17 février 2021

Compétences express

Être traducteur ou réviseur, c'est assimiler en un temps record un savoir précis sur des tas de sujets, qu'on aura oublié quarante-huit heures plus tard. Pendant quelques heures encore, je serai incollable sur la sociologie de la consommation de la bière à Lubumbashi. [Thierry @grappilles, ce matin]
Posté par charles tatum à 08:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 janvier 2021

Nos films préférés en 2020 : Casting et Remerciements

Dans l'ordre d'apparition Thierry Geneviève Jacky Sami Erwan Gérard Chantal Bruno Sylvie Noël Charles Thomas Jacques André Gashade Beata Philippe Jean-Pierre Benoît
04 janvier 2021

Nos films préférés en 2020 : Thierry Horguelin

Films récents Petit Paysan, Hubert Charuel (France, 2017) Dumbo, Tim Burton (États-Unis, 2019) Little Women (Les Filles du docteur March), Greta Gerwig (États-Unis, 2019) The Post (Pentagon Papers), Steven Spielberg (États-Unis, 2017) Sils Maria, Olivier Assayas (France, 2014) très bonne surprise pour qui n’est guère sensible (c’est une litote) à ce cinéaste. Julieta, Pedro Almódovar (Espagne, 2016) Films moins récents Hands Across the Table (Jeux de mains), Mitchell Leisen (États-Unis, 1935) Remember the Night (L’Aventure... [Lire la suite]
13 janvier 2020

Nos films préférés en 2019 : Thierry Horguelin

En salles Se rokh (Trois Visages), de Jafar Panahi (Iran, 2018) Buñuel en el laberinto de las tortugas (Buñuel après l’Âge d’or), de Salvador Simó (Espagne, 2018) Tel Aviv on Fire, de Sameh Zaobi (Israël/France/Belgique/Luxembourg, 2018) Ad astra, de James Gray (États-Unis, 2019) A Rainy Day in New York(Un jour de pluie à New York), de Woody Allen (États-Unis, 2019) Santiago, Italia, de Nanni Moretti (Italie/Chili, 2018) ~ Rattrapage Judex, de Louis Feuillade (France, 1916) The Spy in Black (l’Espion noir), de Michael... [Lire la suite]
19 novembre 2019

FDJ 160 : Richard Quine

Drive a crooked road, 1954 [scénario de Blake Edwards] « ... deux policiers dont le moins célèbre (Drive a crooked road, 1954) vaut mieux que le plus connu (Pushover, même année)... » (Gérard Legrand, Cinémanie, 1979) Merci à Thierry pour le rappel.
Posté par charles tatum à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 juillet 2019

Travaux, sans relâche

A Montréal, l'ami Th a grappillé ceci  
Posté par charles tatum à 09:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 août 2016

Hotties Reading 450

Gary Cooper [graz. Thierry Horguelin]
Posté par charles tatum à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Thierry Horguelin

En 2015, beaucoup de livres et de musique et presque pas de cinéma. J’ai surtout revu des films impérissables qui ravigotent, des Guitry, des Blake Edwards, ainsi qu’un grand nombre de comédies musicales pour accompagner la lecture de l’essai de Gerald Mast, Can’t Help Singin' ( CLIC ). The Reluctant Debutante de Minnelli a paru en DVD et ce fut la fête ( CLIC ). De même Out 1 de Rivette, qui figurait sur ma liste de 2013 et que je ne peux que chaudement recommander à nouveau. J’ai loupé plein de choses en salles qui m’attiraient... [Lire la suite]
13 juillet 2015

Lectures pour TOUS : Horguelin et Labaye

« HORREUR ! Hier, huit heures, huit hédonistes harcelèrent hardiment huit hétaïres. Henri hameçonna Heidi. Herman houspilla Harriet. Howard happa hâtivement Hélène. Hubert harassa Honorine. Harry heurta hostilement Hanna. Hugo humecta Henriette. Hervé huma hideusement Huguette. Humbert Humbert honora horizontalement Hilda. – Halte, haro, help ! hurla, haletante, Hanna, horripilée. Hélés, huit hussards hantant, heureux hasard, Hamoir, harponnèrent habilement Henri, Herman, Howard, Hubert, Harry, Hugo, Hervé, Humbert... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 juin 2015

Un texte de Nan Aurousseau sur Faut savoir se contenter de beaucoup

    Un axe une prise - Faut savoir se contenter de beaucoup (sur le film de Jean-Henri Meunier) ~ C’est dans une époque complètement verrouillée par les marchands de lessive et de boulettes pour chats que J.H.M donne le meilleur de lui-même dans un film d’une liberté de ton assez ébouriffante. J.H.M a tourné son film sans aucun soutien des décideurs professionnels d’une profession sclérosée jusqu’à la moelle et dont certains acteurs dévorent pour un film obèse le budget de cinquante autres. Mis à part le soutien... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,