12 août 2011

Relectures pour tous : correcteur anonyme 1/3

« Il y a longtemps de cela, j'ai lu un livre de M. Levi (non pas Lévy) qui faisait un usage vraiment intensif du verbe "ressortir", mais toujours à mauvais escient. Je suis sûr qu'il m'en veut moins qu'il ne m'est reconnaissant de lui avoir indiqué cette subtilité de la langue française. D'ailleurs comme moyen mnémotechnique, je lui dis cette phrase: "Je ressortis des chiottes mais cela ressort à la morale." A jamais l'expression "ressortir de" est associée à l'odeur des toilettes et doit être bannie de son vocabulaire. Du moins... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 août 2011

Une innovation va bouleverser le monde : BOOK

  [merci à mes amis du Sablier]
Posté par charles tatum à 21:07 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 juillet 2011

Le point de vue du papillon

Vladimir Nabokov, 1966 ~ © Philippe Halsman
Posté par charles tatum à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 juillet 2011

Irrésistible pétroleuse, Lola Lafon

« Si tu veux avoir une vie, vole-la. » « Roberto Castelli, garde des Sceaux de Berlusconi jusqu’en 2006, a envisagé d’utiliser les armes contre les immigrés, proposé d’ajouter un crucifix au drapeau italien, et menacé de poursuivre Battisti (libre ce soir) "partout et à jamais". Je ne doute pas qu’il apprécierait cette délicieuse définition du féminisme donnée en 1992 par Pat Robertson, un ultra-conservateur américain: "Le féminisme encourage les femmes à quitter leur mari, tuer leurs enfants, pratiquer la sorcellerie, détruire le... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 juillet 2011

Brasse coulée 2

« Un élément important me rendit supportables ces journées empreintes de tristesse et d’une ténébreuse beauté: j’avais découvert que nager sur le dos atténuait la couleur dans mon ventre. Pour cela, il me fallait renverser la tête le plus possible, et enchaîner plusieurs mouvements de bras sans reprendre mon souffle. Changeant de couleur à mesure qu’elle se densifiait, l’obscurité du Bosphore, sur laquelle j’ouvrais les yeux pendant que je nageais à reculons dans les vagues et le courant, éveillait en moi un sentiment d’infini... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 06:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juillet 2011

Cinéma érotique et porno français : LE dictionnaire

Vu les tarifs rédhibitoires des services postaux semi-privatisés, ce fut toute une affaire pour le faire venir à Bruxelles - ce livre de cinéma de l'année, que dès demain nous lirons à la plage en suçant des sorbets aux fruits de la passion. Un émissaire de Christophe Bier, professeur de philosophie et l'un des vingt-trois contributeurs du pavé, est venu hier soir nous l'apporter en mains propres. En témoigne, ci-haut, la présence de ses lunettes sur une table du Cirio. L'ouvrage... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 23:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 juillet 2011

Le galapiat de l'Age d'Homme

repiqué sur le site de Noël Godin, cet éloge de « Dimitri », que je cosigne des deux mains   « L'âme damnée des éditions suisses de l'Age d'Homme, Vladimir Dimitrijevic, s'est tué en voiture le mardi 28 juin 2011 sur le parcours Lausanne-Paris, peut-être en s'endormant au volant car il connaissait bien la route et ce n'était pas un homme à fausses manoeuvres. « Certes, comme on l'a trompeté dans les médias, Dimitri était certainement le tout dernier grand seigneur de l'édition sans concessions. Certes, il a fait beaucoup... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 juillet 2011

Hellman, Beckett, Abbott et Costello

« En attendant Godot est sans doute la plus grande pièce du XXe siècle. [...] Après l’avoir lue, j’ai créé ma propre compagnie et décidé de la mettre en scène. Notre mise en scène était la première à Los Angeles et la cinquième dans le monde après Paris, Londres, New York et San Francisco. Je n’en suis pas sûr, mais je crois que j’avais vu celle de San Francisco : très mauvaise. J’avais également vu quelques scènes de la production new-yorkaise à la télévision. Il manquait à l’une comme à l’autre, à mon avis, d’avoir... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
30 juin 2011

Whisper not (pour deux amis)

pour Claudine, pour « Dimitri » « Whisper not », 1958 Art Blakey (dms), Lee Morgan (tp), Benny Golson (ts), Jymie Merritt (b), Bobby Timmons (p)
Posté par charles tatum à 10:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
27 juin 2011

L'emplacement anatomique de la douleur amoureuse

L’emplacement anatomique de la douleur amoureuse   « Voici les organes du corps humain tels que représentés sur l’affiche publicitaire pour l’antalgique Paradison  qui trônait à l’époque dans les vitrines des pharmacies d’Istanbul. J’y ai indiqué les endroits où émergeait, se précisait et se diffusait alors ma douleur amoureuse, afin d’en offrir une vision claire au visiteur du musée. À l’intention du lecteur qui n’a pas cet atlas anatomique sous les yeux, précisons que le point de départ essentiel de la douleur se... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,