28 janvier 2017

Godard dans quinze jours

La rétrospective de l'année, Jean-Luc Godard au Cinématographe de Nantes (trente-quatre longs, plus le reste), démarre dans QUINZE jours. Ne tardez pas à réserver trains, avions, chevaux et boissons. [www.lecinematographe.com] ***
Posté par charles tatum à 02:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 janvier 2017

Godard dans vingt jours

Godard au Cinématographe, à Nantes (mâtin, 34 films), ça démarre dans vingt jours. [www.lecinematographe.com] ***
Posté par charles tatum à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 janvier 2017

A Nantes, février c'est Godard

Le programme n'est pas loin.
Posté par charles tatum à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 novembre 2016

Trois continents. Sur le programme "De l'Afrique et du Portugal"

DE L’AFRIQUE ET DU PORTULAL : MÉMOIRES, REPRÉSENTATIONS ET DESTINS par Aisha Rahim et Jérôme Baron, novembre 2016   En 1934, en pleine affirmation de la dictature portugaise, une grande exposition coloniale était organisée à Porto. Au regard des autres empires européens, une carte y mettait en valeur la vocation du Portugal à s’étendre au-delà de son étroit rectangle en bordure de l’Atlantique. Cette représentation idéologique se légitimait des découvertes maritimes et de leur dimension mythologique, le Portugal trouvant... [Lire la suite]
04 novembre 2016

Loin de la charogne versaillaise

Un fragment du Départ (1967), le film belge de Jerzy Skolimowski. Peut-être le meilleur Léaud (les Godard mis à part). Comme on est loin, dans l'espace et dans le temps, de l'hymne aux charognes versaillaises...   Sa partenaire est Catherine Dupont, la voix est celle de Christiane Legrand et, sauf erreur, le compositeur est Krzysztof Komeda, le vieux complice de Skolimowski.
Posté par charles tatum à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
25 août 2016

Qu'est-ce que l'art, Jean-Luc Godard ? [Louis Aragon, 1965]

QU'EST-CE QUE L'ART, JEAN-LUC GODARD ? par Louis Aragon *** Qu'est-ce que l'art ? Je suis aux prises de cette interrogation depuis que j'ai vu le Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, où le Sphinx Belmondo pose à un producer américain la question: Qu'est-ce que le cinéma. Il y a une chose dont je suis sûr, aussi, puis-je commencer tout ceci devant moi qui m'effraye par une assertion, au moins, comme un pilotis solide au milieu des marais: c'est que l'art d'aujourd'hui c'est Jean-Luc Godard. C'est peut-être pourquoi ses films, et... [Lire la suite]

06 juillet 2016

La Rochelle 8

Je n'ai aucune raison de ne pas revoir ce matin Masculin féminin dont la copie, me dit-on, est très belle. Un festival sans Godard, c'est le port de La Rochelle sans les voiliers. ***
Posté par charles tatum à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 juillet 2016

La Rochelle 1

Puissance inaltérée de L'Atalante, que je n'avais pas vu sur un écran de cinéma depuis que le père Jules a lâché son accordéon. Émotion d'entendre Luce Vigo évoquer le travail de son père, bataillant contre le mythe de l'artiste solitaire et malade. Qui n'a pas pleuré aux retrouvailles de Jean et Juliette, aurait pu dire JLG, n'a rien compris à la magie du cinéma.  
Posté par charles tatum à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 janvier 2016

Jacques Rivette

Jean-Luc Godard dans Paris nous appartient, de Jacques Rivette, 1961 Paris s'en va, court métrage monté avec des rushes (non utilisés) du Pont du Nord, de Jacques Rivette, 1981
Posté par charles tatum à 12:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 janvier 2016

Bonnaud, nouveau chef de bande

Le nouveau directeur général de la Cinémathèque française, on l'aime déjà. « L'actualité, c'est le cinéma, et le cinéma, c'est le monde. J'en sais beaucoup plus sur ce qui vient de se passer à Cologne en regardant un film de Lang ou de Fassbinder qu'en écoutant BFM pendant deux heures. Philippe Garrel dit que les films nous montrent comment faire son lit, comment embrasser une fille... Je pense, comme lui, que le cinéma nous apprend à vivre. » Frédéric Bonnaud, dans un entretien « programmatique » [recueilli par... [Lire la suite]