18 août 2015

Le monde des livres

Qui a dit qu’en 2015 les bourges de centre gauche et les boursicoteurs tournaient le dos à la littérature ? Leur gazette préférée consacre cette semaine six fois deux égale douze pleines pages au phénomène de foire le plus aimé/détesté du pays, bouffon du roi, auteur à succès chez Flammarion et acteur insipide chez Delépine et Kervern. NB. Douze pages (on a vérifié), c’est plus que la surface dédiée par le même canard, ces dix dernières années, à André Blavier, Roberto Bolaño, Carlo Emilio Gadda, László Krasznaorkai et Annie Le Brun... [Lire la suite]

05 août 2015

Fire ! Tarcento Jazz Festial, Udine, juillet 2013

Pour l’anniversaire de John, de Schaerbeek Mats Gustafsson (saxophones, fender rhodes, électronique)Johan Berthling (basse, guitare, claviers)Andreas Werliin (drums)
Posté par charles tatum à 07:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
28 juin 2015

La Rochelle, 43e, 02

La revoyure à La Rochelle du dernier film de Visconti, d'après D'Annunzio, nous a donné l'occasion de rendre hommage (in petto, car personne ne semble y avoir pensé ici) à l'immense Laura Antonelli, météore du cinéma libertin italien des années soixante-dix, et morte il y a moins d'une semaine dans la misère et l'oubli. L'Innocente ["Un mélodrame sec, implacable, froid comme la mort, aux allures de requiem", disait Olivier Père] est peut-être bien son meilleur film. Nous ne l'oublierons pas. ~  
Posté par charles tatum à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 juin 2015

La Rochelle, 43e, 01

Depuis plus d'un an, les grilles sont accrochées à la devanture du bouquiniste de la rue Saint-Nicolas, traditionnelle caverne d'Ali Baba des lecteurs rochelais. (Où sont-ils partis ?) Les monceaux de livres sont toujours là, pourtant, et nous font de l'oeil. On nous dit qu'Antoine Favez, le maître des lieux, pourrait soulever les grilles pour les curieux qui l'appelleraient au 05.46.41.77.75. Tentez le coup. Au cinéma : parfait film d'ouverture d'un grand festival international, Mia Madre est affligeant, creux, soporifique et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 02:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 juin 2015

La Rochelle, 43e, 00

Prenons d'assaut la quarante-troisième édition du festival de La Rochelle, qui ouvre ses portes tout à l'heure et nous occupera jusqu'à la fin de la semaine prochaine. Au programme, aussi touffu et varié que d'habitude, on relève des hommages au Français Olivier Assayas, à l'Italien Marco Bellocchio, au Chinois Hou Hsiao-hsien, aux Iraniens de la "Famille Makhmalbaf", une découverte du cinéma géorgien, la vaste section Ici et ailleurs (qui nous épargne bien des voyages à Cannes, Berlin et Venise), une rétrospective intégrale Luchino... [Lire la suite]
22 juin 2015

Une bise et au lit 166 : Laura Antonelli

Non, c'est trop tard. Laura Antonelli [ici dans Malizia, de Salvatore Samperi, 1973] est morte ce matin, chez elle, près de Rome. Elle était née le 28 novembre 1941 à Pula (aujourd'hui en Croatie). je remercie le docteur Orlof
Posté par charles tatum à 13:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 mars 2015

La terrassante frontalité d'Eugène Green, de retour

mercredi, partout : Christelle Prot et Arianna Nastro dans La Sapienza
Posté par charles tatum à 13:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 décembre 2014

Hotties Reading 381bis - En mémoire de Virna Lisi

Virna Lisi (1936-2014) ici dans Le Bambole, sketch La Telefonata réalisé par Dino Risi
Posté par charles tatum à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 novembre 2014

Conversacion con Barbara Steele, suite

... suite et fin
Posté par charles tatum à 03:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 novembre 2014

Conversacion con Barbara Steele (Ospina, Caicedo ea, Carthagène 1975)

Les nombreux spectateurs qui se pressaient à la projection, hier soir, du magnifique portrait mosaïque que Luis Ospina consacra en 1986 à son ami Caicedo [Andrés Caicedo : Unos pocos buenos amigos] savent que Caicedo, Ospina et quelques copains de la "bande de Cali" animèrent un ciné-club et une revue, Ojo al cine.  Voici un document rare : un entretien avec Barbara Steele (traduit en espagnol par Caicedo et mis en forme par Ospina), paru début 1976 dans le numéro 5 (et le dernier) d'Ojo al cine.  
Posté par charles tatum à 03:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,