15 avril 2014

Hotties Reading 331

Truffaut soldat
Posté par charles tatum à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 avril 2014

La femme du rouquin

« Mercédès et le rouquin ont été amants et époux, mais il a disparu dans la tourmente de la guerre. Mort ? Apparemment. Bien qu'elle n'ait pas cessé de l'aimer, Mercédès a fini par demander le divorce et se remarier. Lorsqu'il réapparaît, évadé de prison, les choses se gâtent. C'est un rouquin... » 1957. Traduction de Jacqueline Souvré.« Un mystère » 367, Presses de la cité
Posté par charles tatum à 19:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 avril 2014

Contre la guerre

« C’est la cendre des morts qui créa la patrie. » Alphonse de Lamartine ~ © Jacques Tardi ~ « Je vis comme une bête, une bête qui a faim, puis qui est fatiguée. Jamais je ne me suis senti si abruti, si vide de pensées et je comprends que l’accablement physique, qui ne laisse pas aux êtres le temps de réfléchir, qui les réduit à ne plus éprouver que des besoins élémentaires, soit un sûr moyen de domination. Je comprends que les esclaves se soumettent si aisément, car il ne leur reste plus de forces disponibles pour... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 avril 2014

Julio Cortázar aurait cent ans (indice 3)

Posté par charles tatum à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 mars 2014

Julio Cortázar aurait cent ans (indice 1)

Séquences « Il arrêta de lire le récit, là où un personnage arrêtait de lire un récit à l’endroit où un personnage arrêtait de lire l’endroit où un personnage arrêtait de lire et allait à cette maison où quelqu’un qui l’attendait s’était mis à lire un récit pour tuer le temps et en arriver à l’endroit où un personnage arrêtait de lire et allait à cette maison où quelqu’un qui l’attendait s’était mis à lire un récit pour tuer le temps. » [Texte écrit en français] Julio Cortázar, in Pages inespérées (Récits), recueil... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 mars 2014

Lectures pour tous : Tim Willocks

« Vendredi 18 mai 1565. Baie de Kalkara, le Borgo, Malte. « Le massacre des chiens avait pris trois jours. Aujourd’hui c’était le quatrième. Leur extermination avait été décidée par le grand maître La Valette. Lors du siège de Rhodes, disait-on, La Valette avait vu le peuple manger des chiens et des rats. Pire, les chiens avaient mangé les cadavres des massacrés. Il avait donc décrété qu’à Malte la mort viendrait pour tous avant qu’une telle dégradation ne soit tolérée. Orlandu avait aussi entendu que, entre tous les... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
21 mars 2014

Mémoires d'un fils à papa, de Marcel Ophuls

Deux extraits choisis au hasard dans le livre de souvenirs de Marcel Ophuls, Mémoires d’un fils à papa (Calmann-Lévy, 2014): une évocation du dadais Karl Valentin (déjà cité ici, précisément le jour de la Saint-Valentin) et une croustillante histoire juive new-yorkaise de l'après-guerre. Le dernier film d’Ophuls, Un voyageur (Cannes 2013), devrait quant à lui parvenir bientôt sur nos écrans. 1 La véritable vedette de La Fiancée vendue était ce grand clown bavarois de Karl Valentin. [Il a été un des maîtres d’un autre grand Bavarois,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
16 mars 2014

Hotties Reading 325

Marilyn Monroe et Walt Whitman en couleur
Posté par charles tatum à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 mars 2014

Dernier chapitre, de Gérard Lambert-Ullmann

Un peu plus d’un an après la fermeture de sa librairie nazairienne, le tenancier de Voix au chapitre, plusieurs fois cité ici même, publie un petit livre de souvenirs. Avec pas mal d’humour et un peu d’amertume (ou l’inverse), Gérard Lambert revient sur les dix-huit années passées derrière son comptoir. De bons souvenirs, des amitiés et des passions vitales, beaucoup de désillusions et d’ironie. À sa lecture, quelques professionnels du Livre et de la Phynance riront canari, les béotiens lèveront les yeux au ciel. Pour nous, c'est un... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,