02 février 2015

Nos films préférés en 2014 : Maxime Martinot

Top 13 Les trois premiers n'ont pas été choisis en raison de l’âge de leurs auteurs, mais bien parce que ce sont, très loin devant les autres, mes trois films préférés de 2014 1. Adieu au langage (+ Les 3 désastres), Jean-Luc Godard (Suisse-France, 2014) 2. At Berkeley, Frederick Wiseman (États-Unis, 2013) 3. Le Paradis, Alain Cavalier (France, 2014) 4. U ri Sunhi (Sunhi), Hong Sang-soo (Corée, 2013) 5. Night Moves, Kelly Reichardt (États-Unis, 2013) 6. Jersey Boys, Clint Eastwood (États-Unis, 2014) 7. Edge Of Tomorrow, Doug... [Lire la suite]

29 janvier 2015

Nos films préférés en 2014 : Sylvie Van Hiel

dans le désordre : Adieu au langage, Jean-Luc Godard (Suisse-France, 2014) Kaguyahime no monogatari (Le conte de la princesse Kaguya), Isao Takahata (Japon, 2013) The Grand Budapest Hotel, Wes Anderson (États-Unis, 2014) Snowpiercer (Snowpiercer, le Transperceneige), Bong Joon-ho (Corée, 2013) Fehér Isten [White God], Kornel Mundruczo (Hongrie, 2014) Jimmy’s Hall, Ken Loach (Royaume-Uni, 2014) Dumb and Dumber To (Dumb and Dumber De), Bobby et Peter Farrelly (États-Unis, 2014) Dans la cour, Pierre Salvadori (France, 2014) ... [Lire la suite]
14 janvier 2015

Nos films préférés en 2014 : Thomas Gombaud

Année cinématographique globalement assez molle pour ce qui est des sorties salles, pour ne pas dire une quasi-bérézina. Heureusement il y a d’autres voies (car le cinéma trouve toujours un chemin, comme disait le professeur Malcolm, ou presque). Sans ordre, ni hiérarchie Les Sorcières de Zugarrmurdi (Alex de la Iglesia, Espagne, 2013)Pas le meilleur film du cinéaste espingouin, mais assurément une perle frondeuse, morveuse et romantique qui plonge de plain pied dans la mythologie de son pays pour mieux faire ressortir un discours... [Lire la suite]
02 septembre 2013

Eastwood

Clint Eastwood, pour le New York Times, 2005 © Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin
Posté par charles tatum à 08:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 janvier 2012

MegaUpload vs. FBI vs. Anonymous

La guerre est déclarée [Au lendemain de la saisie-fermeture de MegaUpload par les successeurs de cette crapule psychopathe de "J. Edgar" (dont un grand cinéaste fait ces jours-ci un apologue douteusement indulgent) et de la réaction d'Anonymous, bloquant à leur tour une palanquée de sites officiels de l'Etat fédéral américain et de l'industrie du spectacle - mais aussi www.hadopi.fr ! - nous prendrons la température chez nos cousins de Numerama. Nous leur empruntons l'analyse ci-dessous, et signalons les... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 juin 2011

Hotties Reading 180

Raminagrobis à le nez fin et le regard perçant. Je le remercie de m'avoir communiqué ce portrait, inconnu de ma pomme, de l'homme de Monterey (il date à vue de nez de l'époque Play Misty for Me) et d'avoir identifié pour moi l'album dont Eastwood mate la pochette. On écoutera avec lui un extrait de cet album: Tenderly. Pour ce morceau enregistré le 14 novembre 1953, Barney Kessel, dont c'est le premier disque en qualité de "leader", est accompagné par Harry Babasin à la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 octobre 2009

Stuart Kaminsky est mort

Stuart M. Kaminsky était peut-être le plus cinéphile des auteurs de romans policiers américains. Les enquêtes de Toby Peters, son privé le plus célèbre, se déroulaient à Hollywood et impliquaient invariablement de véritables stars de l'âge d'or. On lui doit la création de deux autres poulagas, le Moscovite Porfyre Rostnikov (collectionneur des romans d'Ed McBain) et l'Américain Abe Lieberman (dont les aventures sont à l'origine d'une série télévisée, «When Dark Man Calls»). Kaminsky était également scénariste (Once Upon A Time in... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
08 juillet 2009

Quiz d'été

Trop facile. Sont-ce les acteurs de The Bridges of Madison County répétant leur interminable slove bercés par la voix suave de Johnny Hartmann (qui, du coup, en enfile quatre presque à la suite, « Easy Living », « It Was Almost Like A Song », « I See You Face Before Me » et « For All We Know » ) ? Presque. Une demie bonne réponse. Mais non. Le jeu consiste à identifier l'album, là, debout, celui de gauche, à côté d'Erroll Garner. Je vous aide: les plus vernis d'entre nous entendront ce pianiste dans le Gers, dans un mois jour... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 juin 2009

Un billet sentimental sur Johnnie & Johnny

Trouvé ceci. Posté par Kowalski sur le site communautaire Voldemag. Un billet sentimental, parfaitement adéquat au film (formidable) de Johnnie To. Touchant, parce qu'il met le doigt sur le vrai sujet. Merci, Kowalski (comme CE dans Gran Torino, ou comme Barry Newman dans Vanishing Point ?). « Johnny Hallyday, qu'est ce que c'était pour moi ? A vrai dire, pas grand-chose. Mon père était fan alors c'était rien. Johnny Hallyday, du rock à la française pour les beaufs qui portaient des blousons de pilote en cuir dans les années 80. Je... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mai 2009

Clint Eastwood, 79 ans. Musique !

On l'avait presque oublié. Il a fallu que le sémillant Glaz de Nantes nous rappelle que Papy Clint a eu septante-neuf balais aux aurores. Comment fêter modestement l'anniversaire d'Eastwood en évitant les starlettes enamourées et les T-shirts humides? En musique, pardi. Avec trois brefs extraits de Piano Blues, sa formidable contribution à l'indispendable série sur Le Blues que Martin Scorsese produisit il y a quelques années. (Ou serait-ce son indispensable contribution à la formidable série de Scorsese? Comme on voudra.) Duke... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,