11 décembre 2022

Bastien Vivès, dessinateur, vs. les réseaux sociaux

Encore une histoire consternante qui nous désespère de l'époque que nous traversons. Souhaitons qu'Angoulême et Casterman ne lâchent pas Bastien Vivès. Dessins de Bastien Vivès mis en cause:le Festival d’Angoulême sous pression Attaqué pour des dessins jugés pédopornographiques et misogynes, victime de harcèlement avant son exposition au festival d’Angoulême, l’auteur de Lastman et de Petit Paul dénonce la confusion entre bouffonnerie et apologie. Son éditeur et le festival, qui lui consacre une exposition, dénoncent des... [Lire la suite]

10 décembre 2022

Lectures pour tous : Erskine Caldwell

« Ce jour-là, ils avaient assisté à cinq séances complètes dans cinq cinémas différents et ils avaient subi un des programmes deux fois de suite, parce que Lily avait voulu revoir la scène de la chevauchée dans la montagne. [...] "C’est tellement magnifique qu’un frisson me parcourt tout entière chaque fois que j’y pense. Tu ne trouves pas, Perry, que c’est épatant de voir autant de films que l’on veut ? Je pourrais aller au cinéma toute ma vie sans jamais m’en lasser. T’as pas l’impression de vivre plus intensément, plus... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 novembre 2022

Serge Livrozet

JiPé m'apprend la mort de Serge Livrozet. Cet agitateur infatigable, pourfendeur irréductible du système carcéral/judiciaire (des QHS à la peine de mort) et à l'occasion perceur de coffres, était né en 1939 à Toulon. Il est mort, semble-t-il, dans la sérénité et une relative solitude.Ce grand bonhomme a beaucoup compté pour moi, dans l'autre siècle. Ce qu'en dit le Maitronnotice LIVROZET Serge, Raymond [Dictionnaire des anarchistes] par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 3 mai 2014, dernière modification le 12 novembre 2021... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
17 novembre 2022

Ah, que la guerre est jolie

« ... Et si cette guerre dure assez longtemps vous verrez quelque jour, Aurelle, se séparer de l’humanité une espèce nouvelle: les hommes-soldats. Ils naîtront casqués et blindés, imperméables aux balles et pourvus d’armes naturelles. Les suffragettes seront alors des ouvrières asexuées qui nourriront ces guerriers, cependant que quelques reines prostituées mettront au monde dans des institutions spéciales les enfants nationaux. » André Maurois, Les silences du colonel Bramble, 1918. « Les rois donnent aux champs les... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 novembre 2022

Anthologie noire

88 ans après sa parution initiale aux États-Unis,le chef-d'œuvre de Nancy Cunard fait l'objet d'une traduction française. Le mot de l'éditeur. « La parution en 1934 de la Negro Anthology marque un moment-clé dans l’histoire de la conscience noire et de la lutte contre le racisme, aux États-Unis et au-delà. L’intuition singulière de Nancy Cunard, éditrice militante, poète et égérie des surréalistes, fut de documenter les violences infligées aux Noirs tout en célébrant d’un même geste les cultures héritées d’Afrique à... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 novembre 2022

Lectures pour tous : Thierry Frémaux / Bertrand Tavernier

J'ai lu avec beaucoup d'émotion le petit livre où Thierry Frémaux consigne témoignages et souvenirs de près d'un demi-siècle d'amitié et de complicité professionnelle et humaine (lyonnaise) avec le cinéaste qui signa une quarantaine de films (dont Philippe Soupault, Coup de torchon et Voyage à travers le cinéma français), président de l'Institut Lumière, auteur de Cinquante ans de cinéma américain et d'Amis américains et cinéphile boulimique [quand on le croisait il fallait avoir en tête tout Delmer, Riccardo et Budd, parmi mille... [Lire la suite]

31 octobre 2022

La fin d'un empire

« Voyez-vous, pour comprendre que Gorbatchev allait détruire l’Union soviétique, on n’avait pas besoin de l’écouter; il suffisait de le regarder. Il montait à la tribune et on lui apportait immédiatement son verre de lait. Les gens n’en croyaient pas leurs yeux. Puis il doubla le prix de la vodka. Il voulait mettre tout le monde au lait. En Russie. Vous vous rendez compte ? Après on s’étonne que tout soit parti en vrille. » Giuliano Da Empoli, Le mage du Kremlin, Gallimard, 2022.
Posté par charles tatum à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 octobre 2022

Lectures pour tous : Ricardo Menéndez Salmon

« La maîtresse de maison regarde son mari, comme on regarde une cuvette cassée ou une fenêtre déglinguée par l’ouragan. Elle ne remarque sur son visage que la rouille du temps, l’impitoyable passage des saisons, l’insondable va-et-vient des heures. C’est la figure d’un homme qui vieillit, auprès duquel il y a longtemps qu’elle n’a plus envie de rêver. » [...] « Le maître de maison regarde ses mains et découvre que dans le creux qu’il y a entre elles tient le cou du maître d’école, sa langue violette pendant sur un côté... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 octobre 2022

Hotties Reading 753

Southern Cultures, lecture recommandée
Posté par charles tatum à 00:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 octobre 2022

FDJ 223 : Amandine Fredon & Benjamin Massoubre

Le Petit Nicolas. Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?, 2022 Laurent Lafitte [Sempé] et Alain Chabat [Goscinny] avec Simon Faliu [Nicolas] « Nous avons fait le pari de rester fidèles à l’époque: pas question d’ajouter de la diversité dans la salle de classe, par exemple ! Mais nous ne souhaitions par tomber dans le mélo ou dans le "C’était mieux avant". La nostalgie du film n'est pas liée à l'époque, mais aux joies de l'enfance. [...] Nous avons souhaité faire un film solaire, post-Covid, avec une âme. »... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,