06 août 2021

Gresham, suite

Emmanuel Lefauvre apporte des précisions sur les éditions françaises de Nightmare Alley (Le charlatan). « C’est vrai que le film vaut mieux que ce qu'en disent Tavernier et Coursodon. La Série Noire n'est pas l'édition française originale du roman. Il a été publié en 1948 chez Julliard puis plusieurs fois réédité, notamment dans l'excellente collection "Série B" chez Christian Bourgois [1986]. Quelques couvertures françaises, voir ICI. Les couvertures de la collection "Série B", ICI. » Merci, Emmanuel. J'ignorais tout de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

05 août 2021

FDJ 199 : Edmund Goulding

James Flavin Nightmare Alley, 1947 Coleen Gray et Tyrone Power Malgré ou à cause des coupures multiples imposées par la Fox, le film est beaucoup plus intéressant/énigmatique que l'affirment les impitoyables Coursodon et Tavernier dans Cinquante ans de cinéma américain ~ L'édition française originale de 1997, en Série noire. La réédition de 2021, chez le même éditeur, traduction revue par Marie-Caroline Aubert.
Posté par charles tatum à 19:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
22 avril 2009

Amendons la loi Evin à 14h00

Après la pipe à Tati (l'expo de la Cinémathèque), la clope à Tautou (Coco Chanel). Commencent à nous fatiguer, les publicitaires. Voici quelques documents trouvés sur le Guardian et qui ont échappé aux coupe-cigares des salopiauds de Metrobus, la régie marchands-de-soupe des transports en commun de Paris (espace public). Jacques Tati, Mon oncle, 1955 Humphrey Bogart, In a Lonely Place (Nicholas Ray, 1950) George Brent et Bette Davis, Dark Victory (Edmund Goulding, 1939)
Posté par charles tatum à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
30 août 2008

Joan Blondell, 30 août 1906

Nightmare Alley, Edmund Goulding, 1947 Joan Blondell. Vingt-sept ans à l'écran [en bas], cent deux ans aujourd'hui. Busby Berkeley se tient coi pendant la première moitié de l'extrait qui suit, dissimulé derrière Mervyn LeRoy et Sol Polito, le metteur en scène et le directeur de la photo. Le film s'intitule Gold Diggers of 1933. Joan Blondell. Un peu Damia pour l'accoutrement. Louise Brooks pour la démarche, flambeuse pré-Marilyn pour le reste (sa façon de tenir sa cigarette, disons). Autour, la crise, la guerre,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,