24 septembre 2008

Les cartes du corps

« Weber pouvait terrifier n'importe quelle étudiante en lui faisant passer les bras dans deux boîtes, dont une (celle de droite) possédait une fenêtre sur le côté. Derrière la vitre, la main de l'étudiante apparaît. Sauf qu'il ne s'agit pas de sa main droite, mais de la gauche, dont l'image est reflétée grâce à un procédé astucieux. Quand on demande à l'étudiante de bouger la main droite, elle voit par la fenêtre une main qui refuse de s'animer. Au lieu d'en arriver à la seule conclusion logique qui s'impose (un jeu de miroirs),... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 23:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 septembre 2008

Rions avec le prince de Ligne

Dans le téléfilm de Daniel Leconte, C'est dur d'être aimé par des cons, on entend Philippe Val se poser la sempiternelle question: «Est-ce qu'on peut rire de tout ?» et marmonner, avec un de ces mouvements du menton dont il a le secret, une réponse du même bois. (Celui dont on fait les clichés inoffensifs, genre «Oui, mais pas avec tout le monde» ou «Certes, mais à condition que Siné ne soit pas là.») Il y a belle lurette que Charles-Joseph de Ligne, prince du Saint-Empire et baron de Belœil, souverain de Fagnolles, seigneur de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 septembre 2008

Une bise et au lit 20

Cette semaine : l'art de se délacer De haut en bas: Norman Foster et Marian Marsh dans Alias the Doctor (Lloyd Bacon & Michael Curtiz, 1932). Clark Gable et Claudette Colbert dans It Happened One Night (Frank Capra, 1934). Un pulp. ~
Posté par charles tatum à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
17 septembre 2008

François Bon, le roman et le rock'n roll

Après Rolling Stones, une biographie (Fayard, 2002) et Bob Dylan, une biographie (Albin Michel, 2007), François Bon sort ce mois-ci Rock'n roll, un portrait de Led Zeppelin (Albin Michel). Je ne l'ai pas lu. Pas eu le temps. La faute à Pynchon, à Marcuse, à Volmann, aux films qui s'accumulent, au temps qui file. M'empêchera pas de signaler la publication dans La Quinzaine littéraire du 16 septembre d'un bel entretien de l'écrivain avec Norbert Czarny. Alors que tant de mauvais critiques littéraires gagnent leur croûte en paraphrasant... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
05 septembre 2008

White Rabbit (et Alice), Woodstock

White Rabbit - Jefferson Airplane One pill makes you largerAnd one pill makes you smallAnd the ones that mother gives youDon't do anything at allGo ask AliceWhen she's ten feet tallAnd if you go chasing rabbitsAnd you know you're going to fallTell 'em a hookah smoking caterpillarHas given you the callRecall AliceWhen she was just smallWhen men on the chessboardGet up and tell you where to goAnd you've just had some kind of mushroomAnd your mind is moving slowGo ask AliceI think she'll knowWhen logic and... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 septembre 2008

Bêtes et gens (extrait)

Pris au dépourvu par la proximité de l'automne et le décalage horaire, frustré par le vacarme automobile et l'absence de bêtes à cornes (dame, quand on troque Allaire pour Schaerbeek...), épuisé par les travaux à finir et ceux qui paieront le cartable des p'tits, ulcéré par le monceau de factures déposées céans à la belle saison (les comptables ne s'accordent-ils pas le moindre repos ?), et hors d'haleine devant la liste des films z'à voir et les piles de livres z'en retard (Pynchon à lui seul, près de mille trois cents pages... n'ont... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 août 2008

Fred MacMurray, 30 août 1908

« Le film noir, c'est la rencontre frontale d'une garce et d'une poire. » (James Ellroy) « Double Indemnity est un de mes films préférés. Je pense que c'est le meilleur de Billy Wilder, même si on le considère souvent comme un auteur de comédies. On y trouve tous les éléments du film noir, la photo en noir et blanc, le meurtre, la femme fatale et tout le bataclan. Mais il n'y a absolument aucun tape-à-l'œil. C'est filmé simplement, de manière impeccable. Rien qu'une bonne histoire bien racontée, comme cette bonne littérature... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
22 août 2008

Le retour de l'ogre

Découpé ce qui suit dans un livre de Clément Rosset, Le Réel. Traité de l'idiotie (Minuit, 1997, rééd. "Reprise", 2004). Mars 1815. Les gros titres du Moniteur, journal officiel contrôlé par la monarchie restaurée, rendent compte de l'évasion de Napoléon de son exil doré à l'île d'Elbe et, jour après jour, de son périple vers Paris. Rosset nous explique comment le canard glisse d'une « grandiloquence négative » (excès d'angoisse) à une « grandiloquence positive » (excès de bonheur), du « spectre de l'ogre » (du monstre,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 août 2008

Le canari deviendra mouton

« Je ne demande pas l’égalité des femmes. Je parle de liberté. L’égalité n’est qu’une nouvelle réorganisation de la société des hommes, une nouvelle réforme : licence aux femmes de nous ressembler, de devenir assassins, politiciens, stratèges, individus irresponsables et égoïstes avides de pouvoir. Dites à la femme qu’elle a le droit de tuer, mettez-lui un fusil entre les mains – elle deviendra aussi sanguinaire et méprisable que l’homme. L’égalité des femmes ? Le canari d’hier deviendra mouton. Il cessera de grisouiller pour... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 août 2008

Cook & book

On devine qui c'est, on gagne une pomme.
Posté par charles tatum à 22:56 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,