23 août 2013

Hotties Reading 284

pour le contexte, voir ICI
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 août 2013

« Jazz Up Your Lingerie » + « Breakfast Table Love »

Miriam Hopkins et Claudette Colbert dans The Smiling Lieutenant (Ernst Lubitsch, 1931) ~ Quand on chante Chez Ernst dans les années trente, Maurice Chevalier n'est jamais bien loin. Tiens, justement... Dans le même film, petit déjeuner érotique avec Claudette Colbert. [« Jazz Up Your Lingerie » et « Breakfast Table Love », musique d'Oscar Straus, paroles de Clifford Grey. Et l'on ne triche pas, chez Lubitsch: chacun des acteurs chante sa partie, Colbert joue vraiment du piano.]
Posté par charles tatum à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
25 janvier 2013

Nos films préférés en 2012 : Benoît Chaput

En 2012, j'ai vu relativement peu de nouveautés. Beaucoup revu et puis découvert beaucoup de choses qui m'étaient passées sous le nez: en particulier Lubitsch. Comment ai-je pu vivre sans Lubitsch ? Donc d'abord une année Lubitsch en cinéma. Avec Design For Living comme centre où je suis revenu et beaucoup d'autres à partir de là. ~ Pour le reste, dans le désordre, je ne garde ici que ce qui me reste fortement en tête. Claude Chabrol : Juste avant la nuit, (France) – parfait parfait John Schlesinger : Marathon... [Lire la suite]
13 juin 2011

Ninotchka (« Garbo rit »)

Greta Garbo, Melvyn Douglas, Ninotchka (Ernst Lubitsch, 1939) scénario : Wilder, Brackett & Reisch
Posté par charles tatum à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
02 septembre 2010

Paul Leni à Bruxelles

Le hasard faisant rarement les choses à moitié, j'apprends tout à l'heure (à peine posté le billet précédent: trois photos pour une séquence de L'Homme qui rit) que la Cinémathèque royale rend hommage ces jours-ci à Paul Leni. De ce maître de "l'expressionnisme au cinéma" et ancien décorateur de Max Reinhardt, chez qui il fréquenta Lubitsch, Murnau et Veidt, on montre quelques films allemands - dont Das Wachsfigurenkabinett (Le Cabinet des figures de cire, photo ci-haut) - et trois de ses quatre films américains: The Cat... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 avril 2010

Ninotchka

Ernst Lubitsch, 1939 (Scén. Billy Wilder & Charles Brackett & Walter Reisch) Sig Ruman, Felix Bressart, Alexander Granach, Greta Garbo Greta Garbo, Melvyn Douglas [ source ]
Posté par charles tatum à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

29 octobre 2009

Une bise et au lit 79 : June McCall

June McCall (Billie June Palinkas, 1934-1990) est notre clin d'œil de la Toussaint à Olivier, de Pinupmania (qui est en route pour Bruxelles). Elle posa en effet, à l'orée des années cinquante, pour Alberto Vargas et quelques autres croquemitaines réputés sexy, comme Bernard of Hollywood, Andres de Dienes et Tom Kelley. Sa filmographie établit une sorte de record: elle a tourné une douzaine de films, mais n'apparaît que deux fois au générique. Elle est morte à 56 ans d'un énigmatique freak kitchen accident qui ne manque pas de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 mai 2009

Margaret Sullavan, 16 mai 1909

Margaret Sullavan, 1909-1960 « The voice of Margaret Sullavan haunts the movies still. When you first hear it, it sounds limited and ephemeral, like Billie Holiday's singing voice. But Lady Day could do just about anything with her voice, and Sullavan's vocal range is limitless too, not hamstrung by particularity, but freed to roam wherever she chooses. She could bring it down low for a big booming growl; she could lift it up high, higher, oh higher!; or she could keep it in a middle register and break it into a thousand tingling... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 décembre 2008

Apolonia Chulupiec

Pola Negri et les restaurateurs Cela ne vous fera pas trépigner d'impatience, occupés que vous êtes à ouvrir les huîtres (pour la dernière fois, prétendent certains conchylimanes), à couvrir de beurre demi-sel de fines tranches de pain de seigle et à vous assurer à petites, toutes petites gorgées, de la fraîcheur gouleyante du gros plant. Tout de même, la nouvelle fait un certain bruit dans le landerneau de la cinéphilie digne de ce nom. Voilà. Deux chercheurs polonais viennent de découvrir dans les caves du Centro... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 23:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
06 octobre 2008

Carole Lombard, 6 octobre 1908

« The Screwball Queen of the Screen » Mitchell Leisen, maître méconnu de la comédie loufoque, qui l'a dirigée dans plusieurs films, l'avait surnommée « l'Ange profane », parce qu'elle avait la beauté intemporelle d'un ange et qu'elle jurait comme un charretier. [ brève biographie ]     2 : Dans Twentieth Century (Howard Hawks, 1934) 4 : © Eugene Robert Richee 5 : Avec Shirley Grey dans Virtue (Edward Buzzell, 1932) 6 : Au générique de To Be Or Not To Be (Ernst Lubitsch, 1942) On connaît la fin... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,