02 mai 2015

Hotties Reading 401

L'incroyable Carole Lombard (1908-1942). Je remercie bien fort Charles Cisneros, du groupe d'action Pre-Code Hollywood, qui a déniché cette photo.
Posté par charles tatum à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 février 2015

Hotties Reading 391

Carole Lombard (1908-1942)
Posté par charles tatum à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 octobre 2009

Les muses d'Alfred, générique de fin

Fin de la série. On aura passé en revue les 52 longs métrages d'Alfred. Faisons défiler, en sélectionnant ci-dessous le thème ad hoc, ces deux cent vingt-cinq photogrammes. Édifiant, n'est-il pas ? A-t-on vu dans une autre filmographie autant de visages de femmes surpris, tourmentés, suppliants, myopes, transpirants, hallucinés, torturés, assassins, apeurés, humiliés, haineux, trempés de larmes, agonisants ? A-t-on vu cinéaste se livrer à autant de turpitudes, avec une telle délectation, pendant un demi-siècle, sur ses héroïnes ? (Et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:21 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
29 septembre 2009

Les muses d'Alfred 25

Mr. & Mrs. Smith (Joies matrimoniales), 1941 Carole Lombard (1908-1942)
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 octobre 2008

Carole Lombard, 6 octobre 1908

« The Screwball Queen of the Screen » Mitchell Leisen, maître méconnu de la comédie loufoque, qui l'a dirigée dans plusieurs films, l'avait surnommée « l'Ange profane », parce qu'elle avait la beauté intemporelle d'un ange et qu'elle jurait comme un charretier. [ brève biographie ]     2 : Dans Twentieth Century (Howard Hawks, 1934) 4 : © Eugene Robert Richee 5 : Avec Shirley Grey dans Virtue (Edward Buzzell, 1932) 6 : Au générique de To Be Or Not To Be (Ernst Lubitsch, 1942) On connaît la fin... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,