03 mai 2012

Luc Cornet RIP

Luc Cornet, pataphysicien du grand-Liège, s'est désintégré dans la nuit de dimanche à lundi. Qui le désire relira ses livres, qui le peut écoutera sa musique, qui le veut se joindra à ses complices, demain. ~ "Chères amies, chers amis, Comme c'est la coutume dans nos contrées, je désire vous inviter à mon enterrement. Pour ce faire, je voudrais vous voir souriant et heureux ce vendredi, pour évoquer nos souvenirs souriants et heureux. Ma vie a été pleine de bonheur. Ce bonheur, je l'ai partagé avec vous et je pars satisfait et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 mai 2012

Walter Mosley

[La pédagogie du ghetto] – Pa' ? – Oui ? – Pourquoi est-ce que les Noirs passent leur temps à s’entretuer ? (long silence) – Ils s’entraînent. Black Betty, Walter Mosley, 1994
Posté par charles tatum à 11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 avril 2012

Haymarket Place, Chicago

Rappelons que si le 1er mai n'appartient pas à la droite massacreuse en déroute, de France ou d'ailleurs, encore moins aux amis de Jeanne d'Arc et du maréchal Pétain, il appartient encore moins aux sociodémocrates partisans d'une police de proximité aux pouvoirs étendus. Ce 30 avril je pomperai donc un texte à  Lola Lafon pour l'édification de mes visiteurs. Je recommande encore une fois ses livres, sa musique et son énergie si contagieuse à tous mes amis. Aux autres aussi, les grincheux. ~ LE 1er... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 avril 2012

Mieux que la pêche au gros : la poésie

« C'est mon côté animal, se dit Ebenezer. Le côté chien sac à puces, rongeur d'os, fureteur, qui subsiste en moi, qui m'envoie poursuivre un lapin quand je devrais être à écouter, et courir la forêt quand je devrais être à lire les vieux livres de la bibliothèque. Nous sommes venus trop vite, pensa-t-il. Nous avons dû évoluer trop vite. Il a fallu à l'homme des millénaires pour faire de ses grognements des rudiments de langage. Des milliers d'années pour découvrir le feu et des milliers d'années encore pour inventer l'arc et la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 avril 2012

Claude Duneton, chienne de vie

« A l'âge où la raison m'accable, pour être devenu un homme dont le poil est gris, il arrive, dans mes rêves, que je caresse des chiens morts. » Il y a un mois, Claude Duneton est mort. Pas de biblio sélective. Chez lui, tout est bon.
Posté par charles tatum à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 avril 2012

Lectures pour tous : Jacques Roubaud 2

La pieuvre La pieuvre à l'oeil mélancoliqueau-dessus d'un sourire amerattend sur le fond de la merla caméra panoramique qui va filmer sa lutte épiquecontre un scaphandrier perversd'Hollywood ; on lui a offertdes quantités astronomiques de dollars pour qu'elle succombeau cinquième round, gentimentalors qu'elle pourrait aisément et d'un bras... Voyez comme on tombebas, quand on veut être richeet avoir son nom sur l'affiche. Jacques Roubaud, Les animaux de tout le monde, 1983, Seghers, "Liseron"
Posté par charles tatum à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 avril 2012

Lectures pour tous : Jacques Roubaud 1

Le Nyctipithèque douroucouli Les orangers bougent dans l'orangerieLes pastèques coulent dans le vent coulisPrès du nyctipithèque douroucouli. Le ramier roucoule comme le courlisDans la discothèque, le nid, le tipiDu nycitiphèque douroucouli. Le Rio Paraguay s'écoule et s'enfuitIl se roule en boule dans les éboulisLe nyctipithèque douroucouli. Il a peur du rouge du feu des bougiesQuand les mouches le touchent il pousse des crisLe nyctipithèque douroucouli. Pour lui point de foule de houle de roulisLe Pecq ou La Mecque. Il reste au... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 avril 2012

Votez Lina Romay !

[Un conseil d'ami de Jean-Pierre Bouyxou] « L’eussiez-vous cru ? Je vais voter ce mois-ci. Mais pas, naturliche, sous prétexte de virer à tout prix le fétide Sarkozy de son trône, pour apporter ma voix au cucurbitacien Hollande ou à l’émétique Mélenchon (l’homme qui nous ramène aux temps encaustiqués d’Yvonne de Gaulle en déclarant la guéguerre à la pornographie, cette monstresse qui corrompt nos fils et avilit nos compagnes, tagada tsoin-tsoin).  Le jour ne viendra jamais, mes agneaux, où vous me verrez participer,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:27 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
13 avril 2012

Un peu de fiel ne fait pas de mal

Lu cette ânerie à la une d'un journal, jeudi matin. Ainsi, un auteur est né. A condition de prononcer franchouillardement son nom, comme dans Philippe Cadique. (Quand des lecteurs un peu... lents font une faute à répétition, on finit toujours par la trouver imprimée. Du coup, ce n'est plus une faute. A quand une réédition de S. Burroughs, de A. Poe et de G. Ballard ?)
Posté par charles tatum à 22:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 avril 2012

Lectures pour tous : Bernardin de Saint-Pierre

« J’ai entendu plusieurs fois annoncer, dans nos foires, des monstres vivants; mais jamais je n’ai pu parvenir à en voir un seul, quelque peine que je me sois donnée. Un jour on afficha, à la foire de Saint-Ovide, une vache à trois yeux et une brebis à six pattes. Je fus curieux de voir ces animaux et d’examiner l’usage qu’ils faisaient d’organes et de membres qui me paraissaient leur être superflus. "Comment, me disais-je, la nature a-t-elle pu poser le corps d’une brebis sur six pattes, lorsque quatre étaient suffsiantes pour... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,