15 juin 2008

Le rêve de Francis Marmande

Non, Francis, vous n'avez pas rêvé. Voici quelques images pour vous en convaincre. Avec un grand coup de chapeau aux "meilleurs spécialistes" par vous consultés (réjouissons-nous qu'ils ne sévissent pas dans le domaine médical) et, surtout, à Gérard Guéguan. xxx
Posté par charles tatum à 09:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 juin 2008

Silenzio, imbecille !

"Con la morte di Dino Risi l'Italia perde una parte nobile e vitale della sua cinematografia e della sua cultura. Risi è stato osservatore e cronista attento dei pregi e dei difetti, dei vizi e delle virtù del nostro popolo. I suoi lavori non sono solo film, sono pagine di un minuzioso lavoro di un amatore del mondo e del proprio Paese". Gianni Alemanno est un fasciste accompli, aucun préfixe (ex, néo, crypto) n'y changera rien. Ce haut responsable du MSI et de l'Alliance nationale, secrétaire national du Front de la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 22:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 juin 2008

Sale temps

Patrice Enard est mort le 1er juin. Noël me rappelle que c'était Patrice qui s'était débrouillé pour introduire au Palais des Festivals, à Cannes, le 10 mai 1985, la tarte à la crême dont la trajectoire allait croiser le chemin de Jean-Luc Godard. Tels des comploteurs russes, nous avions passé la nuit à peaufiner notre communiqué. Stephan Holmes filma l'événement, et je fis modestement rempart de mon corps pour protéger Noël du courroux de Claude Brasseur et couvrir sa fuite par le premier escalator venu. La chère Britt... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:28 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 mai 2008

A tire d'aile

John Phillip Law s'est tiré. Qui se souvient de Pygar ? Barbarella, 1968 (quarante ans déjà)
Posté par charles tatum à 15:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 mai 2008

Noir encore

Je viens d'apprendre que Frédéric Fajardie est mort il y a quelques jours, bouffé par un crabe. Un grand bonhomme. Un tendre. La cruauté romanesque et l'acuité politique de ses romans anarcho-noirs (La Nuit des chats bottés, Tueurs de flics, La Théorie du 1% ) avaient enflammé nos vingt, vingt-cinq ans. http://fajardie.free.fr/ Relisons ses livres. Pour les larmes de croco, voir nos journaux habituels
Posté par charles tatum à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,