24 juillet 2015

Et je fais peine à voir, même de loin [Satie]

« Cher Ami. Bonjour. Avez-vous bien dormi ? Ici, le temps est idiot, & le soleil abuse de sa chaleur, laquelle est orageuse. Et vos dents ? Cela va mieux, j’espère – de famille nombreuse (jeu de mots curieux). ... Tout le monde est parti. Je suis seul dans ce grand Paris. J’ai l’air d’un petit abandonné, tout petit. Oui. Et je fais peine à voir, même de loin... Mille choses à votre si délicieuse maman, ainsi qu’au bon Monsieur Monteux, s’il vous plaît. N’oubliez pas de serrer, pour moi, la main de votre... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 juillet 2013

Bernard Vitet (1934-2013) 2

« La Tour Saint-Jacques », de l'album Free Jazz (François Tusques, 1965) Le free jazz français des 60's à son best, comme disent les revues financées par Universal Music. Un vocabulaire d'âne bâté, mais sur le fond, ce n'est pas faux. Car c'était l'année de nos quatorze ans. En bref : François Tusques est au pianoMichel Portal à la clarinette basseBernard Guérin à la double basseCharles Saudrais à la batterie et aux percussionsFrançois Jeanneau aux sax et flûte Bernard Vitet à la trompette [thanks to Ph!l, again]
Posté par charles tatum à 16:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
20 janvier 2013

Nos films préférés en 2012 : Jacques Kermabon

Les Chants de Mandrin, de Rabah Ameur-Zaïmeche (France) Correspondance filmée entre José-Luis Guérin et Jonas Mekas Holy motors, de Leos Carax (France) In Another Country, de Hong Sang-soo (Corée) Le Marin masqué, Sophie Letourneur (France) Skyfall, de Sam Mendes (Royaume-Uni) Tabou, de Miguel Gomes (Portugal-France) To Rome With Love, de Woody Allen (États-Unis-Italie) Un monde sans femmes, de Guillaume Brac (France) La Vie parisienne, de Vincent Dietschy (France)
05 février 2010

Le vieux monde, Jorn et Tusques

« Nous sommes si jeunes « Nous ne pouvons pas attendre « En ces temps là, nous n’étions pas encore nés. Le vieux monde s’effondrait doucement sur nous, et nos ombres éprouvaient les gestes du combat que nous aurions à mener, pour bâtir dans les ruines. Il y eut des intuitions éblouissantes. C’est qu’en ces temps là nous n’étions pas encore morts non plus. Vis, camarade, fonce, le vieux monde est derrière toi : et personne n’avait décidé que ce serait une fuite en avant, une cavalcade effrénée que rythmerait le choc des bâtons... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,