01 septembre 2018

D'une bouche à l'autre

de Putting Pants on Philip, Leo McCarey (1928) à Seven Itch Year, Billy Wilder (1955) [merci à Fabrice, voir plus bas]
Posté par charles tatum à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

01 septembre 2018

Le génie comique de McCarey [Fabrice Revault d'Allonnes]

[Pour accompagner la très grande et très formidable rétrospective des films de Leo McCarey organisée, après Locarno (en août), par la Cinémathèque française (jusqu'au 24 septembre), l'ami Revault m'envoie un texte que publia Trafic il a quatorze ans (n° 52, 2004). Bonne lecture.] ~ Génie comique de Leo McCarey, le précurseur [par Fabrice Revault d’Allonnes] ~ Le tiers « en trop ». Évitements et dissimulations À l’aube de la sex comedy (avec Charley Chase) Dès les années vingt, avec l’acteur Charley Chase, campant... [Lire la suite]
10 mars 2014

Un grand magicien et un grand amoureux, par Jean-Pierre Bouyxou [sur Resnais]

[Des hommages à Resnais qui me sont passés sous les yeux depuis sa mort il y a dix jours, le plus beau et le plus émouvant est le portrait dressé par Jean-Pierre Bouyxou. Le texte a été publié, avec de menues coupes, par un célèbre hebdomadaire du jeudi. En voici la version originale et complète. Cher JiPé : les comparses de Fantômas, les amis de Harry Dickson et tous les fils de pharmaciens bretons vous embrassent avec chaleur.] ~ « Le plus jeune des cinéastes français est mort samedi à 91 ans. Malicieux, frondeur, imprévisible,... [Lire la suite]
03 mars 2012

Jean Harlow, 101

Nous n'en finirons pas avec ce 3 mars sans souffler les cent une bougies de Jean Harlow - qui ne fut pas pour rien, dit-on, dans la création du code d'autocensure des producteurs américains, dit Production Code. La voici à l'âge de dix-sept ans dans Double Whoopee, avec qui vous savez. Que vouliez-vous qu'il arrivât, sinon qu'elle abandonnât la moitié de sa robe du soir dans la portière du taxi ? Nous sommes en 1928.  
Posté par charles tatum à 23:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 février 2011

Le bœuf du dimanche midi

Studio de la 20th Century-Fox, Los Angeles, printemps 1943. Orson Welles tourne Jane Eyre sous la direction de Robert Stevenson, Laurel et Hardy tournent Jitterbugs avec Malcolm St. Clair. Question: qui tient la clarinette, hors champ ? (sépia trouvé chez silentmovie)
Posté par charles tatum à 09:21 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
31 décembre 2010

Cul par-dessus tête

Bonne année (version destroy, burlesque, jitterburgue) Stan et Ollie. "Qui devient adulte, est foutu." Slim and Slam.
Posté par charles tatum à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 octobre 2010

Norman Wisdom

Posté par charles tatum à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 novembre 2009

Laurel et Hardy sont à Paris

Comment voulez-vous que la France se remette au travail ? C'est là !!!
Posté par charles tatum à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 avril 2009

Amendons la loi Evin à 16h00

Chapitre 2 Boris Karloff sur le tournage de Frankenstein (James Whale, 1931) [Deux jours plus tard, l'ami Jean-Pierre m'envoie le commentaire éclairé que voici] La photo n'a pas été prise sur le plateau de Frankenstein mais trois ans et demi plus tard (entre le 2 janvier et le 7 mars 1935), sur celui de Bride of Frankenstein. Aucun doute possible : le maquillage de Karloff n'est pas tout à fait le même, ses frusques non plus. Hop ! [C'est noté.] Groucho Marx et un figurant non identifié, At the Circus (Edward Buzzell, 1939) ... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
25 janvier 2009

Canicule 3

« Que serait l'homme sans le chien ? On n'ose pas y penser. L'aveugle tâtonnerait en vain au bord de la rue à traverser, le voyageur périrait dans la neige sur les pentes du mont Saint-Bernard; nous ne verrions plus dans les cirques le barbet jouer aux dominos, lire le journal, et compter jusqu'à douze; les jeunes enfants, désorientés, seraient obligés d'attacher les casseroles à la queue du tigre royal; les cousins pauvres entreraient sans vergogne dans la villa du cousin riche. Il n'y aurait plus de saine distraction, plus de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,