01 juin 2011

Les cucurbitacées échappent au lynchage

Conclusions de notre enquête. Concombre : « C'était du pipeau. »* ~ * Encore une vanne dont le sens profond échappera aux moins de cinquante-deux ans.
Posté par charles tatum à 07:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

28 mai 2011

Barcelone, hier

Posté par charles tatum à 11:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
01 février 2011

Franco est toujours mort

« Franco est toujours mort. » (Chevy Chase, Saturday Night Live, 21/11/1975) « General Franco was a loyal friend and ally of the United States. He earned worldwide respect for Spain through firmness and fairness. » (Richard Nixon, éloge funèbre du Generalissimo.)
Posté par charles tatum à 11:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 décembre 2010

Lectures pour tous : Pierre Autin-Grenier

« Drôle d’époque où toutes sortes de gens, parce que la misère est bonne conseillère, se précipitent au ventre des grands magasins et, de rayon en rayon, assouvissent leur fringale de saucisson à l’ail et d’œufs d’esturgeon en tube avec, parfois, quelque difficulté à ingurgiter sans faiblir une boîte de cassoulet froid qui fait ensuite dans l’estomac comme la chute brutale d’un pan de mur sur un terrain vague. C’est, en plein printemps, l’apothéose du libre-service et les débuts d’application de la méthode Durruti. Parce que... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 novembre 2010

Luis G. Berlanga

Adios, Luis !
Posté par charles tatum à 17:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 octobre 2010

L'abruti de la semaine : Ignacio Carrasco de Paula...

... qui, apprenant qu'on venait de décerner le Nobel de médecine à Robert Edwards (le savant britannique qui mit au point la fécondation in vitro), déclara : « Sans Edwards, il n'y aurait pas un marché où sont vendus des millions d'ovocytes [...] il n'y aurait pas dans le monde tous ces congélateurs remplis d'embryons. » Monsaigneur Ignacio Carrasco de Paula, laquais du Vatican, gagne sa croûte comme président de l'Académie pontificale pour la Vie. Qu'on lui coupe la tête !
Posté par charles tatum à 08:49 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 octobre 2010

Lectures pour tous : Jaume Cabré

« Il avait perdu tellement de sang qu’il était plus pâle que la neige qui déjà se retirait du paysage. En faisant un effort titanesque il ouvrit les yeux et vit sa fille Cèlia pleurant au-dessus de son visage, en silence, comme en temps de guerre, et le bruit de quelqu’un qui s’activait par là, et de très loin la voix douce de Cèlia ou de Rosa qui disait maman, il s’est réveillé. Sa femme, alors, les mains tachées de sang, enlevant le linge qui servait de tampon à la blessure qui lui disait Joan, il faut que je t’emmène chez le... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 septembre 2010

La valise mexicaine

pour Anne Chauveau (1946-2010) Dolores Ibarruri (La Pasionaria), Madrid, printemps 1936photo Chim [David Seymour] © [ in The Mexican Suitcase, ICP New York ] Femme qui allaite pendant un meeting républicain, Badajoz (Estremadure), printemps 1936photo Chim [David Seymour] ©
Posté par charles tatum à 08:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
29 septembre 2010

Une bise et au lit 124 - Gerda Taro

Gerda Taro (© Robert Capa) Gerda au front, à Brunete (© Robert Capa) Miliciennes républicaines (© Gerda Taro) Gerda et Capa, Paris 1936 L'accident mortel, le 27 juillet 1937 « Notre reporter photographe Gerda Taro a été tuée près de Brunete où elle avait assisté à la bataille. Un tank républicain tamponna la voiture sur le marchepied de laquelle elle était montée pour quitter le village tombé aux mains des insurgés. » (Ce Soir, quotidien créé en 1937 par le Parti communiste français )
Posté par charles tatum à 00:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 mai 2010

Une bise et au lit 108

« Leur fou rire partagé ne laisse pas présager la tempête contestataire qui, en 1968, va s’abattre sur le Festival. Prenant le parti les trublions, Geraldine Chaplin s’accrochera au rideau d’écran du Palais avec Carlos Saura, son compagnon, pour empêcher la projection d’un film de celui-ci, Peppermint frappé, dont elle est l’interprète principale. Le Festival s’interrompra avant que Trilogy, tiré par Frank Perry de nouvelles de Truman Capote, ait pu être montré. » [Dans les coulisses de Cannes, Jean-Pierre Bouyxou, Glénat, 2010]... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,