27 octobre 2012

Le bus de la révolution, de Masao Adachi

Je ne l'ai pas encore lu. Ce n'est pas une raison pour ne pas en célébrer la sortie. [Je remercie Nicole] TABLE DES MATIERES Préface: La beauté de l’activiste permanent, par Nagisa Oshima (février 1969) Précisions historiques, par Charles LamoureuxI. L’énergie des années 1960 La cérémonie Vagin clos. Rapport du comité de production par Masao Adachi, membre du comité de production (janvier 1966)Départ. Manifeste de la Compagnie de la Galaxie (août 1967)En route ! (décembre 1968)Principes du cinéma grotesque (mars 1969)Nagisa... [Lire la suite]

09 octobre 2012

Lectures pour tous : Alban Lefranc

« En 2002, on apprend que le professeur Bernhard Bogerts, de l’université de Magdebourg, a pratiqué une biopsie du cerveau d’Ulrike Meinhof. Il y a découvert des modifications pathologiques consécutives à l’opération d’une tumeur en 1962. Il déclare: "Le glissement vers la terreur peut être expliqué par la maladie cervicale." En 2003, un laboratoire allemand annonce que les cerveaux de trois membres de la cellule Baader/Meinhof (Andreas Baader, Gudrun Ensslin et Jan-Carl Raspe), qui avaient participé à la guérilla urbaine dans... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
31 décembre 2011

Nos films préférés en 2011 : Emmanuel Gaspart

dans le désordre : Le Havre, d’Aki Kaurismäki Hugo, de Martin Scorsese Habemus Papam, de Nanni Moretti L’Apollonide, souvenirs de la maison close, de Bertrand Bonello Hors Satan, de Bruno Dumont Essential Killing, de Jerzy Skolimowski Je veux seulement que vous m’aimiez, de Rainer-Werner Fassbinder Treme (saisons 1 et 2), de David Simon Spectres, de Sven Augustijnen Restless, de Gus Van Sant Melancholia, de Lars von Trier  Images : Le Havre, Treme
28 juin 2011

Une bise et au lit 143

Yvonne Sanson et Amedeo Nazzari dans I figli de nessuno (Fils de personne), Raffaello Matarazzo, 1952. [ vient de sortir, cet indispensable coffret ] « Avec Douglas Sirk, Jean Grémillon et Rainer Werner Fassbinder, Matarazzo complète le carré d'as du mélodrame cinématographique parvenu à son point d'incandescence. » [Jean-Louis Sénéclauze]  
Posté par charles tatum à 13:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
24 juin 2011

Connie fait du camping. Blue Jean Boy

C'est ma fête. A la Saint-Jean, soyons camp, faisons pipi dans les sabots de Caroline Fourest et énervons nos camarades avec des questions essentielles. Qui est le vieux beau à panama et coupé Mercedes ? (Connie Froboess a tout juste quinze ans.)  D'où vient cette étrange ressemblance du contrebassiste avec Darry Cowl ?  Qui pourrait me dire où j'étais le 24 juin 1958 ? Badoubada. Badadou.  Connie Froboess und Orkestra, Blue Jean Boy (1958). ~ Vingt-quatre ans... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 décembre 2008

Xie Jin

Sœurs de scène, 1960 Entre le fromage et la dame blanche, Noël m'apprend que Xie Jin est mort il y a près de deux mois. C'est à lui (et à Jacques Ledoux) que je dois la découverte de ce réalisateur qui incarnait - pour le meilleur - le cinéma populaire de la Chine du même nom. Maître du cinéma de genre, Xie Jin n'a tourné qu'une vingtaine de films entre 1957 (La Basketteuse n°5) et l'année dernière. Sauf une brutale interruption de dix ans pour cause de Révolution culturelle, sa carrière a pourtant survécu à tous les virages du... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,