14 avril 2011

Belle Epoque et Propagande par le fait

« Il existe une communication silencieuse. Elle est bien connue des amants. À ce stade, semble-t-il, le langage perd son importance de médiation essentielle, la pensée cesse de distraire (au sens d'éloigner de soi), les mots et les signes sont donnés par surcroît, comme un luxe, une exubérance. [...] Mais c'est aussi à la communication directe que renvoie la réponse de Léauthier, à qui le juge demandait quels compagnons anarchistes il connaissait à Paris. "Les anarchistes n'ont pas besoin de se connaître pour penser la même chose."... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 avril 2011

Yellow Now, rue Quincampoix

Irrévérence, suite. On ira. Centre Wallonie-Bruxelles 46 rue Quincampoix, 75004 Paris jeudi 7 avril 2011 à 19 heures Entre cinéma et édition  ~ 19h00 Conférence « Tirer son irrévérence. Les ardeurs du cinéma liégeois »  par Dick Tomasovic auteur de quelques ouvrages renommés, dont Le Palimpseste noir. Notes sur l'impétigo, la terreur et le cinéma américain contemporain, Yellow Now, 2002  ~ 20h00 Rencontre « De  Yellow à Now. Le parcours d’une maison d’édition liégeoise »  [dont on... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
01 avril 2011

Sardines à l'huile, de Georges Fourest

Sardines à l'huile fine sans têtes et sans arêtes(réclames des sardiniers, passim.) Sardines à l'huile Dans leur cercueil de fer-blancplein d'huile au puant relentmarinent décapitésces petits corps argentéspareils aux guillotinéslà-bas au champ des navets !Elles ont vu les mers, lescôtes grises de Thulé,sous les brumes argentéesla Mer du Nord enchantée...Maintenant dans le fer-blancet l'huile au puant relentde toxiques restaurantsles servent à leurs clients !Mais loin derrière la nueleur pauvre âmette ingénuedit sa muette... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:11 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mars 2011

Dictée : « Les cantonales, vues d'ici »

 « La belle saison fut lente à venir. Un temps clair et glacial marqua les dernières semaines de carême. Si le soleil amenait pendant la journée un certain dégel, un froid de sept degrés sévissait pendant la nuit, et la gelée formait sur la neige une croûte si dure qu’il n’y avait plus de routes tracées. Le jour de Pâques se passa sous la neige. Mais le lendemain, un vent chaud se leva brusquement, les nuages s’amoncelèrent, et pendant trois jours et trois nuits une pluie tiède et orageuse ne cessa de tomber. Le jeudi, le... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 23:52 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 mars 2011

Brassens : Le p'tit bourrin dans le mauvais temps

[L'ami Stéph, qui crèche ici même, me fait parvenir ce joli décadrage d'une ritournelle de Georges Brassens. On la lira, ci-dessous. Je rappelle que le Sétois, trente ans après sa mort, est l'objet de toutes sortes de célébrations. La plus importante semble-t-il, est l'expo «Brassens ou la liberté», qui tient cimaises à la Cité de la Musique, à Paris. On trouvera  ICI toutes les informations pour savoir de quoi il retourne. Qu'on en profite pour relire François Villon, nom de Dieu.] ~ Le p'tit bourrin dans... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mars 2011

Brassens incite nos enfants à dire des gros mots

« Exercice. Tracez une ligne vierge pour chaque lettre de l'alphabet et enjoignez les enfants à trouver des mots lestes qui commencent par chacune d'icelles. « Axiome. Un enfant qui ne dit que des grossièretés est un malpropre. Un petit qui ne s'exprime qu'à mots choisis n'est assurément qu'un connard. On exigera d'une âme bien faite qu'elle s'empare à l'envi et selon les circonstances de chaque registre de langage. « Exercice. La maîtresse d'école prendra soin de confier aux enfants l'écriture et l'interprétation d'une chanson... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 mars 2011

W.C. Monkhouse (1840-1901)

William Cosmo Monkhouse est né le 18 mars 1840, il y a donc cent soixante-dix ans. Ce petit fonctionnaire britannique renonça à sa carrière au ministère du Commerce pour s'adonner à la poésie et à la critique d'art, dont il fut un éminent représentant. Il publia en 1900 le recueil de limericks (a-a-b-b-a) qui le rendit célèbre. Chacun de ces sonnets était illustré d'un dessin de l'excellent G.K. Chesterton. Monkhouse mourut à Londres moins d'un an plus tard, le 20 juillet 1901 exactement.
Posté par charles tatum à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mars 2011

W.C. Monkhouse

 
Posté par charles tatum à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mars 2011

W.C. Monkhouse

 
Posté par charles tatum à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 mars 2011

Et puis nous sortirons pour revoir les étoiles

 A propos d'Okinawa : Natsu no imoto (Une petite soeur pour l'été), Nagisa Oshima, 1972 Kenzaburo Oe « Et puis nous sortirons pour revoir les étoiles. » [Quelques réflexions sur la nucléarisation et la militarisation du monde. Pour qui veut tourner le dos aux répugnantes stratégies électorales pré-post-apocalyptiques des Mamère et autre Cohn-Bandit. Avec une pensée pour Sei Shonagon et Shohei Imamura.] ~ « Depuis quelques jours, les journaux japonais ne parlent que du désastre que nous vivons et le hasard a... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,