09 août 2019

Mocky

Après l'ami Rauger, cité ici même pas plus tard qu'hier, qui pourrait bien nous dire qui était Mocky ? Camille [comme dans Le Mépris] Nevers [comme dans Hiroshima], pardi. Voici son éloge, paru dans Libération ce matin [image en une d'une laideur à faire peur, titre de une piqué à Noël Godin]. Immense Il n’y a pas un Français dans la salle qui ne soit en deuil de Jean-Pierre Mocky. Même, pas mal d’Italiens, d’Américains, d’Indiens et d’Apaches, de marlous et d’arbitres, d’ouvriers et de curés, de vieilles filles et de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 juillet 2019

Griffith et Jackson

J'aime la manière dont Camille Nevers règle leurs comptes à quelques donneurs de leçons de morale, dans un détour de sa critique de l'infect Pour les soldats tombés de Peter Jackson, tripatouillage documenteur et sommet du fake. "Pendant que beaucoup se pâment devant la prouesse contrefaite du film de Jackson, écrit Nevers dans Libération, d'autres (ou les mêmes) font bannir Naissance d'une nation des universités pour son idéologie raciste. Cette ferveur justicière, qui hait le cinéma, juge le film fondateur et fondamental... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 mai 2019

Brisseau périlleux, par Camille Nevers

Libération publie un article remarquable de Camille Nevers. Il me met les larmes aux yeux.Je le vole, je vous le copie ici. [Je vous fais grâce du châpo à la syntaxe crapoteuse, dont j'aime à penser qu'il lui a été imposé par le rédacteur en chef.] ~ Brisseau périlleux L’un des plus grands cinéastes français est mort. Il a rejoint cet outre-monde des grands cinéastes disparus. «Ceux que nous pleurons ne sont pas les absents, ce sont les invisibles.» Entre Victor Hugo à qui est empruntée la citation et Simone Weil, le marquis de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,