Jim Parish qui m'a permis de le lire.] ~ Peter Sellers, Lolita Before his unexpected death last month at 70, director Stanley Kubrick – always an elusive figure – had become the subject of intense speculation and mythologizing. With a minimal crew and a surplus... [Lire la suite]

19 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Big Nose Kate

dans l'ordre chronologique The Hound of the Baskervilles, Sidney Lanfield (États-Unis, 1939) Dumb-Hounded, Tex Avery (États-Unis, 1943) Umberto D, Vittorio De Sica (Italie, 1952) Mon chien, Georges Franju (France, 1955) Lady and the Tramp, Clyde Geronimi, Wilfred Jackson, Hamilton Luske (États-Unis, 1955) Mon oncle, Jacques Tati (France, 1958) Zanna bianca, Lucio Fulci (Italie, 1973) Zoltan, Hound of Dracula, Albert Band (États-Unis, 1978) Cujo, Lewis Teague (États-Unis, 1983) The Thing, John Carpenter... [Lire la suite]
28 octobre 2013

Zavattini: « Je suis contre les gens exceptionnels, les héros. »

« J’ai dû expliquer souvent que je ne souhaite pas interdire aux acteurs de jouer dans des films. Les acteurs ont évidemment leur place dans les films, mais c’est juste qu’ils n’ont guère à voir avec le cinéma néoréaliste. Le cinéma néoréaliste ne demande pas aux hommes qui l’intéressent des talents d’acteurs. Leurs aptitudes professionnelles ont à voir avec le métier d’être homme. Comment l’imagination, l’acte créateur entrent-ils donc dans le néoréalisme ? C’est bien sûr une espèce particulière d’imagination et l’acte... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 septembre 2012

Trois raisons de... Umberto D, de Vittorio De Sica

1952. Régie: Vittorio De Sica. Scénario: Cesare Zavattini. Avec Carlo Battisti vient de sortir chez Criterion
Posté par charles tatum à 14:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 mars 2012

Tonino Guerra 1920-2012

Bref extrait d'une filmographie Voyage à Cythère (1984), L'apiculteur (1986), Paysage dans le brouillard (1988), Le pas suspendu de la cigogne (1991), Le regard d'Ulysse (1995), L'éternité et un jour (2001), Eléni: La terre qui pleure (2004), de Théo Angelopoulos L'Avventura (1960) , La nuit (1961), L’éclipse (1962), Le désert rouge (1964), Blow-up (1966), Zabriskie Point (1968), Le mystère d'Oberwald (1981), Identification d'une femme (1982), Par-delà les nuages (1995), Eros : le périlleux enchaînement des choses (2004), de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
28 avril 2009

Parlami d'amore, Mariu'

« Parlami d'amore, Mariu' » Vittorio De Sica, Lia Franca, Gli Uomini, che mascalzoni ! (Les hommes, quels mufles !), Mario Camerini, 1932
Posté par charles tatum à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,