10 septembre 2022

Un classique de Maier, un militant anti-nataliste, un méconnu de Topor

« Paraphrasant Céline disant que l’amour c’est l’infini à la portée des caniches, l’enfant c’est l’immortalité à la hauteur du mouton. Non, l’enfant n’est pas l’avenir de l’adulte. Encore un mensonge inventé par la société pour nous faire tenir tranquilles, et formulé ainsi: vos enfants réussiront là où vous avez échoué, nous leur donnerons les moyens grâce à l’école et à la promotion sociale, c’est garanti sur facture. Le bonheur c’est pour vos enfants, pas pour vous. En attendant des lendemains qui chantent pour votre... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 septembre 2022

Lectures pour tous : Olivia Rosenthal

« Le japonais est une langue très compliquée, a-t-il dit comme s’il se parlait à lui-même, beaucoup plus compliquée que l’anglais. En particulier parce que le je japonais n’existe pas vraiment, on l’utilise très peu, même entre amis. Il existe bien un je mais on ne l’emploie que dans l’intimité, avec des proches, et ce mot n’existe pas pour les femmes, les femmes n’ont pas à leur disposition cet accès à leur intimité. Et ce qui rend la langue plus complexe encore, c’est qu’il n’y a pas de genre en japonais, il faut toujours être... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 septembre 2022

Retour aux frites, dans la coulisse

[Hommage à Patrick] « La pelle à frites dans la main, je remplis les cornets, racle les bacs mais les alarmes m’arrêtent, je lâche tout, réponds à l’appel. J’appuie, la sonnerie s’arrête, je secoue la panière, j’en plonge une nouvelle et mon soulagement dure quatre secondes, il faut valider, vingt secondes, il faut secouer, trois minutes, il faut sortir les frites. Une équipière me reprend pourquoi tu lâches ta pelle, je veux que tu ne la relâches que quand tu as fait toute ta prod’. Je ne suis plus seule avec mes frites, ils... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2022

Scandale à la déchetterie

« Cosette lança une paire de gants à sa cousine et se coucha par terre. Dans un état second, Tristane embrassa sa filleule, enfila les gants et poussa le frigo qui écrasa la jeune fille. Elle partit sans se retourner. | Le scandale de la déchetterie des HLM de Maubeuge fit grand bruit. On avait retrouvé le cadavre d’une fillette sous la carcasse d’un frigo. On laissait traîner des encombrants qui chutaient sur des mômes qui passaient par là. De tels accidents n’auraient jamais lieu à Neuilly-sur-Seine. » Amélie Nothomb, Le... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 septembre 2022

Le petit Lehman [aussi imposant que "le petit Larousse"]

Le livre de cinéma le plus attendu de 2022 sortira en février 2023. Tout à l'heure, je déposerai ici même le sommaire et la déclaration de l'éditeur. Bientôt, celui-ci ouvrira une souscription qui vous permettra, heureux mortels, de recevoir la version hard (cochonne ?) de l'ouvrage. Boris et Yellow forment un sacré duo. Ils ne cessent de nous étonner.
Posté par charles tatum à 17:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 août 2022

L'hiver prochain, si les vents nous sont favorables...

... nous retournerons à Saint-Brieuc donner un coup de chapeau (rond) à l'homme du Sang noir et de La maison du peuple.
Posté par charles tatum à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 août 2022

Lectures pour tous : Jean Rolin

Chaque nouveau livre de Jean Rolin tient les promesses de l’auteur. Dépaysement assuré (même si, cette fois encore, on ne s’éloigne guère de Paris), érudition faussement naïve à la Vialatte, et le plein de trouvailles rigolotes ou cocasses. Cet automne, c’est La traversée de Bondoufle, paru chez POL. « Des prairies [...] dont on aimerait pouvoir écrire qu’elles sont pues par des vaches, comme c’est le cas, si le dictionnaire ne nous assurait que ce participe passé du verbe paître n’était usité qu’en fauconnerie (d’ailleurs, à... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 août 2022

Hotties Reading 744

Harry Martinson (1904-1978), écrivain suédois
Posté par charles tatum à 00:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 août 2022

Lectures pour tous : Erskine Caldwell

« Y a toujours quelque chose pour venir torturer le type qui fait de la politique. À peine êtes-vous sorti d’une élection que c’est l’heure de faire une pirouette et de vous inquiéter des résultats de la suivante. Les électeurs sont de drôles de corps. J’ai vu des candidats qui étaient en tête finir à la queue pour un petit truc de rien du tout, comme de ne pas porter une paire de bretelles. Dites-moi s’il n’y a pas là de quoi vous décourager un homme ! [...] Si seulement il y avait moyen de savoir de quel côté le vent va... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 août 2022

Lectures pour tous : Albertine Sarrazin

« J’entrouvre la fenêtre, je me penche. Huit heures moins une: le toit de la voiture glisse dans la rue, s’immobilise, à dix mètres sous moi... Julien ! Une minute pour dégringoler vers toi... J’empoigne ma trousse, j’ouvre la porte, je change la clé de côté; sur le palier se tient un homme, pas très grand, l’air bonhomme et satisfait: "Bonjour, Anne, me dit-il. Ça fait longtemps que je te cherche, tu sais ? Allons, en route, je te suis. Et n’essaie pas de courir, hein ?" Je souris: Julien va nous voir passer, il... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,