11 novembre 2022

L'équation du jour

[23 + 32] × [11/11/22] Ça fait combien d’années ? [un message crypté à Glaz]
Posté par charles tatum à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 octobre 2022

Boire ou faire des gosses, il faut choisir

« Ou bien... ou bien. » Affiche contre l'alcoolisme, P. Letunov, Moscou, 1983
Posté par charles tatum à 15:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 octobre 2022

La fin d'un empire

« Voyez-vous, pour comprendre que Gorbatchev allait détruire l’Union soviétique, on n’avait pas besoin de l’écouter; il suffisait de le regarder. Il montait à la tribune et on lui apportait immédiatement son verre de lait. Les gens n’en croyaient pas leurs yeux. Puis il doubla le prix de la vodka. Il voulait mettre tout le monde au lait. En Russie. Vous vous rendez compte ? Après on s’étonne que tout soit parti en vrille. » Giuliano Da Empoli, Le mage du Kremlin, Gallimard, 2022.
Posté par charles tatum à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 mai 2022

FDJ 213 : Agnès Varda

Elsa la rose, 1965 (Elsa Triolet en 1925)
Posté par charles tatum à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 avril 2022

Hotties Reading 726

Offret (Le sacrifice), de Andreï Tarkovski 1986
Posté par charles tatum à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 mars 2022

Nantes : annulation d'un festival de cinéma russe

Source : Communiqué de Nantes-Révoltée, 29/3/2022 [merci à Gé Ka pour l'info] ~ Cancel culture du « camp du bien » Un "Festival du cinéma russe" devait avoir lieu à Nantes, du 31 mars au 2 avril, au cinéma Le Katorza. Alors qu’il était programmé de longue date, les organisateurs disent avoir été saisis par "l’effroi" en février 2022 "quand les premières bombes russes se sont abattues sur l’Ukraine". Le festival a donc immédiatement affiché le slogan "Non à la guerre" sur son visuel, phrase traduite... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 mars 2022

Lectures pour tous : Ludmila Oulitskaïa

« Il aimait bien vivre dans cet endroit désert, avec son chat et son chien. De temps en temps, il faisait un saut à skis jusqu’au village voisin pour acheter du pain et du lait. Il avait de l’alcool dans un jerrycan. Et des réserves de nourriture. C’était un retraité. Il lisait, dessinait, sculptait des morceaux de bois. Il buvait tout seul. Il philosophait quand il avait quelqu’un avec qui le faire. Un homme remarquable, un original. Il a été ravi quand nous avons débarqué chez lui. Il venait justement de recharger son poêle.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
16 février 2022

Hotties Reading 717bis

Hotties Reading spécial Est-ce Jean Clémentin, dit Pipa, qui se dissimule derrière le Canard ? Sans doute pas. A 98 ans, il n'a pas que ça à faire. Il fallait bien les délateurs de l'Observateur pour lever le voile sur son passé. [En d'autres temps, c'eût été Paris-Match ou L'Aurore]. N'oublions pas que de Gaulle, Debré, Pasqua et Poniatowski ont toujours penséque les affreux jojos de "l'hebdomadaire satirique sortant le mercredi" étaient à la solde de Khrouchtchev.
Posté par charles tatum à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 janvier 2022

Nos films préférés en 2021 : Jacques Kermabon

Pour m’en tenir à quelques films sortis en 2021 143 Rue du Désert, Hassen Ferhani (Algérie/France/Qatar, 2019) À l’abordage, Guillaume Brac (France, 2020) Hytti nro 6 [Compartiment n° 6], Juho Kuosmanen (Allemagne/Estonie/Russie/Finlande, 2021) The Last duel [Le Dernier Duel], Ridley Scott (États-Unis/Royaume-Uni, 2021) Doraibu mai kā [Drive My Car], Ryūsuke Hamaguchi (Japon, 2021) Petrovy v grippe [La Fièvre de Petrov], Kirill Serebrennikov (Russie/France/Allemagne/Suisse, 2021) First Cow, Kelly Reichardt (États-Unis,... [Lire la suite]
08 décembre 2021

Hotties Reading 707

« Ce goût pour la lecture, qui prenait l’allure d’une forme bénigne d’aliénation mentale, la poursuivait jusque dans son sommeil: même ses rêves, on peut dire qu’elle les lisait. Quand elle rêvait de romans historiques palpitants, elle devinait d’après le déroulement de l’intrigue le style des caractères typographiques et, par une sorte d’instinct bizarre, sentait les alinéas et les points de suspension. Cette confusion intérieure liée à sa passion anormale s’aggravait même pendant son sommeil, elle devenait alors une héroïne ou... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,