18 novembre 2016

La mort de Proust

« Notre cher Marcel n’est plus. » [Ses amis, le 18 novembre 1922]
Posté par charles tatum à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 juillet 2015

La Rochelle, 43e, 06

A La Rochelle, une des perles de ce mercredi est le premier long métrage de Jean-Gabriel Périot (né en 1974). Une jeunesse allemande, composé exclusivement de documents, retrace la genèse, l'action subversive et la liquidation par l'Etat fédéral allemand, du groupe Fraction Armée Rouge. Où l'on apprend, pour qui l'ignorait encore, que l'Etat capitaliste, arrogant et sûr de lui, suscite la violence de ses opposants radicaux et s'arroge, quoi qu'il advienne, le privilège d'avoir le dernier mot en la matière. Le film de Périot s'achève... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
29 décembre 2014

Lectures pour tous : Marcel Proust - et Edouard Manet

Edouard Manet, Botte d'asperges, 1880 « À cette heure où je descendais apprendre le menu, le dîner était déjà commencé, et Françoise, commandant aux forces de la nature devenues ses aides, comme dans les féeries où les géants se font engager comme cuisiniers, frappait la houille, donnait à la vapeur des pommes de terre à étuver et faisait finir à point par le feu les chefs-d’œuvre culinaires d’abord préparés dans des récipients de céramistes qui allaient des grandes cuves, marmites, chaudrons et poissonnières, aux terrines... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 septembre 2014

Le cinéma, sous les couvertures 15 (& à la Cinémathèque)

Un cinéaste retrouvé Les films de Guy Gilles nous reviennent de très loin: peu vus et mal compris à leur époque, ils sombrèrent peu à peu dans un oubli qu’entérina la mort du cinéaste en 1996. Car si le cinéma français des années 1960-1970 fut d’une extraordinaire richesse, quelques auteurs fragiles et solitaires en payèrent le prix, noyés par des courants trop puissants, condamnés au silence par des voix trop péremptoires – je pense aussi à Jean-François Adam, ce "suicidé du cinéma" qui fut un proche de Guy Gilles. Pourtant, dans... [Lire la suite]
04 juin 2014

Hotties Reading 341

Je remercie l'ami qui...
Posté par charles tatum à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mars 2014

Un grand magicien et un grand amoureux, par Jean-Pierre Bouyxou [sur Resnais]

[Des hommages à Resnais qui me sont passés sous les yeux depuis sa mort il y a dix jours, le plus beau et le plus émouvant est le portrait dressé par Jean-Pierre Bouyxou. Le texte a été publié, avec de menues coupes, par un célèbre hebdomadaire du jeudi. En voici la version originale et complète. Cher JiPé : les comparses de Fantômas, les amis de Harry Dickson et tous les fils de pharmaciens bretons vous embrassent avec chaleur.] ~ « Le plus jeune des cinéastes français est mort samedi à 91 ans. Malicieux, frondeur, imprévisible,... [Lire la suite]

30 décembre 2009

David Levine 2

À la demande générale (et de Raminagrobis), revenons-y : trois petits Proust et puis... ~ ~ ~
Posté par charles tatum à 21:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 décembre 2009

L'haleine fécaloïde de Louis-Ferdinand

Un salaud qui sait tourner l'adjectif reste un salaud. Son amour des papillons et des petits chats n'y change rien. En matière de pourriture, Céline déçoit rarement. ~ « Il est beaucoup ergoté autour de Proust. Ce style ?... cette bizarre construction ?... D'où ? qui ? que ? quoi ? Oh c'est très simple ! Talmudique. Le Talmud est à peu près bâti, conçu comme les romans de Proust, tortueux, arabescoïde, mozaïque désordonnée - le genre sans queue ni tête. Par quel bout les prendre ? Mais au fond infiniment tendancieux,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 mars 2009

Canicule 9

Valse avec Bachir, Ari Folman, 2008 Jean Béraud, Le salon de la comtesse Potocka, 1887
Posté par charles tatum à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 février 2009

Le temps retrouvé [Sur un art populaire]

© Man Ray 20/11/1922 « L'idée d'un art populaire comme d'un art patriotique si même elle n'avait pas été dangereuse, me semblait ridicule. S'il s'agissait de le rendre accessible au peuple, en sacrifiant les raffinements de la forme, "bons pour des oisifs", j'avais assez fréquenté de gens du monde pour savoir que ce sont eux les véritables illettrés, et non les ouvriers électriciens. À cet égard, un art populaire par la forme eût été destiné plutôt aux membres du Jockey qu'à ceux de la Confédération générale du travail;... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,