23 décembre 2010

Sus au supernode

Où l'on voit un résident bien connu de la région redonnaise (35) - on l'identifiera sans peine, malgré les affreuses lunettes et la moustache ridicule dont il s'est affublé pour l'occasion -, en quête du mystérieux supernode Skype dont la disparition a privé quelques-uns de ses compagnons, depuis quarante-huit heures, de la possibilité d'échanger de vains propos à moindre coût. Les amateurs de Meccano en sauront un peu plus ICI . Les fidèles de ce blog auront cette nuit, ici même, le fin mot de l'affaire. Ce billet amusant... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 novembre 2010

11/11

Impossible de célébrer l'armistice sans, a contrario, une bonne déclaration de guerre. Celle-ci est une de mes préférées. Elle date de 1933, évidemment.Viva Freedonia !  
Posté par charles tatum à 08:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 septembre 2010

Ne travaillez jamais

~ « Le "travail" est par nature l'activité asservie, inhumaine, asociale, déterminée par la propriété privée et créatrice de la propriété privée. Par conséquent, l'abolition de la propriété privée ne devient une réalité que si on la conçoit comme abolition du "travail". » Karl Marx, À propos de Friedrich List, "Le Système national de l'économie politique", 1845 « Notre vie, c'est d'être assassinés par le travail. Nous gigotons au bout de la corde pendant soixante ans. Mais nous allons la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 21:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 juin 2010

Sport, domination, frustration, fascisme

~ De l'euphorie au lynchage Une nouvelle éclipse de la raison replonge la France dans l'obscurantisme du ballon rond L'élimination logique de l'équipe de France vient de mettre un terme aux frasques pitoyables de joueurs qui sont, en dernière instance, les produits frelatés de la World Company du football gangrenée par la chasse aux droits télévisés, aux contrats de sponsoring et aux salaires pharaoniques. Cela déclenche à présent de très vives réactions dans le camp des supporteurs frustrés. Partout,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
26 mai 2010

Hotties Reading 145

Horse Feathers, Norman Z. McLeod, 1932 ~ « L'un des divertissements les plus prisés de la vie au lit consiste à compter les moutons. Tout le monde sait qu'en cas d'insomnie, il suffit d'additionner mouton après mouton pour s'endormir, mais combien de personnes savent que pour rester éveillé, il suffit de soustraire les moutons? Le seul qui me réponde par l'affirmative est le petit Émile Schwartz, de Winona, Minnesota, qui est âgé de onze ans un quart. Une belle lettre, Émile, que tu m'envoies, mais tu devrais apprendre à... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 mai 2010

Le Badiou de mai

Lu dans le journal : De l’obscurantisme contemporain ~ « Comment nommer les extraordinaires constructions intellectuelles que sont les œuvres de Darwin, de Marx et de Freud ? Elles ne sont pas strictement des sciences, si même la biologie, y compris contemporaine, se pense dans le cadre darwinien. Elles ne sont pas non plus des philosophies, si même la dialectique, ce vieux nom platonicien de la philosophie, a reçu avec Marx une impulsion neuve. Elles ne sont pas réductibles aux pratiques qu'elles éclairent, même si... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 novembre 2009

Cent ans : James Agee

James Agee James Agee est né le 27/11/1909, il aurait donc cent ans. En 1936, à l'âge de 27 ans, il écrivit un des livres fondamentaux du vingtième siècle américain. Louons maintenant les grands hommes (Let Us Now Praise Famous Men: Three Tenant Families): accompagné par le photographe Walker Evans, il y décrit la vie quotidienne de trois familles de paysans pauvres de l'Alabama au plus fort de la «Grande Crise» Critique de cinéma avisé (les recueils Agee on Film 1 et Agee on Film 2, qui nous ont été très utiles dans une vie... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
22 avril 2009

Amendons la loi Evin à 16h00

Chapitre 2 Boris Karloff sur le tournage de Frankenstein (James Whale, 1931) [Deux jours plus tard, l'ami Jean-Pierre m'envoie le commentaire éclairé que voici] La photo n'a pas été prise sur le plateau de Frankenstein mais trois ans et demi plus tard (entre le 2 janvier et le 7 mars 1935), sur celui de Bride of Frankenstein. Aucun doute possible : le maquillage de Karloff n'est pas tout à fait le même, ses frusques non plus. Hop ! [C'est noté.] Groucho Marx et un figurant non identifié, At the Circus (Edward Buzzell, 1939) ... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 avril 2009

Les Marx au cirque

Avec Florence Rice (la femme au turban) ~ Pour le grand Dédé, là-haut, sur la drève de la Grappe. Et tous les gniards qui s'ennuient en avril, surtout le dimanche. Z'ont qu'à se taper un Marx à la Cinémathèque royale.
Posté par charles tatum à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 mars 2009

L'Île aux fleurs

« J'avais tout essayé: Adam Smith, John M. Keynes, Max Weber, Das Kapital, Alain Badiou et Che Guevara, rien à faire, ça ne voulait pas rentrer. Le film de Jorge Furtado a été un éblouissement. J'ai tout compris en douze minutes. Le plan de L'Horreur économique s'est déroulé dans ma tête. » (Viviane Forrester) « Je dois tout à L'Ile aux fleurs. » (Naomi Klein) « Je rêve de confier une chronique hebdomadaire à Furtado, mais ce con-là, il ne boit pas. » (Siné) « Où veulent-ils en venir, avec cette histoire de pouce préhenseur... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,