29 août 2014

André Balthazar

"Ce matin, en écrivant une phrase, j'ai perdu une virgule et ne la retrouve plus. Je cherche. En vain. Pas de virgule. Plus de virgule. Même pas sur mon buvard, dans l'ombre de ce qu'elle fut. Peut-être au fond de l'encrier, là où dorment les miettes de mots et où se réfugient, par beau temps, les miettes de silence ? Inquiétude. Chatouillement." André Balthazar (1934-2014) ~
Posté par charles tatum à 08:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 août 2014

Lectures pour tous : Alban Lefranc

« Le 22 mai 1967, le grand magasin bruxellois À l’Innovation est ravagé par un incendie accidentel. La vétusté du bâtiment, le non-respect des normes de sécurité, une série de défaillances humaines, tout concourt à un véritable carnage: on compte plus de trois cents victimes. Quelques jours plus tard, des étudiants berlinois issus de la Kommune 1 font circuler des tracts anonymes dans l’ancienne capitale du Reich devenue le poste avancé du monde libre. Kommune 1 ~ NOUVEAU !MODERNE !BIENTOT SUR VOS ECRANS !LES BELGES... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 août 2014

J.C. Oates n'aime pas les libertariens

Joyce Carol Oates All cats are Libertarians except when they want a can opened. Tous les chats sont libertariens, sauf au moment où vous devez ouvrir leur boîte.  
Posté par charles tatum à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 août 2014

Hotties Reading 356

Lu Xun (Lou Sin)
Posté par charles tatum à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juillet 2014

Le cinéma, sous les couvertures 10

Charlot [version définitive de 1957] Philippe Soupault, 156 p., 7,50 €, ISBN 978-2-07-014581-2 Gallimard, « L'imaginaire » n° 659, Paris 2014 ~ « Pour les millions d’êtres humains qui vont au cinéma, le personnage créé par Chaplin était devenu un ami. Il jouissait d’une popularité et d’une affection qu’aucune créature née de l’imagination humaine n’a connues, que ce soit Don Quichotte ou le Petit Poucet, Robinson Crusoé ou le Bon Petit Diable. Il vivait avec plus d’intensité que tous les personnages des légendes qui, du... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 juillet 2014

Lectures pour tous : Julien Gracq [et Dominique Noguez]

« Littérature : quelle folie d'investir le meilleur de soi-même dans un art dont le médium, la langue, en continuelle évolution, reste à la merci de l'usage qu'en feront, année après année, quelques dizaines de millions d'analphabètes. » Julien Gracq, Carnets du grand chemin, José Corti, 1992, p.284   [cité par Dominique Noguez in La véritable origine des plus beaux aphorismes, Payot, "Manuels", 2014]
Posté par charles tatum à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juillet 2014

Charlotte Serrand et Ovide tournent à Cancale [Ille-et-Vilaine]

Charlotte Serrand doit tourner cet été, à Cancale, son adaptation des Héroïdes. Il lui manque tout juste deux petits milliers d'euros pour se procurer l'équipement et la logistique indispensables. Vous trouverez sur le site KKBB les informations nécessaires pour l'aider à boucler sa production, et tous les détails sur votre éventuelle rétribution. Rejoignez-nous à bord, vous ne le regretterez pas. [Je remercie Tifenn Jamin.] Charlotte Serrand présente ainsi le projet : On connaît surtout le poète latin Ovide pour ses... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
25 juin 2014

Le cinéma, sous les couvertures 7

La rage Pier Paolo Pasolini, 120 p., 16 €, ISBN 978-2-37084000-4 Nous, « Now », Caen 2014 ~ « La rage est un poème filmique en prose et en vers, un essai polémique mêlant radicalité et lyrisme. On y trouve le Pasolini le plus âpre et le plus clairvoyant. Traduit en français pour la première fois, La rage est le texte littéraire le plus explicitement politique de Pasolini. En interrogeant les événements et la société de son temps, avant l’avènement définitif de l’uniformisation, La rage éclaire aussi, d’une façon... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 juin 2014

Hélène Cadou

Hélène Cadou est morte au premier jour de l'été. Cette grande dame de la poésie avait été, on le sait, la muse de René Guy Cadou (1920-1951). Nous l'enterrerons vendredi au cimetière nantais de La Bouteillerie (détails dans la presse). Ci-bas, un autre de mes pays, Môrice Benin, chante « Hélène » (1944) et « Je t'attendais » de Cadou. Enregistré en mars dernier, à Nantes. Il est soutenu par Dominique Dumont et sa guitare. Voir ICI, ICI, et le Petit Véhicule : ICI.
Posté par charles tatum à 18:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
24 juin 2014

Humour, Goncourt

« [Le prix Goncourt] est particulièrement vertueux : les dix jurés lisent pendant l'été tous les livres discutés, au détriment de leur propre écriture. » C'est Bernard Pivot, animateur de télévision en retraite, juré Goncourt et nouveau président de l'académie qui le dit, dans un supplément au NouvelObservateur (20 juin 2014). Ce qui prouve que l'on peut faire commerce de son goût pour le vin rouge et de son inclination pour le football professionnel sans rien perdre de son humour. Mais sans doute n'était-ce pas de l'humour. [Je... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,