30 juillet 2009

Hotties reading 74

Jim G. Ballard, 1930-2009
Posté par charles tatum à 00:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 juillet 2009

Lectures pour tous : Michel Arbatz

« Bref, on allait bientôt franchir un nouveau degré dans l'échelle de la scatologie de combat. On apprit qu'une sauterie nocturne devait réunir le fleuron du patronat de la ville sur un bateau de plaisance qui parcourait les bords de l'Erdre. On créa la grande alliance de la paysannerie et de l'avant-garde révolutionnaire par le collectage de quelques centaines de kilos de fumier de vache soigneusement emballés dans des sacs d'engrais, chargés dans les coffres des voitures. Tout était minuté, on pensait à la prise du palais d'Hiver à... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 juillet 2009

Hotties reading 73

Jane Wyman et Virginia Grey dans All That Heaven Allows (Douglas Sirk, 1955)
Posté par charles tatum à 12:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
26 juillet 2009

Les libraires indispensables : à Saint-Nazaire

cliquer sur l'image
Posté par charles tatum à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 juillet 2009

Crapauds à deux et trois doigts

Devoirs de vacances (apprendre l'anglais en observant les batraciens) à Lola, de la rue Rouppe crapaud de Kihansi (Tanzanie) ~ A he-toad loved a she-toadThat lived high in a tree.She was a two-toed tree toadBut a three-toed toad was he. The three-toed tree toad tried to winThe she-toad's nuptial nod,For the three-toed tree toad loved the roadThe two-toed tree toad trod. Hard as the three-toed tree toad tried,He could not reach her limb.From her tree-toad bower, with her V-toe powerThe she-toad vetoed him. ... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 juillet 2009

Lectures pour tous : Arkadi et Guergui Vaïner

« Tu veux que je te l'arrache, ta dent ? Tu n'auras plus mal. [...] Avec ça », dis-je, en désignant la grosse pince qui lui servait à plomber ses armoires. Sans hésiter, elle s'assit sur une caisse de conserves de poisson, en écartant largement ses jambons, et dit d'un air lugubre: « Vas-y, on va pas y passer le réveillon... » Nous combattions comme des héros antiques. J'avais plongé ma main dans sa gueule, prenant appui avec mes coudes sur les boudins charnus de ses seins proéminents, elle meuglait et, lorsque, trouvant une... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 juin 2009

Macguffin : jeu de piste

retour
Posté par charles tatum à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 juin 2009

Lectures pour tous : Oulipo

Lectures d'été. Toutes affaires cessantes Sur présentation de cet ouvrage, le personnel de la SNCF vous accordera un billet gratuit pour quatre personnes, au départ de n'importe quelle préfecture ou sous-préfecture vers la station balnéaire de votre choix (France métropolitaine et colonies) ANTHOLOGIE DE L'OULIPO [2009]. Édition de Marcel Benabou et Paul Fournel, 928 pages sous couv. ill., 108 x 178 mm. Collection Poésie/Gallimard (No 448), Gallimard ISBN 9782070355679. Parution : 04-06-2009. 
Posté par charles tatum à 07:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 juin 2009

Boris Vian

« L'huissier, un rictus las aux lèvres, émergea du buen-retiro à temps pour se rendre, sans lambiner, à l'armoire grande où restaient les collections de cartes postales obscènes. Un rictus las aux lèvres, et les mains tremblantes et la braguette humide, car c'était son jour. Cela coulait encore un peu, lui allumant le bas de l'échine d'éclairs discordants et décroissants, et raidissant ses vieux muscles fessiers tannés par des ans de chaise. » L'Automne à Pékin (1947), Minuit, « Double », 2009. « Le petit chien écrasé par... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juin 2009

Sacco et Vanzetti, par John Dos Passos (extrait)

« Le visage d’hommes qui sont restés longtemps en prison a quelque chose d’étrangement figé, sous les yeux. Le visage qui est resté longtemps en prison ne perd jamais cette tension sous les yeux. Sacco est dans la prison du comté depuis six ans, toujours à attendre, à attendre le procès, à attendre de nouvelle preuves, à attendre que l’on défende les motions, à attendre la sentence, attendre, attendre, attendre. La prison de Dedham est un beau bâtiment, entouré de pelouses, masqué par des arbres qui agitent leurs feuilles sous le ciel... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,