08 février 2017

Hotties Reading 462

Rie Yokoyama, Shinjuku dorobo nikki [Journal du voleur de Shinjuku], Nagisa Oshima 1969
Posté par charles tatum à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 juin 2016

Souvenirs d'Oshima

Oshima pendant le tournage de Merry Christmas, Mr Lawrence (1982). A sa gauche, Akiko Koyama. A sa droite, Jeremy Thomas [merci à Paul Schlienz pour la photo]
Posté par charles tatum à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Vincent Roussel

Ayant été très occupé pour diverses raisons, je me suis assez peu rendu dans les salles l'année dernière. Néanmoins, je garde quelques souvenirs marquants de 2015 En premier lieu, deux immenses films que je n’arrive pas à départager : As Mil e Uma Noites [Les 1001 nuits], Miguel Gomes (Portugal-France, 2015) Mia madre, Nani Moretti (Italie, 2015) Puis deux films interprétés par Joaquin Phoenix: Inherent Vice, Paul Thomas Anderson (États-Unis, 2014) et Irrational Man [L’Homme irrationnel], Woody Allen (États-Unis, 2015) ... [Lire la suite]
20 juillet 2013

Lectures pour tous : Gérard Lenne

Le gardien de la morale [extrait] « [...] Monsieur Hulot aime que la morale règne. Il arpente la plage comme un garde-champêtre les chemins de son village. Il foudroie les couples d’amoureux qui s’embrassent sur la bouche (avec la langue), il tient à leur faire honte. Aux alentours des cabines, il fait la chasse à ces vicieux dont il a repéré le manège, à cet endroit précis où un trou discret, dans le bois, permet aux chenapans d’observer la bourgeoise qui se change à l’intérieur. Lorsqu’il surprend l’un d’eux, il ne pardonne... [Lire la suite]
30 mars 2013

Les censeurs sont des cons, deux nouvelles preuves d'un coup

Les Cahiers du cinéma consacrèrent en mars un dossier à Oshima, disparu à la mi-janvier. (Puisqu'il est inutile de ménager notre immodestie, précisons au passage que Stéphane Delorme nous faisait l'insigne honneur de nous y citer.) Illico, le numéro est interdit à la vente en Algérie. Motif, un plan magnifique d'Eiko Matsuda tiré de L'Empire des sens. Monnaie courante ces temps-ci, apprend-on, dans les pays où la glaciation post-printanière n'en finit pas de sévir. Dans une langue simple: on continue à n'y point apprécier la vue de la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 janvier 2013

Nagisa Oshima

3 mars 1932 - 15 janvier 2013    
Posté par charles tatum à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 octobre 2012

Koshikei ~ « La Pendaison » (1968)

Sur le plateau de La Pendaison, quelques-uns des "Guevaras" de Nagisa Oshima (explication dans la bande-annonce déposée plus bas) La seule femme du film, née de l'imaginaire du condamné à mort, est interprétée par Akiko Koyama, compagne et "actrice fétiche" du réalisateur depuis le début des années soixante.
Posté par charles tatum à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 octobre 2012

Oshima ~ entretien sur « La Pendaison » (1969)

[Paru dans la Quinzaine Littéraire, il y a 43 ans]  ~ La Pendaison : un crime ? Par son contenu, sa technique, ses intentions, la Pendaison conteste l'érotisme et les Samouraïs dont nous a saturés le cinéma japonais. Réquisitoire contre la peine de mort, pamphlet impitoyable contre l'État, ce film remet en question toutes les culpabilités, en transposant dans la modernité l'humour féroce du théâtre kabuki.  Nagisa Oshima. Nous refusons d'être condamnés à mort par l'État. Ce droit qu'il s'arroge représente... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 octobre 2012

Le bus de la révolution, de Masao Adachi

Je ne l'ai pas encore lu. Ce n'est pas une raison pour ne pas en célébrer la sortie. [Je remercie Nicole] TABLE DES MATIERES Préface: La beauté de l’activiste permanent, par Nagisa Oshima (février 1969) Précisions historiques, par Charles LamoureuxI. L’énergie des années 1960 La cérémonie Vagin clos. Rapport du comité de production par Masao Adachi, membre du comité de production (janvier 1966)Départ. Manifeste de la Compagnie de la Galaxie (août 1967)En route ! (décembre 1968)Principes du cinéma grotesque (mars 1969)Nagisa... [Lire la suite]
18 octobre 2012

Wakamatsu 1976

Nagisa Oshima et Koji Wakamatsu sur le plateau de L'Empire des sens (1976) Wakamatsu était producteur exécutif du film, pour Oshima Productions (Tokyo) et Argos Films/Anatole Dauman (Paris) merci à Paul Schlienz qui a retrouvé la photo : CLIC
Posté par charles tatum à 09:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,