08 septembre 2015

Pas de rentrée sans MMF2

Le deuxième volume de la réédition intégrale de Midi Minuit Fantastique est sous presse. ~ Communiqué de l'éditeur Mai 1962. Les kiosques à journaux affichent la photo saisissante d’un loup-garou aux prises avec une voluptueuse jeune femme. En lettres noires et rouge sang brille pour la première fois un nom appelé à la postérité: Midi-Minuit Fantastique. Tout au long des années 1960, ces trois mots magiques résonnent comme la plus intense des promesses… Fondée par Michel Caen, Alain Le Bris, Jean-Claude Romer et Jean... [Lire la suite]

06 septembre 2015

How small a thought ... [Wittgenstein, Reich]

Comme il suffit d'une petite pensée pour remplir toute une vie. "How small a thought it takes to fill a whole life." Proverb. Wittgenstein. Reich. Proverb is a musical composition by Steve Reich for three sopranos, two tenors, two vibraphones, and two electric organs. It is set to a text by Ludwig Wittgenstein. It was written in 1995 and was originally intended for The Proms and the Utrecht Early Music Festival. It was premiered at Alice Tully Hall in New York City on February 10, 1996 by Theatre of Voices with Paul Hillier, to... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
26 août 2015

Poulpe et amygdales. Littérature et marketing

A chaque rentrée ses petits et gros mensonges. Les attachés de presse nous bourrent le mou toute l'année, les journalistes ne prennent plus le temps de lire, et tout va bien. C'est ainsi que certains médias français, avec un culot touchant, nous vendent ce mois-ci le bouquin de notre ex-excellent confrère Gérard Lefort, Les Amygdales (aux Éditions de L'Olivier), comme un "premier roman". Gérard serait-il candidat au prix du même nom, cru 2016 ? Cela expliquerait sans doute la petite imposture. Car nous avons lu, il y a... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
26 août 2015

Pour la tête et les oreilles : Rückert, Mahler, Powers

Friedrich Rückert (1788-1866) ~ « Cette histoire devait persister dans la mémoire de Peter mieux que les détails de sa propre enfance: comment, dans la première année du siècle nouveau, Mahler le vagabond, trois fois apatride – Bohémien en Autriche, Autrichien parmi les Allemands et Juif de par le monde –, fut terrassé par une hémorragie due au surmenage. Seule une opération diligente lui sauva la vie. Pendant sa convalescence forcée, il s’arrêta sur un recueil de Friedrich Rückert, plus de quatre cents poèmes adressés à ses... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
20 août 2015

Lectures pour tous : Gilles Sebhan

En attendant la sortie, dans quelques semaines, d'un nouveau livre de Gilles Sebhan: Retour à Duvert, Le Dilettante, 224 p., 20 €. « À propos d’arbres, prunus serrulata (cerisier du Japon) et prunus dulcis (amandier), Stéphane écrit dans un texte de son mémoire pour l’école: Un jour je me promenais à Watermael-Boitsfort, parmi les petites maisons ouvrières en brique peintes en vert, construites au début du siècle. Sur les trottoirs il y avait des cerisiers du Japon, et chaque année, des bancs de Japonais venaient les admirer,... [Lire la suite]
18 août 2015

Le monde des livres

Qui a dit qu’en 2015 les bourges de centre gauche et les boursicoteurs tournaient le dos à la littérature ? Leur gazette préférée consacre cette semaine six fois deux égale douze pleines pages au phénomène de foire le plus aimé/détesté du pays, bouffon du roi, auteur à succès chez Flammarion et acteur insipide chez Delépine et Kervern. NB. Douze pages (on a vérifié), c’est plus que la surface dédiée par le même canard, ces dix dernières années, à André Blavier, Roberto Bolaño, Carlo Emilio Gadda, László Krasznaorkai et Annie Le Brun... [Lire la suite]

08 août 2015

Las des rumeurs de Paris, je viens me reposer au Croisic.

« Le Croisic, 1912. Las des rumeurs de Paris, je viens me reposer au Croisic. Après un voyage, si court soit-il, de l’eau chaude, un lit frais, vous sont choses précieuses. J’en use, et, la fenêtre ouverte, je respire l’air pur ; je rêve, et j’attends le sommeil. Ma tête, emplie des bruits de la cité, va trouver au port de pêche un calme délicieux. Dieu ! que les oiseaux de mer sont bavards ! et les marins, c’est effrayant ! Dépaysé, jamais je n’ai si mal dormi. » ~ « Rome, Auguste. Pollion... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 04:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 juillet 2015

Lectures pour tous spécial juillet : Roberto Bolaño

« Ce que nous avons fait, nous, les réal-viscéralistes [...]: de l’écriture automatique, des cadavres exquis, des performances d’une seule personne et sans spectateurs, des contraintes, de l’écriture à deux mains, à trois mains, de l’écriture masturbatoire (avec la main droite on écrit, avec la gauche on se masturbe, ou le contraire si tu es gaucher), des madrigaux, des poèmes-romans, des sonnets dont le dernier mot est toujours le même, des messages de seulement trois mots sur les murs ("Marre de tout", "Laura mon amour",... [Lire la suite]
28 juillet 2015

C'est l'anniversaire de Marcel Duchamp

comme chaque 28 juillet
Posté par charles tatum à 02:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 juillet 2015

Et je fais peine à voir, même de loin [Satie]

« Cher Ami. Bonjour. Avez-vous bien dormi ? Ici, le temps est idiot, & le soleil abuse de sa chaleur, laquelle est orageuse. Et vos dents ? Cela va mieux, j’espère – de famille nombreuse (jeu de mots curieux). ... Tout le monde est parti. Je suis seul dans ce grand Paris. J’ai l’air d’un petit abandonné, tout petit. Oui. Et je fais peine à voir, même de loin... Mille choses à votre si délicieuse maman, ainsi qu’au bon Monsieur Monteux, s’il vous plaît. N’oubliez pas de serrer, pour moi, la main de votre... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,