18 août 2015

Le monde des livres

Qui a dit qu’en 2015 les bourges de centre gauche et les boursicoteurs tournaient le dos à la littérature ? Leur gazette préférée consacre cette semaine six fois deux égale douze pleines pages au phénomène de foire le plus aimé/détesté du pays, bouffon du roi, auteur à succès chez Flammarion et acteur insipide chez Delépine et Kervern. NB. Douze pages (on a vérifié), c’est plus que la surface dédiée par le même canard, ces dix dernières années, à André Blavier, Roberto Bolaño, Carlo Emilio Gadda, László Krasznaorkai et Annie Le Brun... [Lire la suite]

08 novembre 2014

Le Monde invente un inédit choc de Sade

Encore un article à l'occasion de l'expo "Sade, Attaquer le Soleil" au musée d'Orsay, texte démago* à l'usage du Monde (au titre indigne du Libé des années 70 : SADE ESSAIME) qu'on oublierait aussi sec si l'auteur ne créditait le marquis philosophe d'un inédit de taille. Non seulement ils sont de plus en plus nuls et de plus en plus droitistes, Le Monde, mais ils n'ont même plus les moyens de se payer des correcteurs. C'est dans la toute première phrase du dossier, que voici. ~ "Sade", un nom qui inquiète dans le monde entier,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 octobre 2014

« Sade nous concerne tous » [entretien avec Annie Le Brun]

[entretien avec Annie Le Brun, par Frédéric Joignot, à propos de l'exposition d'Orsay, « Sade. Attaquer le soleil »] [petit cadeau de SAVM aux malheureux qui n’ont pas accès aux pages « abonnés » du journal de référence] ~ Les relations de Sade (1740-1814) et d’Annie Le Brun forment une longue histoire passionnelle. En 1977, l’écrivain préface la première édition des œuvres complètes du "divin marquis" par Jean-Jacques Pauvert – en 1945, la publication d’Histoire de Juliette avait valu dix ans de poursuites... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
09 octobre 2014

Sade, « Attaquer le soleil »

« Combien de fois, sacredieu, n'ai-je pas désiré qu'on pût attaquer le soleil, en priver l'univers, ou s'en servir pour embraser le monde ? » [Les 120 journées de Sodome, 1785] Orsay, du 14 octobre au 25 janvier
Posté par charles tatum à 19:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 avril 2013

Podalydès sur Roussel

« [...] J’ai lu, abandonné, relu, arrêté, repris la lecture des romans, des pièces, encouragé par ce qu’on en disait – Leiris, Foucault, Breton, Caradec, auteur d’une extraordinaire biographie [Fayard, 1972] –, et de nouveau je calais. Non que ce soit fastidieux. Si, un peu. Mais je rêvais, je voyais non la pièce, mais la représentation de la pièce, non les personnages, mais la soirée fantasque, les réceptions, sa mère qui fut tout, ses frasques, ses amours, son voyage en train autour du monde. Façon de parler: il avait un... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 juillet 2012

Annie Le Brun : Meckert vs. Céline

Dans un entretien recueilli à l'occasion de l'édition (déjà mentionnée ICI) de plusieurs livres de Jean Meckert [alias Jean Amila], Annie Le Brun célèbre l'écrivain dont Jean-Jacques Pauvert lui fit jadis rencontrer l'oeuvre. [« Chez [Merckert], la révolte s'enracine toujours dans l'enfance, pour puiser sa violence dans l'injure que le monde comme il va ne cesse de faire à ce qui y a été rêvé. »] Interrogée sur un possible "parallèle", sous prétexte d'un usage commun d'une langue populaire, entre l'homme des Coups et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

10 mars 2012

Annie Le Brun, Victor Hugo. "Nous sommes les aventuriers de notre idée."

Annie Le Brun: pour Hugo, aucune politique ne se conçoit sans laisser place au rêve. "Ce qui lui manque, c'est le manque." Voilà la raison majeure évoquée par Victor Hugo dans son William Shakespeare pour expliquer la défiance générale qui se sera exercée des siècles durant à l’égard de l’auteur de Roméo et Juliette. La force exceptionnelle de ce texte est que Hugo y parle autant de lui que de Shakespeare, développant la thèse que si "les génies sont outrés", "cela tient à la quantité d’infini qu’ils ont en eux", avec pour... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 mai 2011

Hotties Reading 179, Nadeau

Cent ans Maurice Nadeau, né le 21 mai 1911 ~ 15/3/1966 (n° 1) 15/3/1971 15/11/2007
Posté par charles tatum à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 mai 2011

Annie Le Brun 2011

« L'increvable soleil de la médiocrité n'a pas fini de fasciner. Mais, s'il est un moyen d'y échapper, voire de le combattre, ne serait-ce pas de commencer à regarder ailleurs et autrement ? » Quel poète, quel philosophe, quel agitateur contemporain est capable de nous secouer les puces, d'attiser les braises, d'entretenir la colère et de réactiver sans cesse le sens critique, comme le fait de livre en livre la grande, la magnifique, l'inlassable et indispensable Annie Le Brun ?
Posté par charles tatum à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 mai 2010

Annie Le Brun

A l'occasion de la sortie de Si rien avait une forme, ce serait cela (Gallimard, 280 p., 22 €), la précieuse Aude Lancelin se fend cette semaine, dans Le Nouvel Observateur, d'un topo sur Annie Le Brun. Rappel. « A son poignet minuscule, Annie Le Brun porte désormais deux montres noires. Deux Swatch adolescentes usées, identiques sauf par la taille. La grande, c'est celle du poète croate Radovan Ivsic, décédé à Noël dernier, avec qui elle vivait depuis plus de quarante ans. Quand le pire est arrivé, que reste-t-il?... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,