29 juillet 2016

A love supreme

Pour une fois que l'idée d'amour suprême (levez les yeux vers les nuées pour comprendre) ne donne pas au mécréant que je suis l'envie de dégobiller...   Chef-d'oeuvre.
Posté par charles tatum à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 juillet 2016

LoKa en concert dans la Creuse

Des nouvelles de Laurent, loin des yeux (enfin, pas tant que ça, il baguenaude entre Bruxelles et la Creuse), près du cœur, toujours. "Lo Ka and The Moonshiners était en concert ce samedi 23, à Saint-Martin Château. Je suis fier et touché d'avoir pu partager ce concert avec tous ceux qui ont fait le déplacement. Merci à tous. Merci aussi à Juliette et Aude de l'association Aux Berges De Saint-Martin, à Réjeanne pour l'accueil et bien sûr Cathy, Jean-Lou, Pierre, Nanou..." Pour suivre le projet (dates, sortie du prochain EP),... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 juillet 2016

"There Will Never Be Another You"

Sonny Rollins (tenor), NHOP (bass), Alan Dawson (drums), 1965, royaume du Danemark
Posté par charles tatum à 23:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 juillet 2016

La Rochelle 13

Réédition de The Heiress, adaptation par William Wyler (1949) de Washington Square. Splendeur du texte de James, complexité psychologique du récit, magnificence des décors qui permet à Wyler de faire son Albert Lewin (merci Guy), luxe de la reconstitution à la mode Paramount, casting en béton (mais Olivia de Havilland en irrépressible gourde fait par instants peine à voir), tout est là pour composer un chef-d’œuvre du mélo féminin d'après guerre. Et pourtant... On se prend à regretter John Stahl et Douglas Sirk. Mais bon, on... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
01 juillet 2016

The Wire et le "Leave"

Édito spécial de Tonny Herrington, rédacteur en chef de The Wire, à la suite du referendum britannique de la semaine dernière. *** Greetings from The Wire HQ Like so many others in the global underground music community, The Wire has been left shell shocked and distraught by the result of the UK's EU referendum. Beyond all the political and economic arguments over whether the EU is a benign or malignant organisation, an incubator of freedom and democracy or an agent of neoliberal capitalism, the emotional, spiritual... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 juin 2016

"Flying Home", Jean-Baptiste Illinois Jacquet, 1942

Puisque nous sommes le 24 juin, je souhaite une bonne fête, des amours trépidantes et une longue vie à tous les Jean et Jean-qqchose de la région et d'ailleurs. On écoute le premier d'entre eux, Jean-Baptiste Illinois Jacquet (1922-2004), qui joue ici du ténor avec l'orchestre du vibrant Lionel Hampton. Son solo de 64 mesures sur Flying Home - il avait vingt ans - est légendaire, nous souffle Philippe Carles qui compte beaucoup pour nous. Mettez du volume, sans quoi ça ne sert à rien.
Posté par charles tatum à 15:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 juin 2016

The world is full of fools

Kevin Coyne, 1979
Posté par charles tatum à 04:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 juin 2016

Anthony Braxton, "Take Five"

Braxton revisite les standards et casse la routine (ici : les cinq temps de Take Five, de Paul Desmond). Enregistré à Vérone le 17/11/2003. Avec Kevin O'Neil (guitare), Andy Eulau (basse), Kevin Norton (percussions).    
Posté par charles tatum à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 juin 2016

Ljuba Welitsch, "Im Abendrot"

Admirons les yeux de Ljuba Welitsch, qu'on écoute chanter Im abendrot, le plus fameux des Quatre derniers lieder de Richard Strauss. Attention, risque de chair de poule. [Reverrons-nous bientôt nos amis du Crotoy ?]  
Posté par charles tatum à 20:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
30 mai 2016

Angot Renaud Lévy

Un ami de Paris XIe nous envoie ce qui suit. "Dans Libération du samedi 28 mai, page 26, sur quelques lignes, Christine Angot se livre à une vibrante apologie du film Peshmerga et de son génial réalisateur, le grand, l'immense Bernard-Henri Lévy. Elle écrit notamment : "Je ne peux pas croire que les gens ne trouvent pas dégueulasse la chanson de Renaud, L'Entarté." Elle ne dit pas si elle aime J'ai embrassé un flic. On suppose que oui.
Posté par charles tatum à 18:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,