05 novembre 2016

Exit Roland Cassard

Son histoire était un des fils rouges de Lola (le plus beau film du monde, ce n'est pas Paul qui me contredira) - à l'heure où la façade du Katorza faisait encore rêver. Quelques années plus tard, dans Les Parapluies de Cherbourg, de retour d'un mystérieux voyage au bout du monde, Cassard épousera Geneviève. Le beau Marc Michel est mort hier, il avait 84 ans.
Posté par charles tatum à 09:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 juillet 2016

L'inertie des institutions et le lâchage du musée d'Orsay mettent en péril l'année Mirbeau

Une lettre de Pierre Michel, de la Société Octave Mirbeau, biographe et éditeur infatigable de l'auteur du Journal d'une femme de chambre et du Jardin des supplices ICI, quelques infos sur Octave Mirbeau et Pierre Michel *** Cher flibustier, Comme vous le savez sans doute, à l’initiative de la Société Octave Mirbeau (voir notre bilan), l’on s’apprête à commémorer internationalement, en 2017, le centième anniversaire de la disparition de celui qui ne fut pas seulement un grand écrivain traduit dans une trentaine de langues et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
23 décembre 2014

L'enfritage (mayo) du premier ministre belge par LilithS

Communiqué des LilithS ~ qui ont enfrité (mayo) lundi le premier ministre Michel, ce libéral belge aux mains sales qui gouverne avec l'extrême droite la plus nauséabonde (il convient de ne PAS les appeler ex-Femen - je m'adresse aux chroniqueurs plus ou moins bien intentionnés, ces champions de la simplification et de la confusion) ~ Ce lundi 22 décembre 2014, à 13h00, en cette période de dindes amaigries, les LilithS ont chassé à coup de frites Charles Michel, premier ministre du royaume de Belgique. Celui-ci tenait une... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 octobre 2014

Feue Mme Desnoyers [Elina Labourdette]

Elina Labourdette vient de mourir. Elle avait prêté son sourire et sa délicatesse à Jacques Becker, Jean Renoir, Jean-Pierre Mocky, Guy Gilles, Robert Bresson et quelques autres. Pour nous, elle fut surtout la délicieuse Mme Desnoyers, papillonnante bourgeoise nantaise et mère de la petite Cécile. Dans Lola. ~ Scène de la librairie de la rue du Calvaire, rencontre avec Roland Cassard. Un mauvais plaisant, un maniaque sans doute, a cru bon devoir noter le nom de l'assassin à la page 13. C'est scandaleux ! Quant à l'autre, n'en... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
02 août 2014

Lectures pour tous : Louise Michel, Henri Gougaud

C’est l’été. Les vacanciers, ces feignants, devraient en profiter pour revisiter l’histoire de la Commune de Paris. Il leur est ainsi recommandé de lire à leurs enfants la vie de Louise Michel, dont l’excellent Gougaud vient de faire un conte noir, exaltant et cruel. [Extrait. La maison d’arrêt d’Auberive (Haute-Marne), hiver 1872. Quelques dizaines de communardes attendent d’être expédiées en relégation dans la lointaine Nouvelle-Calédonie.] « Elles se sont connues autrefois, quelques-unes furent amies dans une autre vie, si... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 février 2012

Versions mutiples du cinéma indien

Je reçois ceci de Jean-Claude Michel « Aussi bizarre que ça puisse paraître, on continue à produire en Inde des films tournés simultanément en plusieurs versions, comme dans les années trente aux USA et en Europe (en Europe, d'ailleurs, ça arrive encore de temps à autre). Voici quelques captures d'écran d'un de ces films récents (2010), tourné simultanément en deux versions par P. Vasu. C'est un film horrifico-fantastique, dont l'histoire avait déjà servi en 1993 pour Manichithrathazhu de Fazil, tourné en langue malayalam. ... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 avril 2009

« Au fond de ma révolte contre les forts... »

« Au fond de ma révolte contre les forts, je trouve du plus loin qu’il me souvienne l’horreur des tortures infligées aux bêtes. « Depuis la grenouille que les paysans coupent en deux, laissant se traîner au soleil la moitié supérieure, les yeux horriblement sortis, les bras tremblants, cherchant à s’enfouir sous la terre, jusqu’à l’oie dont on cloue les pattes, jusqu’au cheval qu’on fait épuiser par les sangsues ou fouiller par les cornes des taureaux, la bête subit, lamentable, le supplice infligé par l’homme. « Et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 01:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,