10 juillet 2014

Charlotte Serrand et Ovide tournent à Cancale [Ille-et-Vilaine]

Charlotte Serrand doit tourner cet été, à Cancale, son adaptation des Héroïdes. Il lui manque tout juste deux petits milliers d'euros pour se procurer l'équipement et la logistique indispensables. Vous trouverez sur le site KKBB les informations nécessaires pour l'aider à boucler sa production, et tous les détails sur votre éventuelle rétribution. Rejoignez-nous à bord, vous ne le regretterez pas. [Je remercie Tifenn Jamin.] Charlotte Serrand présente ainsi le projet : On connaît surtout le poète latin Ovide pour ses... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

25 juin 2014

Le cinéma, sous les couvertures 7

La rage Pier Paolo Pasolini, 120 p., 16 €, ISBN 978-2-37084000-4 Nous, « Now », Caen 2014 ~ « La rage est un poème filmique en prose et en vers, un essai polémique mêlant radicalité et lyrisme. On y trouve le Pasolini le plus âpre et le plus clairvoyant. Traduit en français pour la première fois, La rage est le texte littéraire le plus explicitement politique de Pasolini. En interrogeant les événements et la société de son temps, avant l’avènement définitif de l’uniformisation, La rage éclaire aussi, d’une façon... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 juin 2014

Hélène Cadou

Hélène Cadou est morte au premier jour de l'été. Cette grande dame de la poésie avait été, on le sait, la muse de René Guy Cadou (1920-1951). Nous l'enterrerons vendredi au cimetière nantais de La Bouteillerie (détails dans la presse). Ci-bas, un autre de mes pays, Môrice Benin, chante « Hélène » (1944) et « Je t'attendais » de Cadou. Enregistré en mars dernier, à Nantes. Il est soutenu par Dominique Dumont et sa guitare. Voir ICI, ICI, et le Petit Véhicule : ICI.
Posté par charles tatum à 18:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
24 juin 2014

Humour, Goncourt

« [Le prix Goncourt] est particulièrement vertueux : les dix jurés lisent pendant l'été tous les livres discutés, au détriment de leur propre écriture. » C'est Bernard Pivot, animateur de télévision en retraite, juré Goncourt et nouveau président de l'académie qui le dit, dans un supplément au NouvelObservateur (20 juin 2014). Ce qui prouve que l'on peut faire commerce de son goût pour le vin rouge et de son inclination pour le football professionnel sans rien perdre de son humour. Mais sans doute n'était-ce pas de l'humour. [Je... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 juin 2014

Le cinéma, sous les couvertures 6

Et le sexe entra dans la modernité. Photographie « obscène » et cinéma pornographique primitif, aux origines d'une industrie Frédéric Tachou, 454 p., 33 €, ISBN 978-2-252-03910-6 Klincksieck, « Collection d'esthétique », Paris 2013 ~ « Au milieu du XIXe siècle, lorsque des photographes parisiens donnèrent naissance au commerce des photographies "obscènes", ils ne fixèrent pas sur leurs plaques de verre des témoignages documentaires sur ce que la loi prétendait confiner dans la sphère privée, mais mirent en scène leurs modèles... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 juin 2014

Que reste-t-il de ce beau poème que tu m'as lu derrière un meuble ?

Ce matin, Yellow nous écrit   Madame, Monsieur, Permettez-moi de vous informer de l’actualité liée à l'ouvrage Que reste-t-il de ce beau poème que tu m’as lu derrière un meuble ? d’Alain Rivière et Jean-Yves Jouannais, récemment publié par les Editions Yellow Now et Anima Ludens - une publication soutenu par Le Centre national des arts plastiques. La Collection Marboeuf, telle qu'elle fut exposée pour la première fois à la Fondation Ricard pour l'art contemporain en 2009, dans le cadre de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

14 juin 2014

Lectures pour tous : Tim Willocks

« "Tu adorais les chevaux. Et je dirais qu’ils t’aimaient, et je ne les en blâmerais pas. Tu as retrouvé ma fille dans la plus noire des nuits. Tu as mis Carla dans mes bras. Tu étais avec moi, tu es resté avec moi, tu m’as guidé, à travers le sang, la mort et le tonnerre, et tu n’as jamais flanché. Si nous ne nous étions pas rencontrés, tous les deux, tu aimerais toujours les chevaux. Mais même si cela me brise le cœur, je ne mentirai pas. Je ne souhaiterais pas qu’il en soit autrement. Je n’ai rien avec quoi je puisse... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 juin 2014

Le cinéma, sous les couvertures 5

Cinéma expérimental. Abécédaire pour une contre-culture Raphaël Bassan, 344 p., 30 €, ISBN 978-2-87340-335-5 Yellow Now, « Côté cinéma / Morceaux choisis », Crisnée 2014 ~ « Cet ouvrage présenté sous forme d’abécédaire, apparemment composite, est à parcourir comme le journal de bord d’un cinéphile, amateur de cinéma expérimental qui, au gré des époques et des supports, au gré des programmations, a tracé une voie (à poursuivre et à élargir) proposant des approches du cinéma d’avant-garde et expérimental. Les premiers textes... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 juin 2014

Lectures pour tous : Jean Genet

« Nommez donc, si votre âme est basse, inconscience le mouvement qui porte l’enfant de quinze ans au délit ou au crime, moi je le nomme d’un autre nom. Car il faut un fier toupet, un beau courage, pour s’opposer à une société aussi forte, aux institutions les plus sévères, à des lois protégées par une police dont la force est autant dans la crainte fabuleuse, mythologique, informe qu’elle installe dans l’âme des enfants, que dans son organisation. Ce qui les conduit au crime, c’est le sentiment romanesque, c’est-à-dire la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 01:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juin 2014

En attendant l'été, relisons Prévert

Hommage à Henry B., qui ne le sait pas encore. « […] Et l'on partait, nous aussi, en vacances. Pas en Provence, mais en Bretagne, la petite Bretagne, disait mon père, puisqu'il paraît, et c'est un peu vrai, que la grande c'est le Finistère. Les vacances, c'était pour mon frère, ne plus aller à l'école; pour mon père, échapper à la providence; pour moi, c'était la mer. Nous allions à Pornichet dans la Loire Inférieure. La mer, je courais après elle, elle courait après moi, tous les deux, on faisait ce qu'elle voulait. C'était comme... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,