26 février 2017

La La Land, éloge de la « moyennitude », par Francis Marmande

Le Monde, 25/2/2017 *** La fable à succès, gentiment chantée et quasiment dansée, de Damien Chazelle signe la fin de l’âge d’or du "jazz" La La Land de Damien Chazelle est un film à succès. Ce film ne parle que de "jazz", et pourtant ne concerne en rien les amants du jazz. Encore moins les musiciens qui s’affligent bien inutilement sur la Toile. Question de purisme ? Pas du tout. Le "puriste du jazz" n’existe pas. Il n’existe que dans le fantasme du profane qui s’en croit exclu. Le modeste héros de La La Land (Ryan Gosling) se... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

12 mai 2013

Monk in Denmark 1966

Lulu's Back In Town (Warren & Dubin)Don't Blame Me (McHugh & Fields)Epistrophy (Monk)Filmé au Danemark le 17 avril 1966.Thelonious Monk - PianoCharlie Rouse - Tenor SaxLarry Gales - BassBen Riley - Drums   [tks TimyCovert]
Posté par charles tatum à 21:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 janvier 2011

Bob Kaufman : Round about midnight

Bob Kaufman, 1925-1986 Jazz radio on a midnight kick,Round about midnight. Sitting on the bed,With a jazz type chickRound about midnight, Piano laughter, in my ears,Round about midnight. Stirring up laughter, dying tears,Round about midnight. Soft blue voices, muted grins,Excited voices, Father's sins,Round about midnight. Come on baby, take off your clothes,Round about midnight. Bob Kaufman (mort il y a vingt-cinq ans, à San Francisco, à l'âge de 60 ans) ~  
Posté par charles tatum à 14:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 avril 2010

Le jazz que je préfère (20) André Dael

J’ai demandé à quelques amis et comparses d’établir la liste de leurs 25 albums de jazz préférés. (...) Pour voir l'historique de la série, cliquer sur "jazz 25", dans les tags, au bas du présent billet. Pour le mode d'emploi, cliquer ICI.    Aujourd'hui : André Dael ~ Dans le désordre 1. Sonny Rollins / Coleman Hawkins, « Sonny Meets Hawk ! », 1963, RCA Victor B00004VSFA. Pour leur sublime dialogue sur Lover Man, un des plus beaux pas-de-deux de l'histoire de la musique. 2. Thelonious Monk, « Light Blue / Coming on... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
27 février 2010

Monk puis Stitt en couleurs, et l'Atlantique

André m'envoie ce présent, coloré et fortement iodé (le vent de l'Atlantique !), à l'intention de Chantal. Je l'héberge volontiers, d'autant que le cadeau est raffiné. Il faudra dater et localiser l'événement, mais ce n'est pas l'essentiel, puisque Monk joue du piano. [Les physionomistes et connaisseurs, ceux-là même qui énervent tant Eric, reconnaîtront peut-être, dans les rangs du public, Gerry Mulligan. La vie est faite de ces menus plaisirs.] Pour ne pas être en reste, j'ajouterai le chapitre suivant, avec Sonny... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:51 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 février 2010

Hotties Reading 122

Posté par charles tatum à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 septembre 2009

Lennie Tristano : You don't know what love is

Second extrait du concert de Copenhague (1965) Voici ce qu'écrivait Thierry Horguelin, il y a presque trois ans, sur le raffiné Locus Solus « Ce n’est jamais sans émotion qu’on voit jouer Lennie Tristano. D’abord parce que ses prestations filmées sont rarissimes, Tristano s’étant très tôt retranché de la scène pour vivre en ermite dans son domicile new-yorkais, transformé en cours privé et en studio d’enregistrement. Ensuite parce que c’est un spectacle fascinant que celui de cet homme retiré dans son monde intérieur, cécité... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
08 septembre 2009

Lectures pour tous : Christian Gailly

« Simon se sentait léger. Il avait trop mangé, cinq croissants au beurre, mais se sentait le cœur léger. Plein de choses agréables lui arrivaient qui ne lui étaient pas arrivées depuis très longtemps. Jouer du piano, boire de l'alcool, dormir à l'hôtel, sortir pas rasé à 11 heures un jour de juin, être à la mer, la voir, être aimé par un tas de gens comme hier soir, être aimé tout court, être amoureux et le croire, bref il avait rendez-vous. » Christian Gailly, Un soir au club, Minuit, 2001 (rééd. 2004, "Double" n°29) ... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
30 mai 2009

Monk et Philly Joe Jones à Pleyel

Nutty 1969, salle Pleyel, Paris. Thelonious Monk (piano), Charlie Rouse (tenor), Nate Hygelund (bass), Philly Joe Jones (drums). Ce dernier a joué rarement avec Monk. Ce soir-là, il remplace son collègue Paris Wright, le temps de quelques morceaux. L'image est assez pourrie, ce qui ne nous empêche pas de faire une ovation à drumbum1010 qui a déposé ce document rare sur Y*T*. Regardez bien, vers la cinquième minute, l'attention que porte Monk au solo de Jones. (Le tuyau, une fois encore, nous a été passé par Raminagrobis.) ... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,