25 avril 2014

Le bon mot du président

« Nous avons toujours proclamé ouvertement que dans notre jardin les cent fleurs du socialisme doivent s'épanouir et que les herbes vénéneuses anti-socialistes doivent être arrachées. Quand les gens manquent d'expérience pour lutter contre les mauvaises herbes, ils sont souvent incapables de distinguer entre les fleurs parfumées et les herbes vénéneuses. Ils sont capables de prendre pour les fleurs parfumées et socialistes, des herbes empoisonnées, déguisées et anti-socialistes. »
Posté par charles tatum à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,