15 septembre 2021

FDJ 202 : David Lynch

Dune, 1984 [qui vaut bien mieux que la réputation effroyable qu'on lui a faite] Le point de vue critique. « Là où le film de Villeneuve porte l’étendard du tout-numérique, celui de Lynch témoigne d’un temps où les décors étaient fabriqués "en dur", où les maquettes flottantes, les effets spéciaux artisanaux et les incrustations approximatives ouvraient autant de brèches à l’imaginaire. Dune fourmille de trouvailles, de passages marquants, qui fonctionnent mieux dans le détail, face à sa visée épique défaillante. »... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,