31 mars 2022

« Gilets jaunes », anti-passe : le peuple destitué

Jean-Claude Milner caresse à rebrousse-poil. Le petit essai qu’il publie ce mois-ci chez Verdier va faire grincer les dents, c'est sûr. Et c'est tant mieux (96 p., 7 €). « Les années 2017-2022 se résument à deux événements: les "Gilets jaunes" et la pandémie. Aucun rapport entre eux, mais à chaque fois, deux mêmes questions furent soulevées: celle des pouvoirs et celle des droits. La démocratie et la république héritées reposent sur une exacte coïncidence: pas de pouvoir sans droit, pas de droit qui ne s’accomplisse en... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 mars 2022

Lectures pour tous : Ludmila Oulitskaïa

« Il aimait bien vivre dans cet endroit désert, avec son chat et son chien. De temps en temps, il faisait un saut à skis jusqu’au village voisin pour acheter du pain et du lait. Il avait de l’alcool dans un jerrycan. Et des réserves de nourriture. C’était un retraité. Il lisait, dessinait, sculptait des morceaux de bois. Il buvait tout seul. Il philosophait quand il avait quelqu’un avec qui le faire. Un homme remarquable, un original. Il a été ravi quand nous avons débarqué chez lui. Il venait justement de recharger son poêle.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 mars 2022

Céline va au cinéma

Avec le style délicat et la mauvaise foi qui le caractérisent, Louis-Ferdinand Céline dézingue les romanciers de son temps pour faire l’éloge du cinéma. Nous sommes en 1955, c’est extrait des Entretiens avec le Professeur Y. « Écoutez bien ce que je vous annonce : les écrivains d’aujourd’hui ne savent pas encore que le cinéma existe !... et que le cinéma a rendu leur façon d’écrire ridicule et inutile... péroreuse et vaine !... [...] Parce que leurs romans, tous leurs romans gagneraient beaucoup, gagneraient... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 mars 2022

Ne tournons pas autour du pot

~ Description du produit Biographie de l'auteur Flaubert (1821-1880). ~
Posté par charles tatum à 19:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 mars 2022

Faire entendre le grincement

« Nous sommes dans une époque qui promeut les "pensées positives", et cela contamine également la littérature, comme l’a montré Alexandre Gefen dans Réparer le monde. On ne compte plus les livres édifiants qui racontent comment des personnages déshérités affrontent la vie et dépassent vaillamment les difficultés pour se faire une place dans le monde et/ou s’accepter soi-même. Mais les livres qui proposent des solutions, voire des résolutions, ne m’intéressent pas, et m’effraient même un peu. [...] Ce qui ne fonctionne pas est... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 mars 2022

A Bruxelles, les Littératures singulières s'exposent

~ Comme il est indiqué ci-dessus, le salon des littératures singulières de Bruxelles se tiendra ce week-end aux Ecuries royales. ~ Une soixantaine de maisons d'édition belges y présenteront leur production. Que des maisons, on ne sait jamais comment les qualifier proprement : indépendantes ? alternatives ? Genres représentés : littérature (romans, nouvelles, poésie, théâtre), art, voyage, BD, jeunesse. Une centaine d'auteurs se plieront au jeu des signatures. On a prévu des casse-croûtes et rafraîchissements, et un... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mars 2022

Lectures pour tous : Gustave Flaubert & Walter Scott

« Ce fut comme la surprise d’un monde nouveau [...] Les hommes du passé qui n’étaient pour eux que des fantômes ou des noms devinrent des êtres vivants, rois, princes, sorciers, valets, gardes-chasse, moines, bohémiens, marchands et soldats, qui délibèrent, combattent, voyagent, trafiquent, mangent et boivent, chantent et prient, dans la salle d’armes des châteaux, sur le banc noir des auberges, par les rues tortueuses des villes, sous l’auvent des échoppes, dans le cloître des monastères. Des paysages artistement composés... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 février 2022

D'un traducteur l'autre, de Gallimard à Gallimard

Extrait de The Dain Curse, 1929 [Sang maudit] Traduction de Henri Robillot, Gallimard "Chefs-d'œuvre du roman d'aventures", 1933 / Gallimard "Série noire" n°74, 1951 / Gallimard "La Poche noire" n°53, 1968 / Gallimard "Carré noir" n°318, 1979 / Gallimard, Folio n°1868, 1987. Je repris le chemin de l’agence et m’arrêtai chez Fitztephan pendant une demi-heure. Il était en train d’écrire, me dit-il, un article pour la Revue Psychopathologique ou quelque chose de ce genre. Il vaticina sur son sujet pendant dix minutes ou plus, puis... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 février 2022

Jacques Poulain et Tao Yuanming

« Buvons à un fameux buveur ! Levons nos verres en l’honneur du franc biberonneur et très subtil poète Tao Yuanming [365-427], qui vécut dans le dénuement et l’obscurité dans son petit village de Chaisang au pied du mont Lu, honoré soit-il ! » Jacques Poulain, Salut à ceux qui vivent !, L’escarbille, « Les inflammables », Nantes, 2007. ~ La Source aux fleurs de pêcher, de Tao Yuanming. Un classique de l'utopie anarchiste de l'âge classique chinois.
Posté par charles tatum à 00:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 février 2022

Paul Vecchiali : Émois et moi (à paraître)

Copinage Jean-Paul Bariollade, des éditions Libre et Solidaire, lance une souscription pour la publication de l'énorme autobiographie de Paul Vecchiali (près de 1500 pages en tout), que nous attendons depuis si longtemps. Ce monument s'intitule(ra) Le cinéma français. Émois et moi. La sortie est programmée pour le mois d'avril. A vos tirelires. CLIC
Posté par charles tatum à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,