23 mai 2019

FDJ 139 : Parabellum

Keanu Reeves, John Wick. Parabellum, 2019 ~ Jean-François Rauger, dans Le Monde : "Le troisième volet de cette franchise achève de la faire basculer dans une catégorie peut-être nouvelle du cinéma d’action hollywoodien. Il n’y a en effet quasiment plus rien de ce qui pourrait constituer un récit au sens classique du terme dans John Wick Parabellum, œuvre construite sur la sédimentation de situations et de séquences reposant sur l’énergie des corps, la vitesse des mouvements, la plasticité des actions, tout autant que sur la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 mai 2019

Jean-Claude Brisseau est mort

Pour commencer, il faudra voir ou revoir l'irrésistible Brisseau, 251 rue Marcadet (2018), épisode de Cinéma, de notre temps consacré à l'auteur de La fille de nulle part. Le film est réalisé par le trop rare Laurent Achard et dédié à André Labarthe. Avec la notable participation de Gaël Teicher, Jean-François Rauger et Lisa Heredia (qui fut la compagne, l'actrice et la monteuse de Brisseau). Et puis l'on reverra les films, de La croisée des chemins à Que le diable nous emporte. ~ Virginie Legeay dans La fille de nulle part
Posté par charles tatum à 06:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
08 juillet 2018

Sergio Corbucci à la Cinémathèque

"Sergio Corbucci (1927-1990), écrit Jean-François Rauger dans sa présentation, est l'un des inventeurs du western italien qu'il enrichit d'idées baroques (Django, 1966 ; Le Grand silence, 1968) quand il n'en fait pas le vecteur d'un discours anti-impérialiste (sa série « révolutionnaire » : Le Mercenaire, Compañeros). Le cinéaste a pourtant débuté dès les années 1950, servant jusqu'aux années 1960 les genres à la mode comme la comédie (Les Deux Maréchaux, avec Totò) ou le péplum (Romulus et Rémus, Le Fils de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 juin 2018

Il cinema ritrovato 28

Pendant ce temps, à Bologne, Jean-François fait du shopping. [image volée sur facebook]
Posté par charles tatum à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 janvier 2018

Bonello [et Jean-François Rauger] sur Romero

« Zombie de Romero a été une influence majeure dans Nocturama. C'était l'un de mes films préférés lorsque j'étais adolescent. Mon film est exactement l'opposé, comme un miroir. » (Bertrand Bonello) Dialogue avec Bertrand Bonello, animé par Jean-François Rauger [Cinémathèque française]. CLIC  
Posté par charles tatum à 09:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 janvier 2018

nos films préférés en 2017 - Jean-François Rauger

1. Detroit, Kathryn Bigelow, USA 2017 2. The Lost City of Z., James Gray, USA 2017 3. L’Amant d’un jour, Philippe Garrel, France 2017 4. Dangsinjasingwa dangsinui geot [Yourself and Yours], Hong Sang-soo, Corée 2016 5. Logan, James Mangold, Canada 2016 6. Kuripi : Itsuwari no rinjin [Creepy], Kiyoshi Kurosawa, Japon 2016 7. Billy Lynn’s Long Halftime Walk [Un jour dans la vie de Billy Lynn], Ang Lee, UK 2016 8. Geu-hu [Le Jour d’après], Hong Sang-soo, Corée 2017 9. Loving, Jeff Nichols, USA 2016 10. The Girl With All... [Lire la suite]

03 février 2017

Visages asiatiques de Samuel Fuller

On m'a demandé de traduire un texte de Chris Fujiwara, The Asian Faces of Samuel Fuller, destiné à l'ouvrage collectif sur Fuller (Yellow Now, 2017). Passage en revue, en six photogrammes, des films mentionnés par Chris. *** The Steel Helmet, 1951 House of Bamboo, 1955 China Gate, 1957 The Crimson Kimono, 1959 Merrill's Marauders, 1962 Shock Corridor, 1963
Posté par charles tatum à 00:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
29 novembre 2016

Rocco se confesse

ROCCO L'étalon italien passe à confesse, par Jean-François Rauger (Le Monde) « Le catholicisme,disait Oscar Wilde, n’est fait que pour les pécheurs et les saints. » Ce documentaire sur Rocco Siffredi, une des grandes (et rares) stars masculines du cinéma pornographique contemporain, vient sans doute rappeler cette évidence. Il relève moins de la description didactique que du portrait hypothétique, de la volonté de tracer les contours d’une personnalité singulière sans passer par les conditions objectives de son... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
06 octobre 2016

Panorama de l'énucléation

L'art cinématographique de l'énucléation [Jean-François Rauger, in Le Monde] Le nouveau film de Tim Burton, Miss ­Peregrine et les enfants particuliers, met en scène des monstres dont l’obsession est de dévorer les yeux des enfants qu’ils parviennent à capturer. Sans doute peut-on imaginer qu’une des origines possibles de cette idée se trouve dans un des contes d’Hoffmann, L’Homme au sable, conte qui fut lui-même évoqué par Freud lorsqu’il développa sa théorie de l’unheimlich (souvent traduit par "inquiétante étrangeté"). L’homme au... [Lire la suite]
13 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Jean-François Rauger

Sortis en salles 1. Mad Max : Fury Road, George Miller (Australie-États-Unis, 2015) 2. Hill of Freedom, Hong Sang-soo (Corée, 2014) 3. L’Ombre des femmes, Phillipe Garrel (France, 2015) 4. Kishibe no tabi [Vers l’autre rive], Kiyoshi Kurosawa (Japon, 2015) 5. Bridge of Spies [Le Pont des espions], Steven Spielberg (États-Unis, 2015) 6. As Mil e Uma Noites [Les 1001 nuits], Miguel Gomes (Portugal-France, 2015) 7. Kommunisten, Jean-Marie Straub (France-Suisse, 2014) 8. Le Grand Jeu, Nicolas Pariser (France, 2015) 9.... [Lire la suite]