19 janvier 2017

Nos films préférés en 2016 : Gérard Lecas

Une vie, de Stéphane Brizé, France 2016 Mademoiselle, de Park Chan-wook, Corée 2015 Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan, États-Unis 2015 Midnight Special, de Jeff Nichols, États-Unis 2015 Bacalaureat, de Cristian Mungiu, Roumanie 2016 Homeland (Irak année zéro), de Abbas Fahdel, Irak-France 2015 Les habitants, de Raymond Depardon, France 2016 Voyage à travers le cinéma français, de Bertrand Tavernier, France 2016 Ma vie de courgette, de Claude Barras, France 2016 El Bosco. El jardin de los suenos [Le mystère Jérome... [Lire la suite]

13 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Gérard Lecas

Kishibe no tabi [Vers l’autre rive], Kiyoshi Kurosawa (Japon, 2015) Au chapitre des films que j’ai eu la paresse impardonnable de ne pas aller voir. *** Saul fia [Le Fils de Saul], László Nemes (Hongrie, 2015) Le film autour duquel j’ai le plus polémiqué avec mes amis, non pas autour de son contenu, mais simplement du fait qu’il était nécessaire ou pas d’aller le voir. J’y suis allé. Après, on ne peut pas oublier. Wanda, Barbara Loden (États-Unis, 1970) Le cas d’école du film mythique totalement surfait. Belle, contestatrice,... [Lire la suite]
20 février 2015

Nos films préférés en 2014 : Générique de fin

La production remercie les amis, collègues, commensaux et autres compagnons de route qui se sont prêtés avec grâce et talent à notre classique « jeu » des palmarès, et nous ont communiqué la liste de leurs coups de cœur cinématographiques (et quelques coups de gueule) de l’an 14. Voici leurs noms, dans l’ordre d’apparition à l’écran. Merci, amigos ! À l’année prochaine. [ les listes sont ICI ] ~ Jacques Déniel Tifenn Jamin Bernard Noël Pascal Bardonnet Nicole Brenez Sylvie Pierre Ulmann Louis Danvers Charlotte... [Lire la suite]
22 janvier 2015

Nos films préférés en 2014 : Gérard Lecas

« True Detective », série américaine écrite par Nic Pizzolato.Retrouver sur une chaîne privée américaine la liberté de ton et l’audace qui étaient autrefois l’apanage du cinéma indépendant américain. Et pour l’incomparable gueule charismatique de Woody Harrelson. « Ainsi soient-ils », série française diffusée sur Arte.Pour ne pas désespérer tout à fait de la télé française. Napoli, Napoli, Napoli, d’Abel Ferrara (Italie, 2009).Pas la peine si vous ne comprenez pas l’italien. Geronimo, de Tony Gatlif (France,... [Lire la suite]
22 août 2013

Aujourd'hui, les chiens

Feargal, qui inspira le personnage principal du formidable roman de Tim Willocks, Doglands. « Ce livre n'existerait pas sans lui, car il a été inspiré par le peu que je connais de sa vie. Feargal, un maraudeur irlandais aux origines mystérieuses, porte les cicatrices de plusieurs tirs de chevrotine, plusieurs cicatrices de duels. Il a un coeur indomptable et c'est l'un des individus les plus remarquables que j'ai jamais connus. Ce roman embellit sans doute ses aventures mais pas, je crois, sa sensibilité et sa beauté intérieure.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 janvier 2013

Nos films préférés en 2012 : Gérard Lecas

Mes films et séries préférées de l’année 2012 et autres. Une série française, c’est suffisamment rare pour être noté, Ainsi soient-ils, sur Arte. C’est cinq garçons qui viennent faire leurs classes pour entrer au séminaire. C’est très juste, très bien écrit, interprété, mis en scène, avec Jean-Luc Bideau qui tient bon la rampe depuis La Salamandre des années soixante-dix. Le genre de réussite qui va faire chier les ayatollahs de la laïcité. Une série américaine mythique mais que je n’avais jamais vue, The Wire, écrite notamment... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
03 septembre 2012

Gérard Lecas, sacré Narvalo de Machecoul

[Mon vieil ami, compagnon de voyages lointains et ancien condisciple Gérard Lecas a écrit ce texte en 1991. Il devait figurer au sommaire d’un livre collectif consacré à Saint-Nazaire, Port de toutes les littératures, aux éditions Autrement. Jean-Bernard Pouy en était le coordinateur. À la demande express de la mairie, le texte fut refusé – il donnait de la ville une image point trop conforme à l’idée que s’en font ses édiles. (Les 96 bistrots de Penhoët et les problèmes socio-éthyliques qui en découlèrent n’ont pas laissé que de bons... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,